Table des matières | Imprimer cette page

Niveau 3 : Évaluation sur le terrain

  • Diffusion : 8 décembre 2014
  • Dernière mise à jour : décembre 2014

Avant l'évaluation sur le terrain

Le demandeur prend rendez-vous pour une évaluation sur le terrain au plus tard dans les vingt (20) jours ouvrables suivant la date indiquée dans l'avis de fin d'évaluation théorique envoyé par le ministère.

Le ministère avise le demandeur par écrit de ce qui suit :

  1. la date et le lieu convenus avec le demandeur pour l'évaluation sur le terrain;
  2. la demande au demandeur de fournir tous les renseignements pertinents dans les dix (10) jours ouvrables suivant l'avis de fin d'évaluation théorique, comme le nom du représentant du demandeur qui participera à l'évaluation sur le terrain.

Évaluation sur le terrain

L'évaluation sur le terrain a pour but de confirmer l'efficacité et la mise en œuvre du programme de formation pour le travail en hauteur du fournisseur de services de formation et de vérifier que le contenu du programme respecte les exigences.

L'évaluateur du ministère :

  1. arrive à l'heure et au lieu convenus par le demandeur et l'évaluateur du ministère;
  2. assiste à la journée de formation et évalue les exigences observables au cours de la journée;
  3. pose des questions au formateur et aux apprenants au cours de la journée (lorsque cela s'avère approprié pendant les pauses);
  4. observe uniquement et ne sera pas appelé à répondre à des questions au cours de la formation;
  5. fait un résumé verbal général des conclusions tirées de l'évaluation sur le terrain au représentant du demandeur avant de partir.

Le représentant du demandeur :

  1. s'assure que toutes les ressources dont l'évaluateur du ministère a besoin pour effectuer l'évaluation sur le terrain sont à sa disposition;
  2. s'assure que le formateur est au courant de l'heure et du lieu de l'évaluation sur le terrain;
  3. détermine et fournit le matériel de sécurité particulier qui pourrait être nécessaire.

Le formateur :

  1. donne la formation conformément à la demande du fournisseur de services de formation soumise au ministère;
  2. prend part au résumé général des conclusions tirées après l'évaluation sur le terrain.

Après l'évaluation sur le terrain

Si le programme de formation respecte les exigences de l'évaluation sur le terrain de la Norme relative au programme de formation pour le travail en hauteur, le ministère prépare et soumet un rapport d'évaluation sur le terrain au demandeur dans les quinze (15) jours ouvrables suivant la date de l'évaluation. Le rapport d'évaluation sur le terrain est divisé en trois sections.

  1. Partie 1 – Mesures critiques à prendre impérativement pour poursuivre le processus d'approbation/agrément (le cas échéant).
  2. Partie 2 – Suggestions pour améliorer le programme de formation du demandeur en fonction des pratiques exemplaires ou d'observations générales faites par l'évaluateur du ministère.
  3. Partie 3 – Principales observations et conclusions qui fondent les propos des parties 1 et 2 ci-dessus. Cette partie peut inclure des observations additionnelles qui n'exigent pas la prise de mesures.

Les demandeurs doivent aviser le ministère par écrit :

  1. de la prise des mesures critiques indiquées dans le rapport d'évaluation sur le terrain et apporter des modifications ou des mises à jour dans le cadre d'un plan d'action dans les vingt (20) jours ouvrables suivant le dernier examen de la demande du fournisseur de services de formation par le ministère (au besoin);
  2. ou

  3. du retrait de la demande du fournisseur de services de formation du processus.

Si le programme de formation ne respecte pas les exigences de l'évaluation sur le terrain de la Norme relative au programme de formation pour le travail en hauteur, le ministère avise le demandeur par écrit que la demande du fournisseur de services de formation est rejetée.

Après la réception et l'examen du plan d'action, le ministère :

  1. vérifie que le plan d'action tient compte de toutes les mesures critiques mentionnées dans le rapport d'évaluation sur le terrain;
  2. vérifie que le plan d'action respecte les exigences décrites dans la Norme relative au programme de formation pour le travail en hauteur;
  3. évalue les éléments techniques ou complexes du programme de formation avec un expert en la matière.

Si le plan d'action tient compte de toutes les mesures critiques mentionnées dans le rapport d'évaluation sur le terrain, une recommandation interne de la demande du fournisseur de services de formation sera formulée à des fins d'examen par le directeur général de la prévention.

Si le plan d'action ne tient pas compte de toutes les mesures critiques mentionnées dans le rapport d'évaluation sur le terrain, le ministère avise le demandeur par écrit que la demande du fournisseur de services de formation est rejetée.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4606-4928-2 (HTML)