Imprimer cette page

DOCUMENT D'INFORMATION

Prévenir les éboulements et l'éclatement du roc dans les mines souterraines

  • Diffusion : 27 septembre 2013
  • Dernière mise à jour : septembre 2013
  • Voir aussi : Bulletin |  Mines

Remarque : inspections éclair ciblant les mines ont été prolongées jusqu'au 30 novembre

Dans le cadre d'une campagne éclair qu'il tiendra en octobre 2013, le ministère du Travail ciblera les dangers qui menacent la stabilité des excavations dans les mines souterraines.

Le resserrement des mesures d'application des règlements s'inscrit dans l'initiative provinciale de promotion de la conformité Sécurité au travail Ontario, lancée en juin 2008.

Des inspecteurs et des ingénieurs miniers visiteront des mines souterraines pour vérifier qu'elles font l'objet de mesures de contrôle adéquates pour prévenir les éboulements (de roches) et l'éclatement du roc (dans le toit et les parois des mines).

Ils veilleront à ce que les employeurs se conforment à la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) de l'Ontario et au règlement sur les mines et les installations minières (en anglais seulement).

Les éboulements ou l'éclatement du roc se produisent lorsque des roches se détachent du toit ou des parois d'un site d'excavation souterrain. Des mesures que l'on appelle « contrôle des pressions de terrain » doivent être prises pour stabiliser la structure des nouvelles excavations dans les mines souterraines et prévenir les éboulements. Il existe deux types de mesures :

  • les mesures de conception, pour évaluer et adapter la manière dont les nouveaux sites d'excavation d'une mine seront excavés et soutenus;
  • les mesures opérationnelles, pour veiller à ce que les nouveaux travaux d'excavation soient exécutés selon les exigences de la conception minière.

Les éboulements et l'éclatement du roc sont parmi les premières causes de blessures graves et de décès dans les mines souterraines en Ontario.

Depuis 2000, cinq travailleurs ont trouvé la mort et environ 25 ont été grièvement blessés dans des mines souterraines en Ontario à la suite d'éboulements ou de l'éclatement du roc.

Les dangers nécessitant le contrôle des pressions de terrain concernent principalement des travailleurs pris dans des éboulements ou des chutes de roc ou par l'éjection violente de roc depuis le toit ou les parois d'un site d'excavation.

L'Ontario compte environ 40 mines souterraines qui emploient quelque 25 000 travailleurs. La plupart de ces mines se situent dans le Nord de l'Ontario. Plusieurs sont exploitées à des profondeurs qui avoisinent les 10 000 pieds. Une grande variété de minerais sont extraits des mines souterraines de l'Ontario, notamment le cuivre, le nickel, l'or et d'autres métaux précieux, ainsi que le diamant, le sel et le gypse.

Point de mire de la campagne éclair

Durant cette campagne éclair, les inspecteurs et les ingénieurs visiteront des mines souterraines dans l'ensemble de l'Ontario, notamment :

  • celles qui ont été réouvertes récemment ou qui sont nouvelles;
  • celles où des dangers nécessitant le contrôle des pressions de terrain ont été observés;
  • celles qui ont un dossier médiocre de conformité aux règlements.
  • Les inspecteurs prendront des mesures d'application des règlements, au besoin, en réponse aux violations de la LSST et de ses règlements.
  • Priorités

    Les inspecteurs et les ingénieurs se concentreront sur les éléments suivants :

    Conception : Les inspecteurs et les ingénieurs vérifieront qu'une analyse adéquate de l'ingénierie a été menée pour prévoir les types de problèmes susceptibles de surgir et d'entraîner des éboulements ou l'éclatement du roc dans les sites d'excavation nouveaux ou existants des mines souterraines. Ils examineront notamment la manière dont les sites seront excavés et soutenus. L'analyse doit être menée avant le début des travaux d'excavation. Si celle ci révèle des problèmes potentiels, les inspecteurs et les ingénieurs vérifieront que des adaptations ont été apportées à la conception de l'excavation. Ils vérifieront également que les piliers bornes (structures qui séparent les mines souterraines avoisinantes), s'il en existe, ont été conçus selon les normes.

    Rapports : Les inspecteurs et les ingénieurs vérifieront que tout incident impliquant des éboulements ou l'éclatement de roc non contrôlés sont signalés au ministère du Travail, au besoin. Ils vérifieront également la tenue de dossiers sur ces incidents.

    Communication : Les inspecteurs et les ingénieurs vérifieront l'existence d'un programme formel pour la communication et l'échange, entre superviseurs et travailleurs, de l'information sur le contrôle des pressions de terrain dans les mines souterraines.

    Systèmes de soutènement : Les inspecteurs et les ingénieurs vérifieront l'existence d'un programme proprement dit permettant de vérifier, dans une mine, que tout système fonctionnel employé pour soutenir les sols est installé adéquatement et fournit une protection efficace contre l'instabilité des sols.

    Jonathan Rose, Bureau du ministre, 416 326-7709
    Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

    ontario.ca/travail-nouvelles
    Available in English