Table des matières | Imprimer cette page

Annexe 1 - Surveillance médicale de l'exposition au plomb

  • Diffusion : septembre 2004
  • Dernière mise à jour : avril 2011

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

En cas d'exposition des travailleuses et des travailleurs de la construction à du plomb en suspension dans l'air, il convient d'adopter certaines mesures et pratiques pour réduire cette exposition le plus possible. Les présentes directives ont énoncé (à la section 4) le type de mesures à prendre en fonction de la nature des tâches effectuées sur un chantier. Pour avoir la certitude que ces mesures donnent les résultats escomptés, il importe toutefois d'en évaluer périodiquement l'efficacité. Une façon de s'en assurer est de mettre en place un programme de surveillance médicale, autrement dit de procéder systématiquement à la collecte, à l'analyse et à l'évaluation de données sur la santé des travailleuses et des travailleurs, afin de repérer des cas isolés ou récurrents, voire des tendances, donnant à penser que l'exposition au plomb sur le chantier a des effets néfastes. Il est fortement recommandé aux employeurs de mettre sur pied et de maintenir un tel programme sur leur lieu de travail.

Les principales caractéristiques d'un programme de surveillance médicale des travailleuses et des travailleurs exposés au plomb sont décrites ci-après.

Surveillance médicale des personnes exposées au plomb

Objet

L'objet de la surveillance médicale est de protéger la santé des travailleuses et des travailleurs, et ce par les moyens suivants :

  • la vérification de leur aptitude à supporter une exposition au plomb;
  • l'évaluation de l'absorption du plomb par leur organisme;
  • le déclenchement de la prise de mesures correctives lorsqu'il y a lieu;
  • la sensibilisation aux questions d'hygiène et de santé.

Programme de surveillance

Le programme de surveillance médicale devrait inclure :

  • un examen médical avant l'embauche et avant l'affectation à un poste;
  • des examens médicaux périodiques;
  • des analyses médicales;
  • la sensibilisation aux questions d'hygiène et de santé;
  • la consignation des données relatives aux points qui précèdent.

Examens médicaux

Les examens médicaux incluent en principe ce qui suit :

L'évaluation des antécédents médicaux

Lors de l'examen médical initial, l'évaluation des antécédents médicaux et professionnels d'une personne porte sur son exposition préalable au plomb (dans un contexte professionnel, mais aussi autrement), ses habitudes personnelles (tabagie et hygiène), de même que ses troubles gastro-intestinaux, hématopoïétique, néphrétiques, génésiques, endocriniens ou nerveux passés ou présents.

Lors d'examens médicaux périodiques, les antécédents médicaux sont mis à jour par l'ajout des éléments suivants :

  • des renseignements sur la fréquence et la durée des incidents d'exposition au plomb depuis le dernier examen;
  • la consignation d'éventuels signes et symptômes avant-coureurs d'une intoxication par le plomb (p.ex., douleurs abdominales, constipation, vomissements, asthénie, paresthésie et changements psychologiques).

L'examen physique

La surveillance inclut aussi un examen physique général. Une attention particulière est portée lors de cet examen aux systèmes susceptibles d'être affectés par le plomb. Il convient aussi de porter attention à l'hygiène personnelle de la personne examinée.

Biosurveillance

On entend par biosurveillance la collecte et l'analyse de fluides corporels ou de tissus, en vue d'évaluer les effets d'une exposition professionnelle à des substances toxiques. La concentration de plomb dans le sang d'une travailleuse ou d'un travailleur est un bon indicateur de l'absorption du plomb par son organisme : elle ne révèle pas la quantité totale de plomb présente dans le corps, mais elle est utile pour déterminer si une personne est en état de supporter d'autres expositions au plomb. C'est pourquoi il est fortement recommandé d'établir les taux de plomb dans le sang des travailleuses et des travailleurs.

La concentration de plomb dans le sang peut servir à déterminer à quel moment il convient :

  • d'éloigner une personne de la source d'exposition au plomb;
  • d'enquêter sur ses pratiques de travail et son hygiène personnelle;
  • de faire faire un ou plusieurs autres tests;
  • d'autoriser la personne en question à réintégrer son poste.

Seul un médecin devrait décider si l'état de santé d'une travailleuse ou d'un travailleur lui permet ou non de supporter une exposition au plomb, avec ou sans limitations. Pareillement, un médecin devrait décider au cas par cas de la fréquence requise des interventions de biosurveillance.

Toute personne chez qui l'on constate des signes ou des symptômes d'intoxication par le plomb devrait être éloignée de la source d'exposition au plomb, quel que soit le taux de plomb dans son sang.

Par ailleurs, il est conseillé de procéder à une analyse de sang pour déterminer le taux de plomb dans le sang d'une personne avant son placement dans un poste où elle sera exposée à du plomb, afin de disposer d'une valeur de référence.

précédent | suivant

ISBN 978-1-4435-6229-4 (HTML)
ISBN 978-1-4435-6228-7 (Version imprimé)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.