Imprimer cette page

BULLETIN

L’Ontario accueille le Sommet sur l’ÉSPT

Réaliser des progrès en prévention

  • Diffusion : 25 octobre 2016
  • Dernière mise à jour : octobre 2016

NOUVELLES

Le gouvernement de l’Ontario a rassemblé aujourd’hui des travailleurs, des employeurs, des experts et des intervenants d’un vaste éventail de secteurs pour le Sommet sur l’état de stress post-traumatique (ÉSPT).

Les participants ont partagé leurs expériences et leurs meilleures pratiques pour aider à réduire et à prévenir l’ÉSPT. Le point de mire de la journée a été l’élaboration de plans de prévention, indispensables au succès des programmes et initiatives de lutte contre l’ÉSPT dans tous les secteurs.

Le conférencier principal, Bob Delaney, ancien policier du New Jersey, a partagé ses expériences et son opinion sur l’importance de la prévention de l’état de stress post traumatique. M. Delaney a développé un ÉSPT lorsqu’il a travaillé comme agent d’infiltration dans le cadre d’une enquête sur le crime organisé qui a duré trois ans. Son histoire a été relatée sur les réseaux HBO et ABC, ainsi que dans des articles de journaux et de revues dans le monde entier.

Les participants au Sommet sur l’ÉSPT ont également entendu une diversité d’experts et de responsables qui ont été le fer de lance d’un changement au sein de leurs organisations. Des méthodes novatrices visant à appuyer des changements culturels et l’engagement des familles et des collègues ont été mises en lumière et les participants ont collaboré pour trouver le moyen d’améliorer la santé mentale et la sécurité des employés.

Investir dans ce type de ressources pour aider les travailleurs et les employeurs à réussir fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

CITATIONS

« La santé mentale en milieu de travail est un problème qui nécessite l’attention de tous : celle des employeurs, des employés, des syndicats et du gouvernement. L’objectif du Sommet est de porter le dialogue sur l’ÉSPT à un autre niveau et de passer à l’étape suivante, celle qui permettra d’apporter une aide préventive aux personnes à risque. Les leçons apprises et les meilleures pratiques partagées ici inciteront les secteurs touchés par l’ÉSPT à opérer un changement culturel et organisationnel, avec une attention particulière à la prévention et à créer ainsi des lieux de travail plus sains et plus sûrs. »

—Kevin Flynn, ministre du Travail

FAITS EN BREF

  • En avril 2016, l’Assemblée législative de l’Ontario a adopté le projet de loi 163, en vertu duquel l’état de stress post-traumatique (ÉSPT) diagnostiqué chez les premiers intervenants est présumé lié au travail.
  • En 2010, le ministre Flynn a présidé le Comité spécial de la santé mentale et des dépendances de l’Ontario. Il a par la suite déposé un projet de loi privé qui reconnaissait la norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Ce projet de loi a été adopté après avoir reçu l’appui unanime des partis en septembre 2013.
  • La Commission de la santé mentale du Canada a fait savoir qu’au cours d’une année donnée, une personne sur cinq au Canada est touchée par une maladie mentale, ce qui entraîne des coûts de plus de 50 milliards de dollars pour l’économie.

EN SAVOIR PLUS

Lire la lettre de mandat de la première ministre, Kathleen Wynne, au ministre Kevin Flynn.

Michael Speers, Bureau du ministre, 416 325-6955
Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English