Imprimer cette page

Dangers de nature électrique

Sécurité au travail Ontario
  • Diffusion : 10 novembre 2016
  • Dernière mise à jour : novembre 2016
  • Voir aussi : Construction

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Aperçu

En cas de contact avec des conducteurs ou du matériel sous tension, les travailleurs risquent de subir des blessures graves pouvant changer le cours de leur vie, ou de mourir.

Il ne faut qu’un faible courant électrique pour causer la mort d’un travailleur. En effet, moins d’un ampère d’électricité peut causer un arrêt respiratoire chez un travailleur. Selon l’Association de santé et sécurité dans les infrastructures, un contact avec un circuit de 15 ampères sous tension (équivalant à un circuit domestique standard de 125 volts) peut entraîner la mort.

Dans les lieux de travail de l’Ontario, lorsqu’un danger électrique est en cause, une blessure critique sur cinq et une blessure non critique sur 18 entraînent le décès, selon l’Office de la sécurité des installations électriques.

Il est possible de prévenir les incidents au moyen des mesures suivantes :

  • bien entretenir les outils et les cordons électriques, et mettre de côté le matériel et les cordons endommagés jusqu’à ce qu’ils soient réparés ou éliminés;
  • n’utiliser que des outils et des cordons mis à la terre et (ou) branchés à une prise protégée par un disjoncteur de fuite de terre en présence d’eau;
  • prévoir un signaleur durant l’utilisation de machinerie lourde à proximité de câbles électriques aériens afin d’aider les conducteurs à respecter les distances de dégagement minimales;
  • n’effectuer aucun travail sous tension, suivre les procédures de verrouillage appropriées et veiller à ce que tout le matériel et tous les conducteurs soient mis hors tension ou isolés;
  • respecter les distances de dégagement minimales à proximité de câbles électriques aériens durant le travail sur une échelle, une plateforme élévatrice, un échafaudage ou tout autre type de plateforme ou de matériel mobile;
  • porter l’équipement de protection individuelle (ÉPI) requis, y compris des bottes de sécurité résistant aux chocs électriques (symbole oméga) et un casque de sécurité de classe E afin de réduire l’exposition à des conducteurs de haute tension et d’assurer une protection électrique jusqu’à 20 000 volts (phase-terre).

Il incombe aux employeurs de protéger les travailleurs des dangers de nature électrique sur les chantiers de construction.

Un danger électrique est une condition dangereuse dans laquelle un travailleur peut être soumis à un contact électrique avec du matériel ou un conducteur sous tension et subir une blessure causée par un choc électrique et (ou) une brûlure par arc électrique, une brûlure thermique ou une lésion par souffle.

Voici certains des dangers de nature électrique courants sur les chantiers de construction :

  • travail à proximité de conducteurs aériens sous tension sur un échafaudage ou une autre plateforme de travail;
  • déplacement de matériel ou d’outils manuellement ou à l’aide d’appareils de levage à proximité de câbles électriques aériens ou de matériel électrique sous tension;
  • mise à la terre inadéquate, cordons électriques dont la broche de masse est endommagée, outils électriques sans double isolation et prises non protégées par un disjoncteur de fuite de terre en présence d’eau;
  • génératrices non mises à la terre conformément aux directrices du fabricant;
  • absence de marques au sol indiquant l’emplacement des câbles électriques souterrains et des services publics avant des travaux d’excavation;
  • matériel présentant des composantes électriques à découvert, notamment l’absence de plaques sur les prises de courant et les interrupteurs et de couvercles sur les panneaux électriques;
  • câblage inadéquat et câblage dont l’isolation est endommagée;
  • circuits surchargés, que l’on peut déceler par les déclenchements intempestifs des disjoncteurs;
  • l’utilisation de matériel et de véhicules à proximité de câbles électriques aériens sous tension.

Certains devoirs généraux des parties des lieux de travail

Les constructeurs, les employeurs, les superviseurs et les travailleurs ont certains devoirs et responsabilités en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) et du Règlement 213/91 (Regulations for Construction Projects; en anglais seulement). Les employeurs et les superviseurs devraient encourager les travailleurs à poser des questions et à exprimer leurs inquiétudes quant aux dangers de nature électrique. Les superviseurs devraient connaître les dangers de nature électrique sur les chantiers de construction et être en mesure d’informer les travailleurs de leur présence.

Constructeurs

Les devoirs et responsabilités des constructeurs comprennent :

  • veiller à ce que la santé et la sécurité des travailleurs soient protégées [alinéa 23 (1) c) de la LSST];
  • veiller à ce que les employeurs et les travailleurs qui exécutent un travail se conforment à la LSST et à ses règlements d’application [alinéa 23 (1) b) de la LSST].

Employeurs

Les devoirs et responsabilités des employeurs comprennent :

  • fournir aux travailleurs les renseignements, les directives et la surveillance nécessaires à la protection de leur santé et de leur sécurité [alinéa 25 (2) a) de la LSST];
  • prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection des travailleurs [alinéa 25 (2) h) de la LSST];
  • s’assurer que le matériel est utilisé et entretenu conformément aux directives du fabricant [art. 93 du Règl. de l’Ont. 213/91];
  • nommer des personnes compétentes aux postes de superviseur [alinéa 25 (2) c) de la LSST];
  • veiller à ce que le matériel, les matériaux et les appareils de protection prescrits soient fournis et maintenus en bon état [alinéas 25 (1) a) et b) de la LSST];

Superviseurs

Les devoirs et responsabilités des superviseurs comprennent :

  • veiller à ce que les travailleurs travaillent de la façon et en utilisant les appareils de protection qu’exigent la LSST et ses règlements d’application [alinéa 27 (1) a) de la LSST];
  • veiller à ce que les travailleurs emploient ou portent le matériel et les appareils ou vêtements de protection exigés par l’employeur [alinéa 27 (1) b) de la LSST];
  • informer les travailleurs de l’existence de tout danger éventuel ou réel dont ils ont connaissance [alinéa 27 (2) a) de la LSST];
  • si cela est prescrit, fournir aux travailleurs des directives écrites sur les mesures à prendre et les méthodes à suivre pour assurer leur protection [alinéa 27 (2) b) de la LSST];
  • prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection des travailleurs [alinéa 27 (2) c) de la LSST];
  • superviser en tout temps le travail des travailleurs, soit personnellement, soit en demandant à un assistant compétent de le faire personnellement [art. 14 du Règl. de l’Ont. 213/91].

Travailleurs

Les devoirs des travailleurs comprennent :

  • porter l’ÉPI approprié [alinéa 28 (1) b) de la LSST];
  • utiliser ou faire fonctionner le matériel de façon sécuritaire [alinéa 28 (2) b) de la LSST];
  • signaler à l’employeur ou au superviseur les défectuosités du matériel [alinéa 28 (1) c) de la LSST];
  • travailler conformément aux dispositions de la LSST et de ses règlements d’application [alinéa 28 (1) a) de la LSST];
  • signaler à l’employeur ou au superviseur les infractions à la LSST ou les risques en milieu de travail dont ils ont connaissance [alinéa 28 (1) d) de la LSST];
  • connaître leurs droits en vertu de la LSST, y compris celui de refuser d’exécuter un travail dangereux [alinéas 43 (3) a) à c) de la LSST].

InfoCentre provincial de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail

Composez le 1-877-202-0008 en tout temps pour signaler les incidents de santé et de sécurité sur le lieu de travail. Vous pouvez aussi appeler entre 8 h 30 et 17 h, du lundi au vendredi, pour poser des questions d’ordre général sur la santé et la sécurité au travail.

En cas d’urgence, le numéro à composer est le 911.

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.