Imprimer cette page

Identifier les menaces d'exposition au bacille du charbon et à d'autres agents biologiques et faire face à ces menaces

  • Diffusion : octobre 2001
  • Dernière mise à jour : octobre 2009

Récemment, du matériel et des paquets suspects ont été livrés dans des établissements aux États-Unis et au Canada. Des cas de personnes contaminées par le bacille du charbon aux États-Unis ont été rapportés dans médias. En raison de cette situation, on craint que le bacille du charbon et peut-être d'autres organismes biologiques soient utilisés pour des activités terroristes. Toutefois, le Dr Colin D'Cunha, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, a indiqué qu'il n'y a jusqu'à présent aucun cas confirmé de contamination au bacille du charbon en Ontario.

Néanmoins, les lettres ou paquets suspects sont maintenant perçus comme une menace potentielle pour la santé des personnes se trouvant dans les environs de ces paquets et lettres. Dans la plupart des cas, les lettres et paquets suspects se sont révélés inoffensifs. Cependant, dans les quelques situations à l'extérieur du Canada où cela n'a pas été le cas, il semble que la mesure de sécurité qui s'impose consiste à se prémunir du danger.

Le ministère du Travail a reçu un certain nombre de demandes concernant la procédure à suivre dans les lieux de travail relativement aux paquets suspects. Afin de répondre à ces demandes, le ministère a rédigé les directives suivantes conjointement avec Mesures d'urgence Ontario et le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Identifier les enveloppes et les paquets suspects

Parmi les caractéristiques des paquets suspects, mentionnons :

  • une quantité excessive ou insuffisante d'affranchissements ou pas d'affranchissement
  • des notes telles que « confidentiel », « personnel », etc.
  • des autocollants inappropriés (courrier par avion, livraison spéciale, etc.)
  • du courrier en provenance d'un pays hostile ou instable sur le plan politique
  • un cachet de la poste différent de l'adresse de retour
  • des notes telles que « livraison spéciale » ou « courrier par avion »
  • une adresse mal écrite à la main ou à la dactylo
  • des titres erronés
  • un titre mais pas de nom
  • une adresse de destination incomplète ou incorrecte
  • des fautes d'orthographe dans des mots courants
  • des taches d'huile ou une décoloration sur l'emballage
  • pas d'adresse de retour ou une adresse illisible
  • un poids excessif
  • des odeurs nauséabondes ou de produits chimiques
  • une enveloppe rigide ou trop remplie
  • des fils ou du papier d'aluminium dépassant de l'emballage
  • des fuites de liquide
  • un paquet ou une enveloppe aux formes irrégulières
  • du matériel de sécurité en quantité excessive (ruban masqué, corde, etc.)
  • des éléments visuels gênants
  • un tic-tac
  • un message menaçant sur l'emballage

Enveloppes ou paquets suspects non ouverts :

  • VOUS NE DEVEZ PAS SECOUER ni vider le contenu d'une enveloppe ou d'un paquet suspect.
  • Placez l'enveloppe ou le paquet sur une surface stable.
  • Ensuite, QUITTEZ la pièce et FERMEZ la porte ou prévenez l'accès à la zone où se trouve le paquet.
  • LAVEZ-VOUS les mains avec de l'eau et du savon afin de ne pas répandre de la poudre sur votre visage.
  • Signalez l'incident à votre superviseur immédiat, l'agent de sécurité de votre immeuble et appelez le 911 ou les services d'urgence locaux. Suivez les instructions données par les responsables de l'intervention d'urgence.
  • DRESSEZ UNE LISTE de toutes les personnes qui se trouvaient dans la pièce ou la zone où l'enveloppe ou le paquet suspect a été trouvé. Gardez cette liste car les responsables de la santé publique pourraient en avoir besoin pour faire enquête et donner des conseils.

Enveloppes ou paquets ouverts contenant de la poudre à l'intérieur ou sur l'emballage :

  1. NE TENTEZ PAS DE NETTOYER LE DÉGÂT de poudre. COUVREZ SOIGNEUSEMENT et sans délai le dégât avec tout objet qui semble approprié (vêtement, papier, poubelle, etc.) et laissez l'objet en place.
  2. Ensuite, QUITTEZ la pièce et FERMEZ la porte ou prévenez l'accès à la zone.
  3. LAVEZ-VOUS les mains avec de l'eau et du savon afin de ne pas répandre de la poudre sur votre visage.
  4. Signalez l'incident à votre superviseur immédiat, l'agent de sécurité de votre immeuble et appelez le 911 ou les services d'urgence locaux. Suivez les instructions données par les responsables des services d'urgence.
  5. ENLEVEZ les vêtements contaminés dès que possible et placez-les dans un sac de plastique ou dans tout autre contenant qui peut être scellé. Ce contenant devrait être remis aux responsables de l'intervention d'urgence.
  6. DOUCHEZ-VOUS à l'eau et au savon dès que possible. N'utilisez pas d'eau de javel ni aucun autre désinfectant sur votre peau.
  7. DRESSEZ UNE LISTE de toutes les personnes qui se trouvaient dans la pièce ou la zone où l'enveloppe ou le paquet suspect a été ouvert. Gardez cette liste car les responsables de la santé publique pourraient en avoir besoin pour faire enquête et donner des conseils.

Menace de contamination par le bacille du charbon ou d'autres agents biologiques en suspension

  1. Éteignez les ventilateurs et les systèmes de ventilation de votre zone.
  2. QUITTEZ immédiatement la zone.
  3. FERMEZ la porte ou prévenez l'accès à la zone.
  4. Signalez l'incident à votre superviseur immédiat, l'agent de sécurité de l'immeuble et appelez le 911 ou les services d'urgence locaux. Suivez les instructions données par les responsables des services d'urgence.
  5. Si cela est possible, ÉTEIGNEZ le système de circulation d'air de l'immeuble.
  6. DRESSEZ LA LISTE de toutes les personnes qui se trouvaient dans la pièce ou la zone. Gardez cette liste car les responsables de la santé publique pourraient en avoir besoin pour faire enquête et donner des conseils.

Des renseignements sur les effets sur la santé du bacille du charbon se trouvent à :

Santé Canada :

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée :

Pour obtenir de l’aide concernant les menaces présumées d'exposition au bacille du charbon ou d’agents biologiques, composez le 911 ou le numéro d’urgence de votre localité.