Imprimer cette page

DOCUMENT D'INFORMATION

Inspections éclair ciblant les grues à tour

  • Diffusion : le 6 juin 2011
  • Dernière mise à jour : juin 2011
  • Voir aussi : bulletin

La sécurité des grues à tour sera au cœur même d'inspections éclair en juin 2011.

L'intensification de l'exécution de la loi s'insère dans la stratégie Sécurité au travail Ontario de la province, lancée en juin 2008.

Une équipe d'une vingtaine d'inspecteurs du ministère du Travail ciblera les chantiers de construction qui utilisent des grues à tour dans les régions du grand Toronto et de Niagara. Ces inspecteurs, qui ont reçu une formation spéciale, grimperont à chacune des grues à tour qu'ils inspecteront.

Ils seront à l'affût des cas d'inobservation de la Loi sur la santé et la sécurité au travail et de ses règlements. Ils se concentreront sur les risques qui pourraient compromettre la santé et la sécurité des travailleurs.

Les inspecteurs prendront des mesures d'exécution de la loi, suivant les besoins, pour toute infraction constatée à la loi et à ses règlements.

Une grue à tour est une machine mobile, fixe ou hissable dotée d'éléments spécifiés comme un câble métallique pour lever et déplacer les matériaux. Utilisée pour ériger de hauts bâtiments, une grue à tour peut lever et déplacer des matériaux à de grandes hauteurs dans les chantiers de construction.

Risques des grues à tour

Les risques présentés par les grues à tour peuvent conduire à des événements catastrophiques. Par exemple, si une grue à tour mal entretenue s'affaisse, les travailleurs du chantier peuvent être blessés ou tués. Même le public peut être touché si une telle grue tombe ou qu'elle laisse tomber une lourde charge.

Toutes les grues à tour :

  • vieillissent;
  • sont exposées aux éléments et aux extrêmes météorologiques;
  • sont assujetties à une forte utilisation pendant des périodes prolongées, ce qui les rend susceptibles à la tension, à la fatigue et aux pannes.

Ces dernières années, plusieurs incidents liés à des grues à tour se sont manifestés sous la forme de graves blessures subies par les travailleurs, ainsi que d'accidents évités de justesse.

En mars 2011, un travailleur est mort des suites d'un incident de grue à tour ayant eu lieu dans la région de Kitchener. En outre, entre 2006 et 2010, quatre travailleurs ont subi de graves blessures lors d'incidents de grue à tour survenus dans les chantiers de construction de tout l'Ontario.

Certaines des blessures résultaient de ce qui suit :

  • Une grue à tour a heurté un échafaudage, ce qui a entraîné la chute d’un travailleur.
  • Un travailleur a été heurté par un matériau qu'on levait.
  • Un travailleur a été coincé sous une charge qu'on abaissait au sol.

Les quasi-accidents sans présence de blessures sont arrivés dans ces situations :

  • Une grue à tour s'est brisée en deux parties et s'est affaissée.
  • Une grue à tour s'est renversée.
  • Des câblages ont lâché.
  • Une descente non maîtrisée de matériaux les ont fait se déposer dans une intersection à forte circulation.

Priorités

Les inspecteurs se concentreront sur les priorités clés suivantes :

  • Accès sécuritaire et prévention des chutes : Les inspecteurs vérifieront la présence et la conformité des échelles d'accès, des garde-corps, d'autre équipement d'accès et des dispositifs antichute, afin de protéger les travailleurs qui risquent de tomber des grues à tour.
  • Relevés d'entretien et autres documents : Les inspecteurs vérifieront s'il y a des documents sur l'état de la grue à tour, avant et après l'érection, dont des dessins d'étude d'ingénieur pour l'installation de la grue à tour. Ils vérifieront si les grues à tour étaient bien inspectées avant la première inspection et, par la suite, régulièrement inspectées et entretenues. En outre, ils consulteront les entrées du livre de bord pour veiller à ce qu'on ait bien contrôlé les fonctions d'exploitation, comme les interrupteurs à maximum et les interrupteurs à limite de surcharge.
  • Formation : Les inspecteurs vérifieront si les grutiers sont légalement certifiés pour faire fonctionner une grue à tour au chantier de construction ou sont bien formés dans le fonctionnement des grues et accompagnés par une personne qui possède l'accréditation requise.
  • Divers autres risques pour la sécurité : Les inspecteurs procéderont à des vérifications touchant l'intégrité structurelle, mécanique et des fondations, les systèmes de sécurité, l'installation, la proximité des gens et les méthodes sécuritaires de levage.

Greg Dennis, Bureau du ministre, 416 326-7710
Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407