Table des matières | Imprimer cette page

5.0 La classification des tâches

  • Diffusion : september 2004
  • Dernière mise à jour : avril 2011

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Une importante caractéristique des présentes directives est la classification des tâches qu'elles établissent. C'est la classification d'une tâche qui détermine quelles mesures et pratiques, et notamment le port de quel type d'appareil respiratoire, s'appliquent dans les circonstances pour protéger la travailleuse ou le travailleur qui l'accomplit contre une exposition à la silice. Dans les présentes directives, les activités du domaine de la construction qui mettent en jeu la silice sont réparties en trois catégories, correspondant à un risque d'exposition faible, moyen ou élevé. Les exigences en matière d'appareil respiratoire, de même que les mesures et pratiques à adopter, deviennent progressivement plus strictes de la première à la troisième catégorie.

La classification des activités typiques du domaine de la construction qui mettent en jeu la silice est basée sur les données publiées et disponibles concernant les risques d'exposition. Les concentrations de silice cristalline respirable en suspension dans l'air sous forme de cristobalite, de tridymite, de quartz et de tripoli qui déterminent si une tâche est classifiée dans la catégorie 1, 2 ou 3 sont les suivantes :


La classification des concentrations de silice cristalline respirable en suspension dans l'air sous forme de cristobalite, de tridymite, de quartz et de tripol.
  Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3
Cristobalite et tridymite > 0,05 et jusqu'à 0,5 mg/m3 > 0,50 et jusqu'à 2,5 mg/m3 > 2,5 mg/m3
Quartz et tripoli > 0,1 et jusqu'à 1 mg/m3 > 1 et jusqu'à 5 mg/m3 > 5 mg/m3

Les activités typiques du domaine de la construction qui engendrent de la poussière chargée de silice sont énumérées ci après.

Les tâches de catégorie 1

  • Perforation de béton ou d'une roche autrement que dans le cadre d'opérations de creusement ou de construction routière.
  • Fraisage de l'asphalte sur les chaussées en béton.
  • Chargement dans des trémies de sable siliceux (composé d'au moins 95 % de silice) ou de farine de silice (sable fin composé d'au moins 95 % de silice).
  • Toute autre tâche sur un chantier nécessitant la manutention de matériaux contenant de la silice d'une manière susceptible d'entraîner l'exposition d'une travailleuse ou d'un travailleur à de la silice en suspension dans l'air.
  • Pénétration pendant moins de 15 minutes, à des fins d'inspection ou de prélèvement d'échantillons, dans un espace où se déroulent des activités de décapage par projection d'abrasifs ou d'enlèvement de mortier à sec, alors que de la poussière est visible en suspension dans l'air.
  • Toute tâche accomplie dans un rayon de 25 mètres d'un espace extérieur où de la poussière chargée de silice est enlevée avec de l'air comprimé.

Les tâches de catégorie 2

  • Enlèvement de matériaux réfractaires contenant de la silice à l'aide d'un marteau perforateur.
  • Perforation de béton ou d'une roche dans le cadre d'opérations de creusement ou de construction routière.
  • Coupage, broyage ou polissage de béton, de matériaux de maçonnerie, de granito ou d'autres matériaux réfractaires à l'aide d'un outil électrique.
  • Enlèvement de matériaux contenant de la silice à l'aide d'un outil électrique.
  • Creusement (conduite d'un tunnelier, creusement proprement dit, pose d'un treillis ou autre revêtement intérieur).
  • Meulage de joints saillants et aplanissement de surfaces.
  • Enlèvement de mortier à sec, à l'aide d'un outil de découpage électrique ou pneumatique.
  • Nettoyage à sec de la poussière produite par des activités de décapage par projection d'abrasifs.
  • Enlèvement à l'extérieur de la poussière de silice avec de l'air comprimé.
  • Pénétration pendant plus de 15 minutes dans un espace où se déroulent des activités de décapage par projection d'abrasifs.

Les tâches de catégorie 3

  • Décapage par projection d'abrasifs en utilisant un abrasif qui contient 1 % de silice ou plus.
  • Décapage par projection d'abrasifs d'un matériau contenant 1 % de silice ou plus.

Il importe que les employeurs, comme les travailleuses ou travailleurs et les personnes qui les supervisent, sachent faire la distinction entre les tâches exécutées sur leur lieu de travail et donc les classifier correctement, de sorte à choisir les appareils respiratoires appropriés et adopter les autres mesures et pratiques qui s'imposent. Les exigences en matière d'appareils respiratoires sont énoncées au tableau 1 (ci-après) pour les tâches des catégories 1, 2 et 3.

Tableau 1 : Exigences en matière de respirateurs

Tâches Respirateur requis
Catégorie 1
( > 0,05 et jusqu'à 0,5 mg/m3 de silice sous forme de cristobalite et de tridymite)
( > 0,1 et jusqu'à 1 mg/m3 de silice sous forme de quartz et de tripoli)
  • Perforation de béton ou d'une roche autrement que dans le cadre d'opérations de creusement ou de construction routière.
  • Fraisage de l'asphalte sur les chaussées en béton.
  • Chargement dans des trémies de sable siliceux (composé d'au moins 95 % de silice) ou de farine de silice (sable fin composé d'au moins 95 % de silice).
  • Toute autre tâche sur un chantier nécessitant la manutention de matériaux contenant de la silice d'une manière susceptible d'entraîner l'exposition d'une travailleuse ou d'un travailleur à de la silice en suspension dans l'air.
  • Pénétration pendant moins de 15 minutes, à des fins d'inspection ou de prélèvement d'échantillons, dans un espace où se déroulent des activités de décapage par projection d'abrasifs ou d'enlèvement de mortier à sec, alors que de la poussière est visible en suspension dans l'air.
  • Toute tâche accomplie dans un rayon de 25 mètres d'un espace extérieur où de la poussière chargée de silice est enlevée avec de l'air comprimé.
Norme APF du NIOSH[ * ]= 10

Appareil respiratoire à demi-masque équipé d'un filtre à particules de série N, R ou P à 95, 99 ou 100 % d'efficacité.

Catégorie 2
( > 0,5 et jusqu'à 2.5 mg/m3 de silice sous forme de cristobalite et de tridymite)( > 1 et jusqu'à 5 mg/m3 de silice sous forme de quartz et de tripoli)
  • Enlèvement de matériaux réfractaires contenant de la silice à l'aide d'un marteau perforateur.
  • Perforation de béton ou d'une roche dans le cadre d'opérations de creusement ou de construction routière.
  • Coupage, broyage ou polissage de béton, de matériaux de maçonnerie, de granito ou d'autres matériaux réfractaires à l'aide d'un outil électrique.
  • Enlèvement de matériaux contenant de la silice à l'aide d'un outil électrique.
  • Utilisation d'un outil électrique, à l'intérieur, pour piquer, mettre en morceaux et enlever du béton, des matériaux de maçonnerie, de la pierre, du granito ou d'autres matériaux réfractaires.
  • Creusement (conduite d'un tunnelier, creusement proprement dit, pose d'un treillis ou autre revêtement intérieur).
  • Meulage de joints saillants et aplanissement de surfaces.
  • Enlèvement de mortier à sec, à l'aide d'un outil de découpage électrique ou pneumatique.
  • Nettoyage à sec de la poussière produite par des activités de décapage par projection d'abrasifs.
  • Enlèvement à l'extérieur de la poussière de silice avec de l'air comprimé.
  • Pénétration pendant plus de 15 minutes dans un espace où se déroulent des activités de décapage par projection d'abrasifs.
Norme APF du NIOSH = 50

Appareil respiratoire purificateur d'air équipé d'un masque et d'un filtre à particules de série 100.

Appareil respiratoire purificateur d'air à ventilation assistée serré, équipé d'un filtre à particules de série 100.

Appareil respiratoire à adduction d'air équipé d'un masque, utilisé en mode demande (c.-à-d. selon les besoins).

Appareil respiratoire à adduction d'air équipé d'un demi-masque ou d'un masque, utilisé en mode continu.

Catégorie 3
( > 2,5 mg/m3 de silice sous forme de cristobalite et de tridymite)
( > 5 mg/m3 de silice sous forme de quartz et de tripoli)
  • Décapage par projection d'abrasifs en utilisant un abrasif qui contient 1 % de silice ou plus.
  • Décapage par projection d'abrasifs d'un matériau contenant 1 % de silice ou plus.
Norme APF du NIOSH ≥ 1000

Appareil respiratoire pour projection abrasive de type CE selon les normes du NIOSH, utilisé en mode de pression positive, équipé d'un demi-masque serré.

Appareil respiratoire pour projection abrasive de type CE selon les normes du NIOSH, utilisé en mode de pression positive ou de pression à la demande, équipé d'un masque serré.


[ * ]Norme APF du NIOSH = norme de protection « assigned protection factor » établie par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) (disponible en anglais seulement) américain.

Nota : Il est recommandé que l'air comprimé employé pour alimenter les appareils respiratoires à adduction d'air et pression positive soit conforme aux exigences de pureté visant l'air comprimé respirable établies dans la norme CAN/CSA Z180.1-F00. En cas de recours à un compresseur lubrifié à l'huile pour l'adduction de l'air respirable, il s'agit d'y associer un dispositif de détection continue de monoxyde de carbone.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4435-6235-5 (HTML)
ISBN 978-1-4435-6234-8 (Version imprimé)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.