Table des matières | Imprimer  Imprimer cette page

Exemple 1 - Illustration d'un calendrier régulier de poste de huit heures

  • Diffusion : avril 2005
  • Dernière mise à jour : juin 2009
Tableau 1 : Calendrier régulier de postes de huit heures
Poste/Jour Début Fin
Dimanche Repos Repos
Lundi 8 h 16 h
Mardi 8 h 16 h
Mercredi 8 h 16 h
Jeudi 8 h 16 h
Vendredi 8 h 16 h
Samedi Repos Repos

Les « jours » dans le cycle de travail de cet employé se déroulent comme suit :

Tableau 2 : Calendrier régulier de postes de huit heures, par «journée»
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi
minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit minuit-8 h 8 h - 16 h 16 h-minuit
repos repos repos repos travail repos repos travail repos repos travail repos repos travail repos repos travail repos repos repos repos
  Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5  

(Remarque : dans ce tableau, « repos » indiquent la période d'inactivité de l'employé. « travail » indique la période de travail de l'employé.)

  • 1 er jour : Du lundi 8 h au mardi 8 h.
    • Nombre d'heures conséc utives de repos à 16
  • 2e jour : Du mardi 8 h au mercredi 8 h.
    • Nombre d'heures consécutives de repos à 16
  • 3e jour : Du mercredi 8 h au jeudi 8 h.
    • Nombre d'heures consécutives de repos à 16
  • 4e jour : Du jeudi 8 h au vendredi 8 h.
    • Nombre d'heures consécutives de repos à 16
  • 5e jour : Du vendredi 8 h au samedi 8 h.
    • Nombre d'heures consécutives de repos à 16

Il y a au moins 11 heures consécutives d'inactivité chaque « jour ». Ainsi, ce calendrier satisfait aux exigences du paragraphe 18 (1). Par ailleurs, on constate au moins huit heures d'inactivité entre des postes successifs qui ne dépassent pas 13 heures au total. Ce calendrier satisfait donc également aux exigences du paragraphe 18 (3).

précédent | suivant