Imprimer Imprimer cette page

Ceintures dorsales dans la manutention manuelle

  • Diffusion : 15 novembre 2012
  • Dernière mise à jour : novembre 2012

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santè et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Introduction

Le ministère du Travail a reçu des demandes de renseignements concernant l'utilisation au travail de ceintures d'haltérophilie ou de soutien lombaire, aussi appelées « ceintures dorsales ». Une question qui est souvent posée au ministère, c'est si les ceintures dorsales peuvent réduire le risque de blessures lombaires dans les emplois où une personne doit soulever et déplacer des charges.

En règle générale, ces ceintures ne devraient pas être utilisées comme moyen de prévenir les blessures au dos. Rien ne prouve qu'elles réduisent la charge supportée par le dos durant des travaux de manutention, et le ministère ne recommande pas l'utilisation de ces ceintures comme de l'équipement de protection individuel pour les travailleuses et travailleurs appelés à soulever manuellement des charges. Le ministère vise avant tout la prévention des blessures, et l'utilisation de ceintures dorsales à des fins médicales pour la réadaptation en cas de blessures ou de douleurs dorsales n'entre pas dans la portée de la présente directive.

De plus, le port d'une ceinture dorsale peut avoir des effets négatifs sur la santé, décrits ci-dessous.

  • La ceinture dorsale peut accroître la pression à l'intérieur de l'abdomen et ainsi causer une augmentation du stress cardiovasculaire. Elle n'est donc pas recommandée pour les personnes atteintes d'une maladie cardiovasculaire. Il faut également savoir qu'une personne peut avoir une maladie cardiovasculaire sans le savoir.
  • L'utilisation prolongée de la ceinture peut causer une faiblesse des muscles abdominaux et ainsi faire augmenter les risques de blessure au dos durant les périodes où la personne ne porte pas la ceinture. Il y a effectivement des données qui indiquent que les risques de blessure augmentent lorsqu'une personne qui a porté une ceinture pendant un certain temps cesse de le faire.
  • Une ceinture dorsale peut donner à la personne qui la porte un faux sentiment de sécurité. Elle risque donc de se blesser en soulevant des charges qui dépassent sa capacité.
  • Des personnes ayant porté certains types de ceintures se sont plaintes de la chaleur excessive de la peau sous la ceinture et de pincements aux côtes.

Il existe néanmoins des preuves irréfutables que la redéfinition des tâches, c'est-à-dire des changements apportés au lieu de travail fondés sur les principes d'ergonomie, permet de réellement réduire la charge sur le dos et de réduire les blessures dans cette région.

Lignes directrices

L'ensemble des données qui existent sur les ceintures dorsales amène à conclure qu'elles n'aident pas à réduire la quantité de blessures au travail ni l'absentéisme. Ces ceintures ne sont généralement pas considérées comme de l'équipement de protection individuel. L'utilisation des ceintures dorsales ne permet pas de prévenir les blessures au dos.

Le meilleur moyen de prévention consiste à suivre les principes d'ergonomie approuvés pour l'organisation du travail, les outils de travail et les lieux de travail. En complément, il faut faire de la sensibilisation concernant le bien être et les soins du dos auprès des travailleurs et travailleuses et des gestionnaires.

Pour en savoir plus long sur les troubles musculosquelettiques et l'ergonomie, consultez le site Web du ministère, au Ontario.ca/tms.

ISBN 978-1-4435-9054-9 (HTML)

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.