Imprimer cette page

Allocution présentée à l’Assemblée législative
par l’honorable Yasir Naqvi,
ministre du Travail :
Journée internationale de sensibilisation aux microtraumatismes répétés

  • Diffusion : 28 février 2013
  • Dernière mise à jour : février 2013

VERSION NON DÉFINITIVE

Merci monsieur le Président.

Aujourd’hui nous soulignons la 14e journée internationale annuelle de sensibilisation aux microtraumatismes répétés.

Lorsque nous entendons parler de blessures au travail, nous pensons parfois aux personnes qui chutent et se blessent la tête.

Ou à celles qui perdent un membre.

Or, les microtraumatismes répétés sont parmi les causes les plus courantes des blessures professionnelles.

Les microtraumatismes répétés peuvent résulter du même mouvement effectué à maintes reprises sans prendre de pauses… ou lorsque nos membres sont dans une mauvaise position pendant un travail répétitif.

Qu’il s’agisse d’un adolescent qui place des produits sur les étagères d’un supermarché local à Thunder Bay ou d’une personne simplement assise devant son ordinateur dans son bureau au centre-ville d’Ottawa, les microtraumatismes répétés peuvent toucher n’importe qui.

N’importe où.

Les forces utilisées au travail peuvent être mineures… aussi simples que la saisie de données, mais les répercussions peuvent être très graves.

Certaines personnes peuvent se retrouver avec des douleurs insistantes et permanentes dans les ligaments.

D’autres ressentent tellement de douleurs qu’elles ne peuvent obtenir une bonne nuit de sommeil.

Et d’autres enfin ne peuvent sortir du lit.

Les microtraumatismes répétés sont un volet important des troubles musculo-squelettiques ou TMS qui représentent 42 pour 100 de toutes les lésions avec interruption de travail en Ontario.

En 2010, soit en une seule année, ce taux équivalait à 730 000 jours de travail et plus de 92 millions de dollars en coûts médicaux et autres demandes de prestations.

Beaucoup de douleurs et de souffrances parmi des dizaines de milliers de travailleuses et travailleurs chaque année à l’échelle de la province, une réalité qui est, pourtant, facile à oublier.

C’est ainsi que nous marquons chaque année la Journée internationale de sensibilisation aux microtraumatismes répétés pour prévenir ces blessures… qui peuvent changer radicalement la vie de celles et ceux qui les subissent.

C’est pourquoi le ministère du Travail continue de prendre des mesures pour aider les travailleuses et travailleurs à éviter ces blessures.

Notre site Web (www.ontario.ca/travail) contient une panoplie de ressources allant de vidéos à des documents d’information en passant par des outils interactifs, des balados et des affiches.

Il renferme des douzaines d’exemples axés sur des secteurs particuliers, qui indiquent comment éliminer ou limiter les dangers par des conceptions et des pratiques de travail novatrices.

Certains des renseignements sont offerts en 14 langues différentes, en plus du français et de l’anglais.

Conformément à notre stratégie d’exécution de la loi Sécurité au travail Ontario, nous menons des inspections éclair qui ciblent les dangers de TMS.

Le ministère effectue également des inspections éclair qui visent d’autres dangers et qui comportent un volet important en matière de TMS.

Notre gouvernement s’est engagé à s’assurer de protéger les travailleuses et travailleurs de la province contre les blessures et les dangers pour la santé dans les lieux de travail.

Mais, cela commence avec vous, dans votre lieu de travail.

Alors, à compter d’aujourd’hui, renouvelons nos efforts visant à s’assurer que nos lieux de travail tiennent compte de ces dangers. Travaillons fort pour nous assurer que nos travailleuses et travailleurs sont protégés contre les dangers qui pourraient se traduire par des années de douleurs.

Cela commence avec nous.

Cela commence avec la prévention.

Et la prévention commence ici. Merci.