Imprimer cette page

DOCUMENT D’INFORMATION

La sécurité de la construction est ciblée par les inspections éclair


  • Diffusion : le 2 août 2011
  • Dernière mise à jour : août 2011
  • Voir aussi: Bulletin

En août, les inspecteurs de la construction se rendront dans des chantiers de la construction à l’échelle de l’Ontario afin de cibler les dangers liés à tous les types d’équipement d’accès.

Ces mesures d’application accrue de la loi s’inscrivent dans le cadre de la stratégie Sécurité au travail Ontario lancée en juin 2008.

Les inspecteurs du ministère du Travail se pencheront sur les dangers possibles liés à l’équipement d’accès tels qu’une mauvaise installation ou un mauvais entretien qui peut entraîner des effondrements, des chutes ou d’autres incidents. En raison de ces dangers, les travailleurs de la construction risquent de subir de graves blessures ou de mourir.

L’équipement d’accès permet à un travailleur d’accéder à une zone d’un lieu de travail que l’on ne peut atteindre du sol pour mener des travaux. Il s’agit, par exemple, des échelles, des plateformes de travail autoportantes ou suspendues et des appareils de levage mobiles tels qu’une table élévatrice à ciseaux ou une plateforme de travail à flèche télescopique.

Renseignements généraux

Entre 2003 et 2008, plus du tiers des chutes mortelles de travailleurs de la construction étaient liées à de l’équipement d’accès.

Dans l’ensemble, 61 travailleurs de la construction ont trouvé la mort lors de chutes survenues à des chantiers de construction. De ce nombre, 24 décès étaient liés à de l’équipement d’accès.

Les dangers qui peuvent mener à des incidents liés à de l’équipement d’accès comprennent :

  • une échelle mal ancrée ou pas ancrée du tout;
  • un échafaudage volant qui est surchargé, balancé avec des contrepoids insuffisants ou qui n’est pas attaché;
  • une plateforme de travail élévatrice motorisée qui est surchargée, mal entretenue ou utilisée sur un sol inégal ou instable;
  • une plateforme de travail se déplaçant le long de mâts chargée, dont la distribution du poids est inégale;
  • une plateforme de travail érigée près de lignes aérienne de transport d’énergie sous tension;
  • une plateforme d’accès érigée sans garde-pieds ou dans une zone non sécurisée en dessous;
  • des pièces mécaniques mal entretenues, dont les systèmes d’entraînement, les câbles d’acier et les systèmes hydrauliques;
  • ne pas tenir compte des indicateurs du système de sécurité;
  • un mauvais assemblage et une mauvaise installation de l’équipement qui sont non conformes à la conception du fabricant ou de l’ingénieur.

Cible des inspections

Tout chantier de construction en Ontario pourrait faire l’objet d’une visite durant les inspections éclair.

Les inspecteurs prendront les mesures d’application de la loi qui s’imposent pour toute infraction décelée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail et ses règlements.

Les inspecteurs de la construction accorderont leur attention aux priorités clés suivantes :

  • Formation : Les inspecteurs s’assureront que les opérateurs d’équipement d’accès reçoivent une bonne formation conformément aux exigences législatives. Ils vérifieront aussi s’ils ont reçu une formation sur la protection contre les chutes, s’il y a lieu, et connaissent les mesures de sauvetage et d’urgence pour le chantier.
  • Utilisation sécuritaire, inspection et mise à l’essai de l’équipement : Les inspecteurs s’assureront que l’équipement d’accès est utilisé conformément aux exigences législatives.
  • Dossiers d’entretien et autres documents : Les inspecteurs vérifieront les dossiers, y compris si l’équipement convient à l’usage qu’on en fait sur le chantier de construction.
  • Mesures de sauvetage et d’urgence : Les inspecteurs vérifieront les mesures d’urgence écrites mises en place par le constructeur pour le chantier en question et si ces mesures pourraient être mises en oeuvre au besoin. Ils vérifieront aussi les mesures écrites de l’employeur visant à sauver un travailleur dont la chute a été arrêtée par un système antichute.
  • Autres dangers : Les inspecteurs s’assureront que des évaluations des risques ont été effectuées pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs, y compris des évaluations en matière d’ergonomie ou d’autres facteurs.

Greg Dennis, Bureau du ministre, 416 326-7710
Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407