Table des matières | Imprimer cette page

Chapitre IV : Mesures de suivi proposées

  • Diffusion : octobre 2014
  • Dernière mise à jour : octobre 2014

Au cours de la dernière rencontre de la table ronde qui se tenait le 25 septembre, les membres ont insisté sur le fait qu'ils ne voulaient pas que le présent rapport finisse sur une tablette. Par conséquent, ils ont proposé diverses idées à l'égard des mesures de suivi à prendre, qui sont résumées ci-dessous. Les membres de la table ont tous mis de l'avant diverses propositions, mais comme pour les autres idées soumises par les membres durant les discussions et résumées dans le présent rapport, ces propositions ne représentent pas un consensus pour l'ensemble du groupe et n'ont pas fait l'objet d'un débat.

Durant la dernière rencontre, le président a mentionné dans ses commentaires finaux que nombre des propositions relatives aux mesures de suivi indiquées ci-dessous ne seraient pas réalisables si personne ne pose d'actions concrètes. Le président a indiqué que le MTR serait prêt à faciliter l'organisation, en 2014, d'un atelier qui permettrait aux discussions sur le stress mental traumatique, ainsi que le partage et la mise en valeur des pratiques exemplaires, d'atteindre les autres secteurs qui ne font pas partie de la table ronde (voir le 9 ci-dessous). Les membres de la table ronde ont proposé des idées semblables, notamment la tenue d'une séance portant sur les employeurs les plus performants qui font du bon travail en matière de gestion du stress mental traumatique (voir le 7 ci-dessous).

Le ministre du Travail, l'honorable Yasir Naqvi, a assisté à une partie de la réunion finale de la table ronde et a discuté de l'importance de considérer le travail de la table ronde dans le contexte du nouveau mandat de prévention du MTR, une responsabilité qui revenait auparavant à la CSPAAT. Le ministre a indiqué que le processus de table ronde donne l'occasion au MTR d'envisager comment cette question pourrait être liée aux efforts de prévention en cours au MTR.

Les membres de la table ronde ont suggéré un certain nombre d'idées pour l'avenir.

Comme indiqué ci-dessus, la faisabilité de ces idées n'a pas été évaluée. Elles ne représentent pas non plus un consensus de la table ronde. Elles ne sont fournies que pour engendrer d'autres idées, des débats et des mesures de suivi, selon ce qui est considéré comme approprié par les divers organismes.

  1. Travailler avec le directeur général de la prévention
    • Travailler avec le directeur général de la prévention du MTR et le MTR pour s'assurer que le TSPT et le stress mental traumatique associé au milieu de travail deviennent l'une des priorités du Bureau de prévention.
  2. Travailler avec d'autres ministères
    • Le MTR discute avec d'autres ministères provinciaux, comme le MSSLD, de la manière de répondre aux besoins des personnes souffrant de stress mental traumatique associé au milieu de travail.
  3. Connaissances centralisées
    • Il existe un besoin pour la création d'un centre de connaissances centralisées où l'on peut obtenir des renseignements à propos des occasions d'apprentissage, comme les conférences portant sur cette question.
  4. Accroître la capacité en matière d'intervention en cas d'urgence et des programmes d’aide aux employés
    • Envisager la mise en place de programmes d'intervention en cas d'urgence et de programmes d'aide aux employés, au sein des secteurs, si de tels programmes n'existent pas déjà.
  5. Promouvoir la responsabilisation du leadership organisationnel
    • Créer des ententes de responsabilisation du chef de la direction qui incluent la responsabilisation en matière de santé mentale et de stress mental traumatique.
  6. Créer des champions au sein des organismes et des différents secteurs
    • Les membres de la table ronde jouent le rôle de champions au sein de leurs propres organismes; dans le cadre de ce rôle, ils sont responsables de la promotion, du soutien, de la formation et de l'échange de renseignements sur le stress mental traumatique.
    • Créer des champions à travers la province.
    • Partager les réussites des secteurs.
  7. Mettre l'accent sur les employeurs les plus performants
    • Se concentrer sur les éléments positifs : Identifier les employeurs qui font du bon travail.
    • Organiser une séance pour faire connaître les pratiques exemplaires des employeurs les plus performants.
    • Travailler avec les employeurs les plus performants pour élaborer un programme.
    • Créer un groupe de réflexion avec les employeurs les plus performants / qui mettent de l'avant les pratiques exemplaires.
  8. Mettre sur pied un groupe de réflexion
    • Créer un groupe de réflexion avec les intervenants.
    • Utiliser les associations de santé et de sécurité à titre de groupe de réflexion.
  9. Organiser des ateliers pour élargir les discussions portant sur le stress mental traumatique associé au milieu de travail
    • Le MTR facilitera l'organisation, en 2014, d'un atelier sur le stress mental traumatique afin de toucher un plus grand public et mettre l'accent sur certaines pratiques exemplaires.
    • Les membres de la table ronde ont formulé de nombreuses idées qui pourraient être prises en compte au moment d'organiser de tels ateliers, notamment établir un partenariat avec les organismes de santé mentale, accroître la participation de manière à inclure les assureurs privés, et faire participer les membres de la table ronde à la création de l'atelier.
  10. Encourager les pratiques de base
    • Déterminer quelles sont les pratiques minimales ou établir les pratiques de base plutôt que mettre l'accent uniquement sur les pratiques exemplaires.
    • Faire du stress mental traumatique / de la santé mentale un des critères des groupes de sécurité de la CSPAAT.
    • Inclure le stress mental traumatique aux renseignements sur la santé et la sécurité.
  11. Directives et exigences obligatoires
    • Envisager des dispositions législatives minimales.
    • Adopter des mesures législatives sur la responsabilisation et les dispositions relativement au soutien offert aux employés souffrant de stress mental traumatique.
    • Envisager de rendre obligatoire la formation des employés sur le stress mental traumatique dès leur entrée en fonction.
    • Passer en revue la définition d'une blessure critique de la Loi sur la santé et la sécurité au travail de manière à ce que la blessure critique soit définie par l'événement même.
    • Le MTR et d'autres partenaires du système pourraient créer des documents sur la santé mentale et le TSPT.
  12. Conventions collectives
    • Les secteurs devront inclure la santé mentale dans leurs conventions collectives.
  13. Définir des mesures de rendement et quantifier le problème
    • Il faut trouver des moyens de mesurer le progrès en matière de santé mentale, notamment grâce à une collaboration avec le milieu universitaire, et s'assurer que des mécanismes de mesure des progrès résultant de la norme de la CSA sont en place.
    • Il faut également trouver des moyens de quantifier le problème, par exemple, au moyen de rapports et de l'examen des mesures.
  14. Offrir du soutien aux familles
    • Établir un système de soutien pour les membres de la famille. Par exemple, encourager les familles à élaborer des contrats avec les membres de la famille affectés afin qu'elles puissent intervenir selon les modalités du contrat qu'ils ont établi ensemble.

précédent | suivant