Imprimer cette page

DOCUMENT D’INFORMATION

Des inspections éclair ciblent les dangers liés à la ventilation des mines


  • Diffusion : le 17 octobre 2011
  • Dernière mise à jour : octobre 2011
  • Voir aussi : bulletin | mines

En octobre et novembre, des inspecteurs miniers se concentreront sur les dangers liés aux systèmes de ventilation dans certaines mines souterraines en Ontario.

Ces mesures d’application accrue de la loi font partie de la stratégie Sécurité au travail Ontario lancée par la province en juin 2008.

Les inspecteurs du ministère du Travail vérifieront que les systèmes de ventilation des mines sont bien entretenus et fournissent un approvisionnement d’air pur suffisant. Ils vérifieront aussi que l’équipement diesel est bien entretenu et que les employeurs procèdent régulièrement à l’analyse de la qualité de l’air dans les mines souterraines.

Renseignements généraux

Les dangers liés à la ventilation représentent un grave problème dans les mines souterraines, où dans de nombreux cas de l’équipement diesel est utilisé. L’air dans les mines mal ventilées peut contenir des produits toxiques pouvant causer des maladies professionnelles et même la mort.

De 2005 à 2009, dans le secteur minier, 176 travailleurs sont décédés et 36 autres ont contracté une maladie professionnelle liée à des affections respiratoires, selon les données sur les demandes d’indemnisation de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail.

Du 1er janvier 2009 au 31 mars 2011, les inspecteurs miniers du ministère ont pris les ordonnances suivantes liées à la ventilation et visant des exploitants de mines souterraines :

  • 79 ordonnances concernant la ventilation insuffisante;
  • 35 ordonnances concernant le dépoussiérage et l’enlèvement d’autres produits atmosphériques dangereux.

Les dangers liés à la ventilation incluent ce qui suit :

  • Systèmes mécaniques souterrains de ventilation mal entretenus qui ne fournissent pas un approvisionnement d’air pur suffisant et n’enlèvent pas des produits toxiques comme le diesel, la poussière et d’autres substances en suspension dans l’air.
  • L’équipement diesel mal entretenu entraînant un niveau élevé d’émissions.

Cible des inspections

Les inspecteurs cibleront les mines souterraines où de l’équipement diesel est utilisé, soit :

  • Les mines où un important parc d’engins diesels est utilisé dans le milieu souterrain.
  • Les mines récemment rouvertes ou nouvelles mines où de l’équipement diesel est utilisé.
  • Les mines où l’on a déjà constaté des problèmes de ventilation.
  • Les mines qui ont un mauvais dossier en matière de santé et de sécurité.

Les inspecteurs vérifieront deux types d’équipement :

  • Les systèmes de ventilation utilisés pour alimenter les mines souterraines en air frais.
  • L’équipement diesel utilisé pour le transport souterrain du personnel et du matériel et pour le dynamitage du roc.
  • Les inspecteurs prendront les mesures d’application de la loi nécessaires s’ils constatent des infractions à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements.

    Priorités

    Les inspecteurs miniers se concentreront sur les priorités suivantes :

    • Systèmes de ventilation : Les inspecteurs vérifieront que les systèmes de ventilation fournissent un approvisionnement d’air pur suffisant dans les mines souterraines. Cela inclut les systèmes de ventilation auxiliaires servant à améliorer la qualité de l’air dans les secteurs où de l’équipement diesel est utilisé.
    • Équipement diesel : Les inspecteurs vérifieront que l’équipement diesel est bien entretenu. Cet équipement sert au transport souterrain du personnel et du matériel et au dynamitage du roc.
    • Échantillonnage de l’air dans les lieux de travail : Les inspecteurs vérifieront que les employeurs procèdent régulièrement à l’analyse de l’air dans les mines souterraines afin que les concentrations de substances toxiques ne dépassent pas les niveaux prévus dans le règlement sur les mines et installations minières (Mines and Mining Plants, en anglais seulement).

Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English