Imprimer cette page

Allocution présentée par
l’honorable Yasir Naqvi,
ministre du Travail
concernant le Jour de deuil

  • Diffusion : le 25 avril 2013
  • Dernière mise à jour : avril 2013

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

En Ontario, le 28 avril est un jour solennel. Nous nous arrêterons pour évoquer le poignant souvenir des travailleuses et travailleurs tués ou blessés au travail. C’est le Jour de deuil officiel de la province.

Cette fin de semaine, on assistera, à l’échelle de la province, à des cérémonies dans les places des villes, dans les salles de réunions syndicales et à divers autres endroits. Les drapeaux seront mis en berne pour rendre hommage aux proches, aux collègues et aux amis que nous avons perdus.

Depuis les années 1980, le gouvernement de l’Ontario reconnaît le Jour de deuil. C’est un jour reconnu dans tout le Canada et dans 80 pays du monde entier.

Le thème de cette année-ci pourrait se traduire ainsi : Rappelez-le-vous. Notre mouvement axé sur le changement. Formez-vous et travaillez pour lui.

Nous devons nous le rappeler. Nous devons veiller à ce que les travailleuses et travailleurs soient bien formés et nous devons redoubler nos efforts pour protéger les travailleuses et travailleurs et leur famille.

C’est une journée où il y a lieu de réaffirmer notre détermination à prendre toute mesure nécessaire pour prévenir les décès, les blessures et les maladies au travail.

Et à rendre hommage aux personnes que nous avons perdues et à saluer celles qui ont été blessées.

Ce sont nos fils et nos filles, nos époux et nos épouses, nos amis et nos voisins. Nous rendons hommage aux compétences, au dévouement et à l’engagement qu’ils ont manifestés chaque jour dans leur travail, en veillant à ce que les membres de la relève disposent de lieux de travail plus sécuritaires.

Chaque fois qu’une travailleuse ou qu’un travailleur est blessé ou meurt en Ontario, on me le signale. C’est la partie la plus difficile de mon travail. Je me souviens bien d’un cas survenu à quelques rues de ma maison à Ottawa. Aucune famille ne devrait avoir à entendre qu’un être cher ne reviendra pas à la maison.

Merci aux personnes qui se sont engagées à rendre ces lieux de travail plus sécuritaires. Ensemble, nous réalisons des progrès. Ces dernières années, les blessures en milieu de travail ont considérablement diminuées. Dans les chantiers de construction, les entreprises, les hôpitaux et les écoles, les défenseurs de la santé et de la sécurité rendent leur lieu de travail plus sécuritaire.

Le gouvernement a pris de solides mesures pour réduire les blessures en milieu de travail :

  • Nous avons doublé le nombre d’agentes et d’agents d’exécution de la loi pour s’assurer que les employeurs suivent les règles.
  • Nous avons regroupé l’exécution de la loi et la prévention sous l’égide de du ministère du Travail, pour s’assurer que les blessures ne se produisent pas.
  • Nous avons lancé la toute première stratégie provinciale de sécurité au travail. Cette stratégie a été conçue avec la contribution des syndicats, des employeurs, des travailleurs blessés et des groupes communautaires, afin d’établir des priorités et des règles claires qui guideront notre travail au cours des années à venir.

En plus de ces mesures, nous continuons à mettre en œuvre nos campagnes d’inspections éclair en ciblant les dangers avant que des travailleuses et travailleurs ne puissent être blessés et en s’assurant que les employeurs fournissent la formation nécessaire à tous leurs employés.

Durant l’été, il est particulièrement important pour nous de protéger nos jeunes, dont un grand nombre commenceront un nouvel emploi ou ont obtenu leur premier emploi au printemps. C’est pourquoi des inspectrices et inspecteurs santé et sécurité du ministère mèneront des inspections dans des lieux de travail où travaillent des jeunes gens. Enseigner l’importance de la santé et de la sécurité au travail à de nouveaux et de jeunes travailleurs se traduira par des employeurs plus sécuritaires, des lieux de travail plus sécuritaires et des collectivités plus sécuritaires.

Ne l’oubliez pas : en matière de santé et de sécurité, nous avons toutes et tous un rôle à jouer. C’est la responsabilité de tout le monde.

J’encourage toutes les Ontariennes et tous les Ontariens à contribuer à protéger la plus grande et la plus précieuse ressource de l’Ontario : notre population, nos travailleuses et travailleurs. En collaborant, nous continuerons d’abaisser les taux de blessures en milieu de travail de l’Ontario et nous veillerons à ce que l’Ontario demeure en matière de travail un des endroits les meilleurs et les plus sécuritaires du monde.

Certaines et certains d’entre vous porteront peut-être des rubans jaunes et noirs pour célébrer le Jour de deuil, cette fin de semaine. Portons donc ces rubans, toutes et tous. Le noir est le symbole du deuil; le jaune représente l’espoir d’un avenir plus sécuritaire et plus brillant, un avenir sans blessures, où tout le monde pourra revenir à la maison sain et sauf et où la vie ne sera pas en péril.

Dans quelques instants, nous observerons un moment de silence pour toutes les personnes qui ont souffert en raison d’un incident au travail. Présentons nos condoléances, rendons hommage à leur mémoire. Renouvelons notre engagement à assurer un avenir sans blessure ni maladie professionnelle.

Les femmes et hommes de notre province qui travaillent si dur ne méritent rien de moins de notre part.