Table des matières | Imprimer Imprimer cette page

Ligne directrice N° 7 : Explosifs et dispositifs pyrotechniques | Lignes directrices sur la sécurité dans l'industrie du cinéma et de la télévision de l'Ontario

  • ISSN : 978-1-4249-9955-2
  • Diffusion : novembre 1990
  • Révision : juin 2009
  • Dernière mise à jour : août 2010

Explosifs et dispositifs pyrotechniques

Certaines situations imprévues ou uniques peuvent se produire et nécessiter alors une décision sur place non conforme aux présentes lignes directrices. Cette décision doit être prise en fonction de la sécurité des acteurs et de l'équipe de tournage.

  1. Avant tout travail avec des explosifs, dispositifs explosifs, liquides inflammables ou combustibles, gaz ou produits chimiques sur un plateau de tournage ou avant de tourner une scène dangereuse, le directeur de production en avise tout le personnel par l'intermédiaire du premier A.R. (assistant réalisateur). La fiche de tournage doit également préciser que des effets spéciaux pyrotechniques ou des explosifs seront utilisés.
  2. Le personnel chargé des effets spéciaux doit informer, le cas échéant, le coordonnateur des transports du type de matériel pyrotechnique que les chauffeurs auront à transporter. Au besoin, les lois fédérales ou provinciales doivent être affichées sur les véhicules. Tous les véhicules transportant des dispositifs pyrotechniques doivent disposer d'une liste facilement accessible des matériaux transportés ou entreposés.
  3. Avant le tournage d'une séquence éventuellement dangereuse ou au cours de laquelle des explosifs seront utilisés, le coordonnateur des effets spéciaux doit réunir tout le personnel concerné et lui communiquer tous les renseignements pertinents sur le lieu de tournage de la séquence. Cette réunion comprend un parcours des lieux ou une répétition sans technique avec le coordonnateur des effets spéciaux et tout le personnel concerné par la séquence. Le coordonnateur des effets spéciaux planifie et prévoit des voies d'évacuation acceptables. L'action envisagée, les variantes possibles et le nom de la personne qui à l'autorité pour tout arrêter doivent être clairement communiqués.
  4. Si, à un moment donné, il devient nécessaire de modifier considérablement la scène, une autre réunion de tous les participants doit être convoquée pour confirmer que chacun comprend bien les changements et en convient.
  5. Avant, pendant et après tout effet pyrotechnique, le coordonnateur des effets spéciaux demeure sur le plateau et s'occupe de toute question concernant la sécurité.
  6. Le premier A.R. ou le coordonnateur des effets spéciaux ou la personne qui en est responsable sur le plateau, ou les trois si cela est nécessaire, doivent indiquer clairement à tous l'emplacement des sorties et des voies d'évacuation. Celles-ci doivent comprendre un passage sans obstacle vers l'extérieur du bâtiment ou du lieu de travail.
  7. De plus, tout le personnel doit s'assurer que la voie d'accès réservée aux services d'urgence et de lutte contre les incendies est libre en tout temps.
  8. Chaque membre du personnel doit vérifier l'itinéraire d'évacuation pour s'assurer qu'il est et restera accessible. Toute personne incertaine de l'itinéraire d'évacuation prévu doit se renseigner auprès du premier A.R. et en prendre connaissance avant de pénétrer dans la zone de travail.
  9. Les procédures et les mesures d'urgence, y compris l'identité de la personne qui a l'autorité pour tout arrêter ainsi que les panneaux et signaux appropriés, doivent être spécifiés avant que tout travail comportant des effets spéciaux pyrotechniques puisse être entrepris.
  10. Seules les personnes et l'équipe nécessaires au tournage devraient se trouver dans la zone des explosifs. Le premier A.R., le coordonnateur des effets spéciaux et (ou) le délégué à la santé et à la sécurité de l’équipe doivent veiller à ce que les personnes non indispensables soient évacuées à une distance de sécurité de la zone des explosifs avant tout effet spécial.
  11. Il est interdit de fumer dans la zone des explosifs. Des panneaux « Défense de fumer » doivent être affichés dans tous les endroits ou locaux de tournage où des explosifs ou des dispositifs pyrotechniques sont entreposés et manipulés.
  12. Après chaque prise de vue, il est interdit à quiconque, à l'exception du coordonnateur des effets spéciaux, de se rendre dans la zone des explosifs jusqu'à ce que le coordonnateur des effets spéciaux estime que tout danger est écarté.
  13. Aucun artiste ne doit être équipé d'une charge d'explosifs, quelle qu'elle soit, à moins d'être supervisé par une personne spécialiste des effets spéciaux.
  14. Aucun enfant de moins de 16 ans ne doit s'approcher des explosifs ni porter de pétards sur le corps.
  15. Le transport des explosifs et dispositifs pyrotechniques doit être subordonné à tous les règlements fédéraux, provinciaux et municipaux applicables. Les autorités compétentes (à définir) doivent être avisées à chaque fois que l'on utilise des explosifs sur un plateau de tournage.
  16. Tous les explosifs et dispositifs explosifs doivent être shuntés.
  17. Les explosifs sont tirés à partir d'une source de courant continu indépendante.
  18. Lorsqu'on prépare les dispositifs pyrotechniques dans une zone, toutes les transmissions radio, quelles qu'elles soient, y compris les radiotéléphones, doivent absolument y être interrompues.
  19. Il faut protéger l'équipe et le personnel « hors caméra » en les plaçant à une distance sécuritaire du dispositif pyrotechnique. Les personnes se trouvant à proximité du dispositif pyrotechnique doivent porter des protège-tympans et des lunettes de protection. Il faut aussi envisager le recours à un écran de sécurité transparent en plastique (1,27 cm minimum) et à des couvre-caméra (pour protéger l'opérateur, l'assistant opérateur ainsi que les acteurs et l'équipe de tournage).
  20. Lorsque l'effet spécial comprend de grands objets en mouvement comme une voiture qui tourne sur elle-même ou explose près d'une caméra, il faut envisager d'utiliser une caméra placée dans une boîte de protection (caméra Imo).
  21. Une attention particulière doit être accordée aux situations où l'opérateur et l'assistant risquent de se blesser. On doit alors envisager de verrouiller la caméra. Le verrouillage consiste à placer une caméra et à en régler l'objectif de façon définitive pour la durée de la prise de vue.
  22. Il faut vérifier auprès des municipalités locales si celles-ci exigent la présence d'une unité d’intervention pour l'enlèvement des explosifs (Emergency Task Force – ETF) ou d'un policier-technicien des explosifs ou de l'assistant d'un policier-technicien des explosifs. Le bureau local du cinéma et de la télévision concerné peut exiger des sociétés cinématographiques que l'utilisation d'explosifs ou de dispositifs pyrotechniques soit supervisée, dans le cadre de leur permis, par des techniciens de l'unité d’intervention pour l'enlèvement des explosifs ou par l'assistant d'un policier-technicien des explosifs.
  23. La Division de la réglementation des explosifs (DRE) de Ressources naturelles Canada a mis sur pied un programme de certification des techniciens d'effets spéciaux pyrotechniques. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
  24. Ressources naturelles Canada
    Direction des explosifs
    Division de la réglementation des explosifs
    1431, chemin Meriyale
    Ottawa (Ontario) K1A 0G1
    À l'attention de Rachel Robbins (inspectrice des feux d'artifice et des dispositifs pyrotechniques)
    Téléphone : 613 948-5172
    Téléc. : 613 948-5195
    Courriel : rrobbins@nrcan.gc.ca

  25. Il est interdit à toute personne qui met en place des effets spéciaux pyrotechniques de consommer des boissons enivrantes, de la drogue ou toute substance contrôlée, et ce, en tout temps pendant le transport, l'installation, le déclenchement ou l'enlèvement des dispositifs. (Une dérogation à cette règle peut s'appliquer aux médicaments prescrits qui n'affaiblissent pas les fonctions motrices et le jugement de l'utilisateur.)
  26. Les techniciens d'effets spéciaux doivent être facilement identifiables au moyen d'une carte de technicien pyrotechnique émise par la Division de la réglementation des explosifs.
  27. Utilisation de dispositifs pyrotechniques dans un studio

  28. Il convient de s'assurer que toutes les sorties de secours sont dégagées et libres de tout obstacle.
  29. Il faut veiller à ce que tous les engins d'incendie à main soient accessibles et libres de tout obstacle.
  30. On doit s'assurer que tout le personnel sait où se trouve la sortie la plus proche dans le studio en cas d'urgence.
  31. Si les membres du personnel doivent quitter le studio en cas d'urgence, l'évacuation doit avoir lieu dans le calme.
  32. Les membres de l'équipe doivent suivre les directives données par le superviseur des effets spéciaux, le premier A.R., l'agent de l'unité d’intervention pour l'enlèvement des explosifs présent sur le plateau de tournage ou le représentant des services de lutte contre les incendies.
  33. Toutes les questions concernant les incendies liés à des effets spéciaux doivent être adressées au service des effets spéciaux.

précédent | suivant