Imprimer cette page

Surfaces inclinées
Directive de sécurité pour l'industrie du spectacle de scène en Ontario

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Introduction

La présente ligne directrice s'adresse aux artistes, même s'il convient de noter que les risques existent pour quiconque travaille sur une surface inclinée — une aire de jeu qui n'est pas de niveau.

Le risque lié au travail sur une surface qui n'est pas de niveau augmente proportionnellement à l'accroissement de la pente de la surface inclinée. D'autres risques sont présents aux points de transition entre une pente et une autre ou entre une partie inclinée et une partie horizontale.

Les dangers potentiels comprennent les suivants :

  1. trébuchement, glissade et faux pas (obligation de faire en sorte que les planchers ou autres surfaces qu'utilisent les travailleurs soient exempts d'obstacles, de dangers et ne soient pas enduits d'un produit de finition ou de protection qui est susceptible de les rendre glissants – article 11 du Règlement 851 [Établissements industriels]);
  2. objets non fixés (p. ex., accessoires, échelles, échafaudages, outils ou décor) qui roulent, glissent ou tombent d'une surface inclinée (défaut d'immobiliser la machine, le matériel ou le matériau qui peut basculer ou tomber et mettre les travailleurs en danger – article 46 du Règlement 851 [Établissements industriels]);
  3. troubles musculo-squelettiques causés par des périodes de travail prolongées sur une surface inclinée.

Définitions

Remarque : Ces définitions ne sont fournies qu'à des fins de clarté et à titre de conseils. Sauf indication contraire, ce ne sont pas celles de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) ou de ses règlements.

Contre-surface inclinée
Plate-forme inclinée placée sur une surface inclinée pour créer un endroit de niveau sur la surface inclinée.
Plates-formes de travail élévatrices
Dispositifs hydrauliques, électriques ou mécaniques qui permettent de hisser des travailleurs ou du matériel. Dans l'industrie du spectacle de scène, il peut s'agir de tables d'élévation à ciseaux, de nacelles à flèche articulée, de monte-personnes individuels, de nacelles élévatrices automotrices, de nacelles à déplacement manuel, de plateformes de travail élévatrices mobiles, de plateformes de travail élévatrices automotrices, de plateformes de travail élévatrices à flèche articulée, d'engins élévateurs montés sur véhicule et de plateformes de travail élévatrices (définition fondée sur les renseignements présentés dans la Directive sur le travail en hauteur – paragraphe 143 [1] du Règl. de l'Ont, 213/91 [Construction projects; en anglais seulement]).
Échelle
Échelles simples ou coulissantes devant être soutenues, chevalets autoporteurs et échelles verticales avec plates-formes, connues sous le nom de « plateformes aériennes articulées ».
Surface horizontale, de niveau
Horizontale dans toutes les directions.
Surface inclinée
Aire de jeu qui n'est pas de niveau.
Scène inclinée
Scène dont la totalité ou la plus grande partie de la zone de représentation est inclinée.
Passerelle
Passage incliné pour passer d'une élévation à une autre.
Plateforme
Structure temporaire utilisée pour soutenir des travailleurs et du matériel.

Travail sur une surface inclinée

  1. Chaque travailleur doit être informé de l'utilisation de surfaces inclinées avant d'accepter un contrat (alinéa 25 [2] d] de la LSST). Lorsqu'une surface inclinée fait partie de la conception, l'embaucheur doit tenir compte des capacités et de la forme physique du travailleur. Les travailleurs qui prennent des médicaments ou qui présentent des antécédents de troubles médicaux doivent consulter leur médecin avant de travailler sur une surface inclinée.
  2. Il faut prévoir suffisamment de répétitions sur la surface inclinée, particulièrement pour tout mouvement chorégraphique, comme une danse ou des scènes de combat (alinéa 25 [2] a] de la LSST). Le nombre « suffisant » de répétitions doit être déterminé en consultant les artistes et les autres personnes concernées avant et pendant les répétitions.
  3. Une fois le travail sur la surface inclinée amorcé, dans la mesure du possible d'autres répétitions doivent se faire sur la surface inclinée et les répétitions moins exigeantes, hors de la surface inclinée.
  4. Il faut encourager les artistes à effectuer des exercices d'échauffement et de retour au calme propre au travail sur une surface inclinée.
  5. La mise en scène d'une représentation sur une surface inclinée doit prévoir des mesures d'adaptation raisonnables relativement à toute affection préexistante d'un artiste, comme une blessure antérieure ou une prédisposition aux problèmes de dos ou de genou.
  6. Selon une norme de l'industrie largement reconnue, le travail sur une surface inclinée dont la pente est supérieure à 1:12 exige des précautions particulières et des pauses plus fréquentes hors de la surface inclinée.
  7. La surface inclinée doit être inspectée, nettoyée et entretenue périodiquement afin d'assurer une adhérence suffisante à la sécurité des mouvements (article 46 du Règl. 851 [Établissements industriels]).

Construction d'une surface inclinée

  1. Les surfaces inclinées doivent avoir l'intégrité structurelle nécessaire pour supporter n'importe quelle charge prévue qui y est appliquée (aliéna 25 [1] e] de la LSST et article 31 du Règl. 213/91 [Construction Projects Regulation]).
  2. La pente de la surface inclinée et les exigences de mouvements de la représentation doivent déterminer le traitement superficiel de la surface inclinée.
  3. Les transitions doivent être conçues de manière à permettre des mouvements sécuritaires entre la surface inclinée et ses divers points d'accès, y compris les paliers, les marches et les passerelles.
  4. Une bordure surélevée ou une autre mesure de protection à la partie inférieure de la surface inclinée peut être requise afin d'arrêter ou d'attraper tout ce qui pourrait glisser ou rouler sur la surface inclinée.

Utilisation des plateformes élévatrices, des échafaudages et des échelles sur une surface inclinée

  1. Les plateformes élévatrices, les échafaudages et les échelles doivent être placés sur une contre-surface inclinée. Ils doivent être soutenus de façon sécuritaire dans leur position de fonctionnement normale et horizontale, conformément aux directives du fabricant, et immobilisés afin de prévenir les mouvements non intentionnels (article 46 du Règl. 851 [Établissements industriels]). La contre-surface inclinée doit être conçue de façon à soutenir le travailleur et tout matériel nécessaire pour exécuter la tâche (aliéna 25 [1] e] de la LSST). La contre-surface inclinée doit être fixée à la surface inclinée de manière à empêcher les mouvements non intentionnels (article 46 du Règl. 851 [Établissements industriels]).

Décor, accessoires et costumes

  1. Les éléments de décor déplaçables doivent être munis d'un mécanisme de freinage et de verrouillage pour éviter qu'ils roulent ou tombent de la surface inclinée (article 46 du Règl. 851 [Établissements industriels]).
  2. Des mesures adéquates doivent être prises pour éviter que les accessoires et les éléments de décor tombent ou basculent accidentellement de la surface inclinée. Il peut s'agir d'attaches, de butoirs, de cales et de la forme de l'objet (article 46 du Règl. 851 [Établissements industriels]).
  3. Lorsqu'on déplace de grands éléments de décor sur une surface inclinée, il convient d'ajouter un dispositif de sécurité secondaire comme ceux qui sont mentionnés ci-dessus (point 2).
  4. La longueur, le poids et l'équilibre d'un accessoire ou d'un costume doivent être pris en compte durant la conception s'il doit être utilisé sur une surface inclinée, particulièrement pour les accessoires gros ou lourds qui seront poussés ou transportés.
  5. Il convient de consulter, au besoin, la directive sur les Accessoires de jeu, costumes et maquillage.

Articles chaussants pour les représentations

  1. Les articles chaussants devant être portés durant les représentations doivent être accessibles pour l'artiste le plus près possible du début de la période de répétition ainsi que pour toutes les répétitions sur la surface inclinée.
  2. Il faut prêter une attention particulière au choix et à la fabrication des articles chaussants, et au traitement de la semelle, en fonction de l'activité et de la surface de la scène. Par exemple, plus la pente est inclinée, plus les risques liés aux talons hauts sont grands.
  3. Les articles chaussants doivent être entretenus pour assurer un ajustement et une adhérence adéquats afin d'exécuter de manière sécuritaire les mouvements requis.

Renseignements supplémentaires

ISBN 978-1-4606-9635-4 (HTML)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.