Table des matières | Imprimer cette page

Annexe B : Détermination et calcul du niveau d'exposition au bruit (Lex, 8)

  • Diffusion : le 5 décembre 2016
  • Dernière mise à jour : décembre 2016

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Niveau d'exposition sonore équivalent (Leq)

Un « niveau d'exposition sonore équivalent » (Leq) correspond au niveau de pression acoustique continu moyen, au fil du temps, qui comporte la même quantité d'énergie que celle produite par les niveaux sonores réels et variables mesurés.

L'exposition au bruit d'un travailleur pendant la durée de son quart peut être calculée en mesurant plusieurs niveaux de pression acoustique équivalents (Leq) pendant des périodes d'activités distinctes, et ces mesures peuvent être combinées pour obtenir le niveau de pression acoustique équivalent pendant toute la durée du quart grâce à l'équation suivante :

Leq, quart = 10 log [(1/T) {(ti x 100,1 SPLi ) + ……. .+ (tn x 100,1 SPLn)}]

où :

Leq, quart correspond au niveau de pression acoustique équivalent pendant toute la durée du quart

T correspond à la durée du quart en heures et équivaut à la somme de toutes les activités,
de i = 1 à i = n

i correspond à une activité distincte d'un travailleur exposé à un niveau sonore

ti correspond à la durée de i exprimée en heures

n correspond au nombre total d'activités distinctes pendant le quart du travailleur

SPLi correspond au Leq pour l'activité i, exprimé en dBA

Calcul de Lex, 8

« Lex, 8 » est le niveau d'exposition sonore équivalent moyen sur une période de huit heures, soit la durée habituelle d'un quart de travail. On peut le calculer à l'aide de l'équation ci-dessus, où T équivaut à 8, ou en utilisant l'équation ou la formule mathématique ci-après fournie dans le Règl. de l'Ont. 381/15 (Bruit).

Image de la formule mathématique servant au calcul du niveau d’exposition sonore équivalent sur une période de huit heures qui comporte la même quantité d’énergie que celle produite par les niveaux sonores réels et variables auxquels est exposé le travailleur pendant toute sa journée de travail

où :

Lex, 8 correspond au niveau d'exposition sonore équivalent pendant huit heures

Σ correspond à la somme des valeurs figurant dans l'expression entre parenthèses pour toutes les activités, de i = 1 à i = n

i correspond à une activité distincte d'un travailleur exposé à un niveau sonore

ti correspond à la durée de i exprimée en heures

SPLi correspond au niveau sonore de i exprimé en dBA

n correspond au nombre total d'activités distinctes pendant la journée de travail entière du travailleur

Par exemple, si l'exposition d'un travailleur comporte deux périodes différentes, 3 heures à un Leq de 84 dBA et 5 heures à un Leq de 88 dBA, on obtient alors :

Lex, 8 = Leq, 8 = 10 log [(1/8){(3 x 100,1 x 84) + (5 x 100,1 x 88)}] = 86,9 dBA

Détermination de Lex, 8 pour les quarts de travail non conventionnels

Méthode 1

Si le quart dure plus ou moins de 8 heures, le Lex, 8 peut être calculé à partir de l'équation suivante :

Lex, 8 = Leq, T + 10 log (T/8), où T est la durée du poste en heures

Par exemple, le Leq d'un poste de 10 heures sera converti en Lex, 8 comme suit :

Lex, 8 = Leq, 10 + 10 log (10/8) = Leq, 10 + 1 dBA

Par conséquent, si un travailleur est exposé à un niveau mesuré de 88 dBA Leq pendant 10 heures, le Lex, 8 équivaudrait à 88 dBA + 1 dBA, soit 89 dBA.

Méthode 2

On obtiendra le même résultat en utilisant le graphique et le tableau qui suivent où figurent les corrections en décibels à apporter au Leq selon les différentes durées de quart.

Nomographe présentant les corrections en décibels apportée au Leq pour des durées de quart de travail différentes

Dans ce graphique, les chiffres du bas (sous la ligne) représentent la durée réelle du quart et ceux du haut, les indices de correction correspondants à ajouter au Leq du quart pour obtenir le Lex, 8.

Tableau de données : Correction en dB apportée au Leq pour des durées de quart de travail différentes
Correction (dB) -3 -2 -1.3 -0.6 0 0,5 1 1,4 1,7 2 2,4 2,7 3
Durée de quart de travail (heures) 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Ce tableau est fourni à titre indicatif seulement. Il ne permet pas de déterminer les quarts de travail ou les expositions pour les fractions d’heure, comme les quarts de travail de 7,5 heures.

Pour un quart de 12 heures, le graphique et le tableau donnent une correction de 1,7 dBA (ou, plus précisément, de 2 dBA, car il est peu probable que l'on obtienne une mesure plus précise que +/−1 dBA). Par conséquent, un travailleur exposé à 83 dBA pendant 12 heures sera exposé à un
Lex, 8 de 83 + 2 = 85 dBA. On peut aussi dire que la limite Leq d'un quart de 12 heures (ou Lex, 12) est de 83 dBA.

Méthode 3

Si le travail se divise facilement en activités distinctes pendant lesquelles les niveaux d'exposition au bruit sont uniformes, on peut utiliser le tableau suivant pour calculer le Leq du quart.

Tableau des niveaux d'exposition au bruit équivalent
Niveau d'exposition au bruit uniforme (dBA) Durée
82 16 heures
85 8 heures
88 4 heures
91 2 heures
94 1 heures
97 30 minutes
100 15 minutes
103 7.5 minutes
106 3.75 minutes
109 1.88 minute
112 0.94 minute
115 28.12 secondes

Si un travailleur est exposé à un niveau de bruit uniforme pendant son quart, la durée d'exposition ne doit pas dépasser la valeur correspondante indiquée dans le tableau ci-dessus. Une fois que le travailleur a atteint la limite permise pour ce niveau de bruit, il aura atteint 100 pour 100 de la dose de bruit quotidienne permise. Par exemple, si un travailleur est exposé à un niveau de bruit uniforme de 91 dBA, la durée maximale d'exposition quotidienne permise est de 2 heures.

Si l'exposition quotidienne au bruit comprend deux ou plusieurs périodes d'exposition à des niveaux de bruit différents, on peut utiliser l'équation suivante pour déterminer si l'exposition globale dépasse les limites permises :

(C1/T1 + C2/T2 + …. Cn/Tn) x 100 = % de limite d'exposition

Où :

C = durée totale de l'exposition à un niveau de bruit particulier

T = durée totale d'exposition permise à ce niveau (consulter le « Tableau des niveaux d'exposition au bruit équivalent » ci-dessus)

On considère que la limite de 85 dBA Lex, 8 a été dépassée lorsque la dose de bruit, calculée au moyen de la formule qui précède, dépasse 100 pour 100.

Exemple :

Un travailleur est exposé à 85 dBA pendant 4 heures et à 91 dBA pendant 1,5 heure.

En utilisant le calcul ci-dessus, on obtient le résultat suivant :

(4/8 + 1,5/2) x 100 = 125 %

Dans ce cas, la limite d'exposition au bruit permise a été dépassée et il faut prendre des mesures pour protéger l'ouïe du travailleur. Si la durée d'exposition à 91 dBA était diminuée d'une heure, l'exposition combinée atteindrait 100 pour 100 de la dose de bruit quotidienne permise, si tant est que cette exposition soit inférieure à 80 dBA pendant le reste du poste.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4606-9209-7 (HTML)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.