Table des matières | Imprimer cette page

3. Les effets sur la santé

  • Diffusion : septembre 2004
  • Dernière mise à jour : avril 2011

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Comment le plomb entre-t-il dans le corps?

Deux modes d'absorption sont particulièrement inquiétants, l'inhalation et l'ingestion. Lorsqu'elles sont assez fines, c'est-à-dire lorsqu'elles ont un diamètre inférieur à cinq micromètres (mm), soit cinq millionièmes d'un mètre, les particules de matériaux contenant du plomb en suspension dans l'air sous forme de poussière, de vapeur et de brouillard peuvent pénétrer dans les poumons par voie d'inhalation. Les particules moins fines sont piégées dans les voies respiratoires supérieures, évacuées des poumons, puis avalées. L'ingestion du plomb peut aussi se produire si une personne consomme des aliments, des boissons, de la gomme à mâcher ou des produits du tabac contaminés par de la poussière de plomb, ou encore s'il lui arrive de manger ou de fumer sans d'abord laver ses mains, alors qu'elles portent des traces de plomb.

Quels sont les effets sur la santé s'il arrive que le plomb entre dans le corps?

Le plomb peut passer dans le système sanguin peu de temps après avoir été inhalé ou ingéré, puis atteindre les tissus mous (tels que le foie, les reins, les poumons, le cerveau, la rate, les muscles ou le cour). Après quelques semaines, la majeure partie du plomb est rendue dans les os et les dents, où il peut rester stocké pendant très longtemps. En conséquence, une exposition répétée même à de petites quantités de plomb peut, avec le temps, se traduire par une forte accumulation de plomb, et plus la quantité de plomb accumulée dans le corps est importante, plus l'apparition de problèmes de santé est probable.

Les signes avant-coureurs d'une intoxication par le plomb (couramment appelée « saturnisme ») sont les suivants :

  • fatigue;
  • irritabilité;
  • douleurs articulaires et musculaires;
  • maux de tête;
  • douleurs et crampes abdominales.

Les effets du plomb peuvent être toxiques en cas de brève exposition à de fortes concentrations (intoxication aiguë) ou d'exposition à des concentrations plus faibles sur une durée prolongée (intoxication chronique). Les symptômes d'une intoxication aiguë incluent un goût métallique dans la bouche et des troubles gastro-intestinaux tels que des vomissements, des crampes abdominales, la constipation et la diarrhée. Les symptômes d'une intoxication chronique sont difficiles à reconnaître, parce qu'ils sont identiques à ceux de bien d'autres affections. Une intoxication chronique grave peut toutefois s'accompagner de symptômes plus caractéristiques, tels qu'une ligne bleutée sur les gencives, une main tombante (incapacité de garder la main tendue), de fortes douleurs abdominales et une pâleur, autrement dit un aspect blanchâtre de la face.

Le plomb peut aussi sérieusement endommager plusieurs systèmes du corps. Les effets possibles d'une surexposition au plomb sont les suivants :

Système sanguin : Le plomb peut entraver la capacité du corps de produire de l'hémoglobine, la molécule des cellules rouges qui achemine l'oxygène vers les tissus. Il peut en résulter une anémie.

Reins : Les reins purifient le sang avant qu'il ne soit distribué en vue de son utilisation par le reste du corps. Ils ne filtrent toutefois pas bien le plomb en circulation dans le sang. De plus, le plomb peut endommager les reins et réduire leur capacité de filtrer d'autres déchets présents dans le circuit sanguin.

Système gastro-intestinal : Les effets du plomb sur le système gastro-intestinal peuvent inclure des douleurs abdominales, une perte d'appétit, des vomissements, des nausées et de la constipation ou au contraire de la diarrhée.

Système nerveux : L'intoxication par le plomb peut se traduire par une atteinte du système nerveux périphérique entraînant une faiblesse musculaire. Elle peut aussi se manifester par des changements au niveau du comportement ou encore de l'acuité visuelle ou auditive. En très fortes concentrations, le plomb peut porter atteinte au cerveau et causer des convulsions, un coma, voire même la mort.

Appareil génital : Vu qu'une mère et son enfant à naître partagent le même système sanguin, le plomb peut nuire au fotus. L'exposition d'une femme enceinte à des quantités excessives de plomb peut entraîner une fausse couche ou l'accouchement d'un enfant mort-né. L'exposition au plomb peut par ailleurs entraver la production de sperme chez les hommes.

Os et dents : Le plomb qu'une personne a absorbé peut se déposer dans ses tissus minéralisateurs (os et dents) et y rester stocké pendant très longtemps. Dans certaines circonstances, la quantité de plomb qui se dégage à nouveau des tissus augmente, retourne dans le système sanguin et attaque d'autres systèmes du corps : c'est le cas par exemple en période de grossesse, de lactation, de ménopause, de stress physiologique, de maladie chronique, en cas d'hyperthyroïdie, de maladie des reins, de fracture et de vieillissement; une carence en calcium exacerbe encore ce phénomène.

Aussi nombreux que puissent être les symptômes de l'intoxication par le plomb, il est fortement déconseillé de s'en remettre à leur apparition pour savoir si une exposition professionnelle au plomb pose un problème, parce que certains effets d'une intoxication ne se font sentir que très lentement et il peut arriver que les travailleuses et travailleurs affectés ne remarquent aucun changement dans leur état de santé. Il faut toutefois se rappeler que si quelqu'un ramène de la poussière chargée de plomb à la maison sur ses vêtements, ses chaussures, sur sa peau ou dans ses cheveux, les membres de sa famille risquent d'être exposés eux aussi. Les enfants sont particulièrement sensibles aux effets nocifs du plomb : même une exposition à de faibles doses peut nuire au développement intellectuel, au comportement, à la croissance et à la capacité auditive des nourrissons. La meilleure chose à faire est de prendre les mesures nécessaires pour réduire au maximum l'exposition des travailleuses et des travailleurs au plomb avant l'apparition de tout problème de santé.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4435-6229-4 (HTML)
ISBN 978-1-4435-6228-7 (Version imprimé)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.