Table des matières | Imprimer  Imprimer cette page

Pourquoi s’agit-il d’un problème?

  • Diffusion : décembre 2009
  • Dernière mise à jour : décembre 2009

Les douleurs et blessures au travail et les TMS constituent un problème pour les raisons suivantes :

  • Ils peuvent se répercuter sur chaque aspect de la vie d’un travailleur;
  • Ils sont coûteux pour les milieux de travail.

Selon la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents de travail (CSPAAT), les douleurs et blessures au travail (troubles musculo-squelettiques ou TMS) sont la raison principale pour laquelle les travailleurs déposent une demande d’indemnisation et s’absentent au travail en raison d’une blessure.

En Ontario en 2007, il y avait 35 498 demandes d’indemnisation pour un arrêt de travail en raison de TMS qui représentaient :

  • 43 p. cent de toutes les demandes d’indemnisation pour un arrêt de travail
  • 43 p. cent de tous les coûts liés aux demandes d’indemnisation pour un arrêt de travail
  • 46 p. cent de tous les jours d’absence

De 2003 à 2007, le système d’indemnisation des travailleurs de l’Ontario a approuvé plus de 187 000 demandes d'indemnisation pour des troubles musculo-squelettiques ayant entraîné un arrêt de travail. Cela équivaut environ à 37 500 demandes d’indemnisation pour des TMS par an. Ces demandes d'indemnisation se sont traduites par plus de deux millions et demi de jours d'absence et par des coûts directs de plus de 314 millions de dollars.

On estime qu’entre 2003 et 2007, les employeurs de l’Ontario ont versé plus d’un milliard de dollars en coûts directs et indirects liés à ces blessures. Parmi des exemples de coûts indirects, mentionnons :

  • le salaire pour les heures supplémentaires ou les remplacements
  • les modifications du matériel
  • l’administration
  • le recyclage des travailleurs
  • la productivité perdue et la qualité réduite

précédent | suivant