Imprimer cette page

DOCUMENT D'INFORMATION

Les inspections éclair axées sur la sûreté des grues


  • Diffusion : 5 juillet 2012
  • Dernière mise à jour : juillet 2012
  • Voir aussi : communiqué

La sûreté des grues mobiles et à tour sera au coeur d’inspections éclair en juillet et en août 2012.

Le resserrement de l’application des règlements s’inscrit dans la stratégie d’application de la loi de Sécurité au travail Ontario, lancée en juin 2008.

Une équipe composée de plus de 25 inspecteurs du ministère du Travail se rendra sur des chantiers de construction où des grues mobiles ou à tour sont employées. Les inspecteurs ont obtenu une formation spéciale et ils grimperont à chacune des grues à tour qu’ils inspecteront.

Ils vérifieront la conformité à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements d’application. L’accent sera mis sur les dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs.

Le cas échéant, des mesures d’application seront prises au regard de toute infraction à la Loi et à ses règlements.

Dans la définition qu’en donne le règlement sur les projets de construction, une grue à tour est une structure ou un dispositif mécanique du type fixe, à élévation ou à mouvement de translation, et qui comporte :

  1. un bras, une flèche ou les deux;
  2. un tambour mécanique et un câble métallique pour lever, abaisser ou déplacer une charge;
  3. un mât vertical.

Destinées à la construction d’immeubles de grande hauteur, les grues à tour peuvent lever et transporter des charges à grande hauteur sur les chantiers de construction.

La grue mobile est une structure ou un dispositif mécanique comportant un bras et

  1. qui est capable de mouvements horizontaux et verticaux;
  2. qui peut lever, abaisser ou déplacer une charge suspendue au bras par un crochet ou par un câble;
  3. qui est installé sur un châssis ou sur une base mobile.

Ces grues sont conçues de manière à être facilement transportées jusqu’au point d’utilisation et à être utilisées avec différents types de marchandises et de charges.

Dangers associés aux grues

Les grues mobiles ou à tour peuvent parfois donner lieu à des catastrophes. Par exemple, si une grue à tour mal entretenue s’effondrait, les travailleurs sur le chantier de construction pourraient être blessés ou périr. Même la population peut être menacée par l’effondrement d’une grue à tour ou par la chute d’une lourde charge.

Toutes les grues :

  • ont de l’âge;
  • sont exposées aux intempéries et aux conditions météorologiques extrêmes;
  • sont assujetties à une utilisation intensive pendant de longues périodes, ce qui les rend vulnérables aux phénomènes de stress et de fatigue des composantes ainsi qu’aux défaillances.

Au cours des dernières années, des grues ont été à l’origine de nombreux accidents donnant lieu à de graves lésions infligées à des travailleurs, ainsi que de nombreux accidents évités de justesse.

Selon des rapports du ministère du Travail, de 2007 à 2011 un travailleur est décédé et sept autres ont été grièvement blessés dans des accidents mettant en cause une grue mobile ou à tour sur des chantiers de construction à différents endroits en Ontario.

De ceux à l’origine de lésions, quatre accidents mettaient en cause des grues à tour, trois des grues mobiles.

Les lésions ont été causées par des accidents tels que :

  • une grue à tour heurtant un échafaudage, ce qui a provoqué la chute d’un travailleur;
  • un travailleur heurté par une charge qui était soulevée;  
  • un travailleur coincé sous une charge qui était ramenée au sol.

Voici des exemples d’accidents évités de justesse (sans que quelqu’un soit blessé) :

  • une grue à tour qui se brise en deux;
  • une grue à tour qui se renverse;
  • une défaillance du dispositif de levage;
  • la descente non maîtrisée de matériel se posant à une intersection achalandée.

Priorités des inspections éclair

Les inspecteurs porteront une attention particulière à ce qui suit :

  • Accès sécuritaire et prévention des chutes : les inspecteurs s’assureront de l’existence requise et du caractère adéquat d’une échelle d’accès et de garde‑corps ou encore d’autres dispositifs d’accès. Ils porteront aussi attention à la présence de dispositifs antichute requis en vue de protéger les travailleurs qui pourraient chuter en bas d’une grue à tour.
  • Proximité des lignes électriques en surplomb : les inspecteurs vérifieront si le conducteur de grue respecte la distance minimale d’approche des lignes électriques en surplomb qui sont sous tension, si la tension de ces lignes électriques a été déterminée et si des mesures ont été prises pour garantir le respect de la distance minimale entre la grue ou sa charge, et les lignes électriques.
  • Registres d’entretien des grues à tour et autres registres : les inspecteurs vérifieront la présence des registres décrivant l’état des grues à tour avant et après leur montage, notamment d’un schéma préparé par un ingénieur pour l’installation des grues. Ils s’assureront que les grues à tour ont été bien inspectées avant la première utilisation, et inspectées et entretenues régulièrement par la suite. Ils examineront aussi les entrées dans le registre de travail pour s’assurer que le fonctionnement opérationnel a été testé adéquatement, comme celui des interrupteurs en fin de course et de surcharge.
  • Registres d’entretien des grues mobiles et autres registres : les inspecteurs vérifieront la présence de registres comme le registre de travail du conducteur et le manuel à l’intention du conducteur. Ils vérifieront si les grues ont été inspectées et entretenues comme prévu.
  • Formation : les inspecteurs vérifieront que les conducteurs de grues mobiles ont les qualifications requises pour diriger une grue sur un chantier de construction ou qu’ils connaissent le fonctionnement d’une grue et qu’ils sont accompagnés par une personne détenant les qualifications requises.
  • Diverses autres questions : les inspecteurs s’assureront de l’intégrité structurale et mécanique des grues, ainsi que de la solidité des assises, et vérifieront le système de sécurité, l’installation, la proximité de personnes et l’application de mesures sécuritaires de levage.

Greg Dennis, Bureau de la ministre, 416 326-7710
Matt Blajer, Direction des communications, 416 326-7405

ontario.ca/travail-nouvelles
Available in English