Table des matières | Imprimer cette page

3.0 Les effets sur la santé

  • Diffusion : septembre 2004
  • Dernière mise à jour : avril 2011

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

L'inhalation prolongée de poussière respirable contenant de la silice cristalline peut causer la silicose, une maladie qui se caractérise par une fibrose progressive des poumons. Forme de pneumoconiose (inflammation pulmonaire due à l'inhalation de poussières), la silicose se manifeste par un essoufflement et une déficience pulmonaire dont les complications peuvent être mortelles. L'apparition de la silicose et sa gravité varient selon la concentration de poussière de silicose en suspension dans l'air à laquelle une personne est exposée et selon la durée de cette exposition.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) (disponible en anglais seulement) a conclu que la silice cristalline est cancérogène chez l'humain lorsqu'elle est inhalée en milieu de travail sous forme de quartz ou de cristobalite, et il l'a de ce fait classifiée parmi les cancérogènes de catégorie 1. De plus, la American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH) (disponible en anglais seulement) a classifié le quartz comme cancérogène humain de catégorie 2.

La silice cristalline peut s'avérer nocive pour une personne qui y est exposée, soit en forte concentration pendant une période pouvant aller de quelques semaines à plusieurs années, soit en faible concentration pendant une période prolongée. Il existe trois grandes catégories de silicose : la silicose chronique, la silicose accélérée et la silicose aiguë.

La silicose chronique

La silicose chronique est la plus répandue des trois manifestations de cette maladie. Les personnes qui en sont atteintes sont longtemps asymptomatiques, généralement pendant plus de 10 ans, et leur état peut se détériorer sur de longues années. La silicose chronique peut être soit simple, soit compliquée.

Les effets de la silicose sur la santé d'une personne peuvent continuer de s'agraver, même lorsque celle-ci a cessé d'y être exposée, et ils sont irréversibles. De plus, la fibrose pulmonaire peut se développer en cancer du poumon.

La silicose chronique simple

La silicose chronique simple est pratiquement sans symptôme. Aux tout premiers stades de la maladie, les nodules présents dans les poumons sont petits (en général entre 1 et 3 mm) et leur présence dans la partie supérieure des poumons ne se fait guère sentir. À mesure que la maladie progresse, les nodules se multiplient et prennent de l'ampleur, jusqu'à occuper également la partie inférieure des poumons. S'il arrive que la silicose simple n'empire jamais, il arrive aussi que l'exposition à long terme à de la poussière de silice entraîne une silicose compliquée.

La silicose chronique compliquée

La silicose chronique compliquée est aussi qualifiée de fibrose massive progressive (FMP). Elle commence à se manifester par un essoufflement associé à l'exercice, une respiration sifflante ou des expectorations qui amènent la toux. Chez certaines personnes, elle passe toutefois inaperçue. La silicose compliquée peut empirer en cas de présence simultanée d'autres maladies pulmonaires. Dans le pire des cas, elle peut ajouter une maladie du cour à une maladie des poumons.

La silicose accélérée

La silicose accélérée est presque identique à la silicose chronique, sauf qu'elle se manifeste plus vite et que les lésions pulmonaires font leur apparition plus tôt. La silicose accélérée peut survenir en cas d'exposition à de vastes quantités de poussière de silice sur une courte période. Les nodules peuvent être visibles sur une radiographie des poumons cinq ans après la première exposition à la poussière de silice et la maladie peut progresser rapidement.

La silicose aiguë

La silicose aiguë est une maladie des poumons qui fait son apparition en peu de temps. Il suffit parfois de 8 à 18 mois entre la première exposition à la poussière de silice et l'apparition des premiers symptômes, qui incluent un essoufflement de plus en plus prononcé, la fièvre, la toux et la perte de poids. Elle mène à une atteinte respiratoire qui empire rapidement et qui est en général mortelle en l'espace d'un an ou deux.

Comment la silice entre-t-elle dans le corps?

En cas d'exposition professionnelle à la silice, celle-ci entre dans le corps par l'inhalation de petites particules de silice en suspension dans l'air, dont la dimension se situe en général entre 0,5 et 5,0 microns. Ces particules ne sont pas éliminées, mais se fixent sur les nouds lymphatiques. Avec le temps, du calcium peut se déposer sur ces nouds lymphatiques et s'accumuler sur leur périphérie : on parle alors de calcifications « en coquille d'ouf ». Dans certains cas, les particules de silice sont transportées dans les poumons, où elles peuvent donner naissance à une cicatrice. Par la suite, les cicatrices durcies commencent à apparaître sous forme de fibrose sur une radiographie des poumons.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4435-6235-5 (HTML)
ISBN 978-1-4435-6234-8 (Version imprimé)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.