Travailleur avisé, travailleur en santé!

Bulletin électronique pour les enseignants et enseignantes de l’Ontario • octobre 2016

Octobre est le Mois mondial de l’ergonomie : améliorons la posture dans les salles de classe et les lieux de travail

Il peut s’écouler environ 15 ans avant que le corps ressente les effets d’une mauvaise posture et de positions incommodes. Lorsque les élèves de la maternelle arriveront au niveau postsecondaire, les tensions liées à une mauvaise posture assise, au transport maladroit de sacs à dos lourds ainsi qu’aux jeux vidéo, à l’utilisation d’appareils mobiles et aux longues heures passées à l’ordinateur commenceront peut être à se manifester sous forme de douleurs musculaires ou articulaires. En enseignant tôt aux élèves comment prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS), on peut leur éviter de la douleur et de l’inconfort pendant toute leur vie.

Les TMS constituent la principale cause de demandes d’indemnisation pour lésions avec interruption de travail qui sont présentées à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail en Ontario. Il s’agit de lésions et de troubles du système musculo-squelettique, qui comprend les muscles, les tendons, les nerfs et les disques vertébraux. Les TMS peuvent se développer à la suite d’une exposition continue à des tâches répétitives, à des efforts excessifs, notamment pour soulever, tirer ou pousser de lourdes charges, et à des positions inconfortables qui peuvent avoir des répercussions sur les os, les articulations, les ligaments et d’autres tissus mous. Ce qui est encourageant, c’est qu’il est possible d’éliminer ou de réduire les risques de TMS en appliquant des principes d’ergonomie simples.

Octobre est le Mois mondial de l’ergonomie, qui est souligné chaque année à l’échelle internationale pour faire de la sensibilisation sur les questions d’ergonomie et les risques de TMS. Le but est d’éliminer ces risques et de prévenir les blessures. C’est l’occasion idéale pour les représentants du milieu de l’éducation de discuter avec les élèves et les parents de l’importance d’une bonne posture et de l’ergonomie. C’est aussi un bon moment pour cerner les risques de TMS dans les salles de classe, les foyers et les lieux de travail.

Conseils pratiques pour améliorer la posture en classe

  • Encouragez les élèves à « s’asseoir droits sur leur chaise » plutôt que d’être courbés ou de replier leurs pieds sous eux. Les genoux doivent être à la hauteur des hanches ou légèrement plus bas et les cuisses, parallèles au sol. Les élèves doivent avoir le dos droit et leurs deux pieds doivent reposer à plat sur le sol.
  • Quand ils sont assis par terre, les élèves peuvent prendre quelques minutes pour se redresser le dos et s’asseoir bien droits.
  • Quand ils sont debout en rang, les élèves doivent se tenir bien droits et la tête haute.
  • La distance entre les enfants et l’écran doit être au moins équivalente à la longueur d’un bras. L’écran doit être au niveau des yeux et le haut de l’écran, au niveau du front de l’enfant. Assurez-vous que la tête des élèves est droite et qu’elle ne s’incline ni vers le haut ni vers le bas lorsqu’ils regardent l’écran. Élevez ou baissez l’écran.
  • Encouragez les élèves à faire une courte pause pour s’étirer toutes les 30 minutes.
  • Trouvez des moyens de favoriser l’adoption d’une bonne posture chaque jour.

Ressources

Vous trouverez d’autres renseignements et activités sur la posture et les risques liés à l’ergonomie dans le site Web Travailleur avisé, travailleur en santé et la page Web sur les TMS du ministère du Travail.

Le salaire minimum change

Le salaire minimum est le taux de salaire le plus bas qu’un employeur puisse accorder à ses employés. Le 1er octobre 2016, le taux de salaire minimum général augmente, passant de 11,25 $ l’heure à 11,40 $ l’heure.

Le salaire minimum des étudiants augmente également le 1er octobre 2016; il passe de 10,55 $ l’heure à 10,70 $ l’heure. Ce taux s’applique aux étudiants de moins de 18 ans qui travaillent au plus 28 heures par semaine pendant l’année scolaire ou qui travaillent pendant les congés scolaires ou les vacances d’été. Les étudiants qui travaillent plus de 28 heures par semaine pendant l’année scolaire ont droit au salaire minimum général.

Renseignez-vous sur le salaire minimum.

Nouvelle vidéo : Pourboires et autres gratifications

Le ministère du Travail a lancé une nouvelle vidéo intitulée Pourboires et autres gratifications. Il s’agit de la dernière d’une série de nouvelles ressources élaborées par le ministère pour aider les employés et les employeurs à comprendre les nouvelles règles concernant les pourboires et les autres gratifications dans les lieux de travail.

La vidéo est accessible sur YouTube ainsi qu'à la page Web sur les Pourboires et autres gratifications du ministère du Travail.

Facteurs que les élèves doivent prendre en considération avant de faire du bénévolat

Les élèves du secondaire doivent effectuer 40 heures de travail bénévole avant d’obtenir leur diplôme. Les jeunes bénévoles sont exposés aux dangers qui ont déjà causé des blessures graves aux jeunes travailleurs en Ontario. Même si la définition de « travailleur » dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail n’inclut pas les bénévoles, un bénévole n’a aucune obligation d’accepter une affectation qui peut être dangereuse et il peut en tout temps refuser d’effectuer une tâche qu’on lui demande de faire. Voici quelques conseils de sécurité à l’intention des élèves qui font du bénévolat.

1. Éloigne-toi des machines en marche dans la mesure du possible

Le matériel industriel en marche, comme les chariots élévateurs à fourche, les chariots motorisés, les malaxeurs dans une cuisine, les tondeuses et les cisailles, nécessite une formation.

2. Éloigne-toi des produits chimiques

Dans le cadre du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT), des exigences rigoureuses ont été établies pour l’étiquetage, la formation des travailleurs et la communication de renseignements en matière de sécurité sur les produits chimiques dangereux et les autres substances. Si tu peux éviter de les manipuler, fais-le! Si tu dois travailler avec eux, insiste pour recevoir une formation.

3. Évite une exposition biologique

Si tu dois travailler avec des personnes, des animaux et des objets qui posent un danger biologique, il faut que tu saches comment le faire comme il faut. L’utilisation de gants en caoutchouc et le lavage soigneux des mains sont des méthodes de travail que les gens exposés à ces dangers doivent apprendre et suivre chaque jour.

4. Évite les glissades et les chutes

Fais attention aux planchers mouillés, verglacés ou irréguliers. Ne grimpe pour atteindre un objet placé au-dessus de ta tête que si tu disposes d’une échelle appropriée et en bon état. Il peut te sembler « assez sûr » de grimper sur des étagères, de te hisser sur un tabouret, des chariots roulants ou des boîtes, mais ce n’est pas le cas. Tu mérites d’utiliser le matériel qui convient.

5. Chacun est différent

Le bénévole, qui souvent est amené à effectuer différentes tâches (comme travailler pour une campagne de collecte d’aliments), doit se limiter au travail qu’il pense être capable d’exécuter. Ce n’est pas tout le monde qui est physiquement capable de porter des boîtes lourdes ou d’aider des personnes âgées à se lever ou à s’asseoir.

Le saviez-vous? L’âge est important.

Tu ne peux pas être bénévole :

  • sur un chantier de construction ou dans une exploitation forestière si tu as moins de 16 ans;
  • dans une usine ou une cuisine de restaurant si tu as moins de 15 ans;
  • dans tout autre lieu de travail industriel si tu as moins de 14 ans.

D’autres renseignements figurent dans la page Web du ministère sur les bénévoles.

Nouveau site Web pour les parents et le personnel enseignant

Au début de l’été, les Services de prévention et de sécurité au travail ont lancé, en collaboration avec le ministère du Travail, le site Web Bring Safety Home qui vise à aider les parents et d’autres adultes, comme le personnel enseignant, à jouer un plus grand rôle pour assurer la sécurité des jeunes au travail.

Bring Safety Home fournit des ressources et des conseils sur la façon d’avoir un dialogue fructueux avec les jeunes au sujet de leur lieu de travail. On y trouve également des renseignements sur les droits des travailleurs et les dangers courants qui causent des blessures aux jeunes travailleurs. Le site Web présente des récits intéressants, des vidéos et des renseignements propres aux secteurs des services, de l’agriculture et de la fabrication.

Pour en savoir plus long, consultez le site Bring Safety Home (en anglais seulement).

La sécurité au travail vous passionne? Participez au concours de vidéos étudiantes « C’est votre travail »!

Le ministère du Travail accepte les inscriptions au concours de vidéos « C’est votre travail » de 2016 2017, qui est ouvert à tous les élèves des écoles secondaires de l’Ontario. Préparez vos élèves à produire une vidéo originale pouvant être diffusée sur les médias sociaux qui montre à quel point il est important de travailler de façon sécuritaire.

Les élèves et leur école peuvent remporter des prix en argent de même qu’une reconnaissance provinciale et nationale. La vidéo qui remportera la première place au concours national sera diffusée en grande première à la cérémonie inaugurale de la Semaine nord-américaine de la sécurité et de la santé au travail le 7 mai 2017.

La date limite pour présenter une vidéo est le 3 mars 2017. Consultez la page du concours pour connaître tous les détails.

Visionnez et partagez les meilleures vidéos de 2015 2016 et montrez-les à vos élèves! Si vous êtes en quête d’inspiration, jetez un coup d’œil aux vidéos des gagnants.