Imprimer cette page

DOCUMENT D'INFORMATION

La sécurité dans la construction : cible de la campagne

  • Diffusion : Le 4 octobre 2013
  • Dernière mise à jour : octobre 2013
  • Voir aussi : Bulletin | Construction

L’Ontario a entrepris un certain nombre d’initiatives pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs de la construction. Ces initiatives ciblent les chutes ainsi que les dangers se rattachant particulièrement aux travaux de toiture sur les chantiers de construction, notamment :

  • un projet pilote d’inspection des chantiers de construction en dehors des heures normales de travail;
  • deux initiatives d’application de la loi pour vérifier la conformité aux règlements;
  • des activités d’information pour susciter une meilleure prise de conscience des exigences législatives.

Projet pilote d’inspection en dehors des heures normales de travail

Le ministère du Travail a augmenté le nombre d’heures qu’il consacre aux inspections des chantiers de construction. Les inspecteurs ont visité les chantiers sept jours sur sept, notamment en début de matinée, le soir et la fin de semaine, jusqu’au 30 septembre 2013.

Ce projet pilote de deux mois s’inscrit dans une vaste stratégie visant à améliorer la protection des travailleurs vulnérables, parfois employés dans l’économie clandestine, sans recevoir une formation et une supervision adéquates.

Le projet découle en partie d’une recommandation formulée par le Comité consultatif d’experts de la santé et de la sécurité au travail. Cette recommandation appelait le ministère à inspecter les lieux de travail et les secteurs impliqués dans l’économie clandestine en dehors des heures normales de travail.

Cible des inspections

Tout au long des mois de septembre et octobre, les inspecteurs de la construction visiteront un éventail de chantiers de construction pour vérifier la conformité à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements.

Ils s’assurent que :

  • les employeurs ont en place des politiques, des programmes et des pratiques de travail sécuritaires pour protéger les travailleurs contre les dangers de chute;
  • les travailleurs qui travaillent dans des échelles ou sur des stands mobiles et des plateformes reçoivent une formation et une supervision adéquates;
  • les travailleurs utilisent des systèmes adéquats de protection contre les chutes, l’équipement de protection individuel et les autres dispositifs de sécurité utiles;
  • les ouvertures au sol, ainsi que dans les surfaces de travail et les murs, sont protégées par des garde-corps ou couvertes d’un dispositif de protection.

Plusieurs facteurs peuvent accroître le risque de chute pour les travailleurs :

  • l'absence de dispositifs de protection (p. ex., des garde-corps);
  • la présence de garde-corps ou revêtements mal adaptés ou entretenus;
  • les ouvertures non protégées dans les planchers, les surfaces de travail, ou encore les murs ou autres éléments bâtis, y compris celles aménagées pour installer des puits de lumière dans des charpentes de toit existantes;
  • l'absence d'équipement de protection individuel approprié (soit parce qu'un tel équipement n'était pas disponible, soit parce qu'il n'était pas utilisé ou qu’il était utilisé de manière inadéquate);
  • le mauvais état ou emploi d'autres types de matériel (p. ex., une échelle, un échafaudage ou une plateforme élévatrice suspendue);
  • un manque de clarté dans les méthodes de travail et le manque de formation;
  • un mauvais éclairage, des surfaces glissantes, une aire de travail encombrée et d’autres conditions de travail laissant à désirer.

Cette campagne éclair de deux mois s’inscrit dans l’engagement continu que le gouvernement a pris envers la prévention des lésions et des maladies professionnelles par l’entremise de sa stratégie Santé et sécurité au travail Ontario, par laquelle il assure l’application de la loi.

Travaux de toiture ciblés par les mesures d’application de la loi

Tout au long des mois d’août et septembre 2013, des inspecteurs ont visité des chantiers de construction d’immeubles d’habitation résidentiels dans l’ensemble de l’Ontario pour vérifier les dangers liés aux toitures en pente. Ils ont également vérifié la formation sur la protection contre les chutes, l’installation et l’utilisation d’échelles, le stress dû à la chaleur et les dangers liés à la manipulation de matériel qui sont susceptibles d’entraîner des troubles musculosquelettiques.

Les dangers liés aux toitures en pente comprennent l’utilisation inappropriée de systèmes de protection contre les chutes, une mauvaise installation des échelles, du matériel mal entretenu et la présence de lignes électriques aériennes.

Activités de sensibilisation

Une série de séminaires de sensibilisation à la sécuritéPDF [ 1.06 Mo ] (en anglais seulement) sont offerts dans l’ensemble de l’Ontario cet automne pour le secteur des toitures d’immeubles d’habitation résidentiels.

Les séminaires, d’une durée de deux heures, sont dirigés par l’Association de santé et de sécurité dans les infrastructures, l’un des principaux partenaires du ministère en matière de santé et de sécurité au travail. Le personnel du ministère participe à ces séminaires.

La première séance a commencé le 18 septembre à Sudbury et se poursuivra en octobre à Ebicoke, à Oshawa, à Sarnia, à Hamilton, à Kingston, à Ottawa, à Thunder Bay et à Sault Ste. Marie.

Des séances se tiendront également en novembre à Niagara Falls, à Windsor, à Kitchener, à London et à Barrie.

Les séminaires porteront principalement sur les pratiques professionnelles sécuritaires pour les travaux de toiture, les choses auxquelles on peut s’attendre lorsqu’un inspecteur ministériel visite un chantier de construction, un examen de la loi, ainsi que les ressources et les statistiques de l’Association sur les blessures et les décès liés à des travaux de toiture.

Jonathan Rose, Bureau du ministre, 416 326-7709
Jackie Rancourt, Direction des communications, 416 326-1407

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English