Imprimer cette page

DOCUMENT D’INFORMATION

Des inspections éclair ciblent l’équipement de protection individuelle


  • Diffusion : le 17 octobre 2011
  • Dernière mise à jour : octobre 2011
  • Voir aussi : bulletin

En octobre et novembre, des inspecteurs du ministère du Travail vérifieront l’équipement de protection individuelle dans des lieux de travail des secteurs industriel et des soins de santé en Ontario.

Ces mesures d’application accrue de la loi font partie de la stratégie Sécurité au travail Ontario lancée par la province en juin 2008.

Les inspecteurs se concentreront sur les dangers liés au choix, à l’utilisation et à l’entretien de l’équipement de protection individuelle. Les travailleurs qui utilisent de l’équipement qui ne convient pas ou qui est mal entretenu courent le risque de se blesser ou de contracter une maladie.

L’équipement de protection individuelle agit comme un bouclier pour protéger les travailleurs contre des chocs au corps, des bruits forts, la chaleur, des produits chimiques et des infections. L’équipement comprend les vêtements de protection, les casques de sécurité, les chaussures de sécurité, les lunettes de sécurité, les respirateurs et autre matériel de protection que portent les travailleurs.

Renseignements généraux

Des milliers de travailleurs ont dû s’absenter du travail par suite d’incidents qui auraient pu être évités s’ils avaient porté l’équipement de protection individuelle qui convenait.

En 2010, 1 075 travailleurs ont subi une blessure qui, dans certains cas, a entraîné une perte temporaire ou permanente de la vision causée par un choc avec des objets.

La même année, 1 515 travailleurs ont subi une lésion à la tête par suite d’un choc avec un objet, et 1 120 travailleurs ont subi une blessure au pied causée par un écrasement, une perforation ou des éclaboussures de substances dangereuses.

Dans de nombreux cas, les travailleurs blessés ne portaient pas le bon équipement de protection des yeux, de la tête ou des pieds, ou ne portaient aucun matériel de protection.

Les travailleurs doivent porter un équipement de protection individuelle lorsqu’ils courent l’un des risques suivants :

  • Lésion oculaire causée par d’éventuelles particules projetées, des poussières, des vapeurs, des produits chimiques ou des sources lumineuses intenses.
  • Blessure à la tête causée par l’éventuelle chute ou projection d’objets, un choc contre des objets fixes, ou des conducteurs électriques sous tension non protégés.
  • Blessure au pied causée par la chute ou le roulement éventuel d’objets, des objets tranchants ou des conducteurs électriques sous tension non protégés.

Cible des inspections

Les inspecteurs du ministère du Travail prêteront une attention particulière aux lieux de travail dans les secteurs suivants :

  • Fabrication de produits en bois et en métal
  • Vente et entretien de véhicules
  • Aliments et boissons
  • Vente en gros
  • Éducation
  • Hôpitaux
  • Foyers de soins de longue durée
  • Centres de soins en établissement (maisons de retraite)

Dans les lieux de travail industriels, les inspecteurs se concentreront sur la protection de la tête, des yeux et des pieds. Ils pourraient aussi cibler d’autres sortes d’équipement de protection individuelle, notamment les dispositifs antichute et le matériel de protection des voies respiratoires, de la peau et de l’ouïe.

Dans les lieux de travail du secteur des soins de santé, les inspecteurs se concentreront sur l’équipement de protection de la tête, des yeux, du visage, des voies respiratoires, de l’ouïe, des mains et des pieds qui est destiné au personnel non médical des services suivants : diététique, entretien ménager, entretien, service central de fournitures stériles, blanchisserie.

Les inspecteurs prendront les mesures d’application de la loi nécessaires s’ils constatent des infractions à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements.

Priorités

Les inspecteurs se concentreront sur les priorités suivantes :

  • Sélection : Les inspecteurs vérifieront que l’équipement de protection individuelle sélectionné par les employeurs et les superviseurs convient au danger. Ils vérifieront aussi que l’équipement offre aux travailleurs un niveau de protection suffisant. Par exemple, les inspecteurs pourraient demander aux superviseurs pourquoi un type particulier d’équipement est utilisé plutôt qu’un autre.
  • Utilisation : Les inspecteurs vérifieront que les employeurs et superviseurs forment les travailleurs relativement à la bonne utilisation de l’équipement de protection individuelle requis. Ils vérifieront également que les travailleurs utilisent l’équipement de protection individuelle requis.
  • Entretien : Les inspecteurs vérifieront que les employeurs et superviseurs entretiennent bien l’équipement de protection individuelle requis. Les inspecteurs vérifieront aussi le bon état de l’équipement.

Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English