Imprimer cette page

DOCUMENT D'INFORMATION

Le gouvernement de l'Ontario s'emploie à prévenir les troubles musculo-squelettiques

Le nouveau gouvernement de l'Ontario s'est engagé à prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS) et d'autres blessures dans les lieux de travail de l'Ontario.

Les TMS sont des traumatismes du système musculo-squelettique, notamment des muscles, des tendons, des nerfs et des disques intervertébraux. Ils peuvent se développer à la suite d'une exposition constante à des tâches répétitives, des efforts excessifs, comme le fait de soulever et de porter de lourdes charges, et des positions inconfortables pouvant avoir une incidence sur les os, les articulations, les ligaments et d'autres tissus mous.

Les TMS peuvent se produire dans n'importe quel genre de lieux de travail. Selon la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT), les TMS représentaient, en 2011, 41 pour 100 de toutes les « lésions avec interruption de travail » (blessures qui entraînent un arrêt de travail).

En 2011, on a recensé :

  • plus de 23 200 lésions avec interruption de travail axées sur les TMS;
  • une perte de plus de 530 000 de jours de travail;
  • plus de 70 millions de dollars en coûts médicaux et en coûts liés aux nouvelles demandes d'indemnisation pour la CSPAAT.

Initiatives

Le ministère du Travail a lancé, en janvier 2006, la campagne Travailler sans douleur. Il a pris cette initiative pour :

  • mieux faire connaître la question des blessures reliées à un manque d'ergonomie;
  • orienter davantage les efforts sur la prévention;
  • parfaire la formation de ses inspecteurs qui sont chargés de la santé et de la sécurité au travail;
  • créer de nouvelles ressources;
  • faire un meilleur suivi des inspections dont le but est de relever les problèmes de manque d'ergonomie dans les lieux de travail;
  • enrichir les connaissances sur l'ergonomie.

En février 2007, le Conseil de la santé et de la sécurité au travail de l'Ontario (CSSTO), qui regroupe le ministère du Travail, la CSPAAT et les associations ontariennes qui œuvrent pour la santé et la sécurité au travail, a publié le guide intitulé Lignes directrices de prévention des TMS pour l'Ontario, ainsi qu'un manuel de ressources pour accompagner le guide. Ces outils montrent ce qui peut être fait dans les lieux de travail pour protéger les travailleurs contre les blessures causées par un manque d'ergonomie.

Le CSSTO a lancé, en février 2008, un outil appelé Trousse de prévention des TMS, qui comprend des feuilles d'information, des questionnaires, des outils pour relever les dangers et des stratégies de prévention.

En février 2012, le ministère a mené une initiative d'application de la loi d'une durée d'un mois liée aux dangers de TMS, qui visait des lieux de travail ciblés des secteurs industriel, des soins de santé, de la construction et des mines.

  • Secteur industriel : Les inspecteurs ont ciblé les dangers de TMS dans les usines et d'autres lieux de travail aux tâches physiquement exigeantes. Ils ont notamment vérifié les méthodes pour soulever et abaisser des objets, manipuler des matériaux sur des échelles, pousser et tirer des objets, déplacer des chariots de travail de façon sécuritaire, et organiser les aires d'entreposage et entreposer des objets dans ces aires.
  • Secteur des soins de santé : Les inspecteurs ont ciblé les dangers de TMS dans les hôpitaux, les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite. Ils ont notamment vérifié les méthodes pour soulever et abaisser des objets, pousser et tirer des objets, et utiliser et entretenir des chariots dans les aires de services de soutien (nettoyage, préparation des aliments et entretien).
  • Secteur de la construction : Les inspecteurs ont ciblé les dangers de TMS liés à la maçonnerie, l'installation des barres d'armature, des toitures et des systèmes électriques sur les chantiers de construction résidentielle, industrielle, commerciale et institutionnelle. Ils ont notamment vérifié le déplacement et l'entreposage des matériaux, l'entretien des lieux, les voies d'accès et d'évacuation des lieux de travail, l'utilisation des échelles, et les machines et l'équipement.
  • Secteur minier : Les inspecteurs ont ciblé les dangers de TMS dans les mines souterraines et les mines à ciel ouvert, liés à la manutention, à l'entreposage et au transport d'objets et à l'utilisation d'appareils facilitant la manutention.

Dans le cadre des inspections éclair, les inspecteurs ont effectué 2 041 visites dans 1 718 lieux de travail et donné 4 869 ordres, dont 303 ordres d'arrêt des travaux.

Dans l'ensemble, les ordres les plus courants axés sur l'ergonomie concernaient des infractions visant la formation, la manutention des matériaux, les voies d'accès et d'évacuation de la zone de travail, l'entretien de l'équipement et l'omission de prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour protéger les travailleurs.

Les inspections éclairs s'inscrivent dans la stratégie Sécurité au travail Ontario, articulée autour de trois objectifs :

  • application de la Loi sur la santé et la sécurité au travail;
  • observation des règlements;
  • partenariats.

Outil interactif en ligne

Un outil en ligne (une image du corps humain) apprend aux utilisateurs à reconnaître les signes et symptômes des TMS, et recommande des façons de réduire les risques associés aux douleurs et aux blessures reliées à un manque d'ergonomie dans les lieux de travail.

Lorsqu'on clique sur une partie du corps humain représenté à l'écran, une fenêtre s'ouvre pour indiquer les tâches qui pourraient causer des TMS et recommander des façons de réduire les risques.

Ressources – affiches et vidéos

Le ministère a créé un certain nombre de ressources destinées aux intervenants, dont quatre affiches en couleurs que l'on peut télécharger et imprimer en vue de les distribuer aux lieux de travail et aux intervenants. L'affiche sur les douleurs et blessures a été créée par la CSPAAT et les associations de santé et de sécurité. Elle est offerte en 15 langues (croate au mandarin). Les trois autres portent sur le soulèvement sécuritaire des objets, les TMS aux chantiers de construction et la manipulation sécuritaire des clients. Sur le site Web du ministère, trois vidéos présentent ce que les inspecteurs recherchent lorsqu'ils mènent des inspections ciblant les dangers de TMS. Les vidéos ont notamment pour thème la manutention manuelle sécuritaire des matériaux dans les lieux de travail industriels, la manutention sécuritaire des matériaux dans les chantiers de construction et la manipulation sécuritaire des clients dans les lieux de travail du secteur des soins de santé.

Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English