Table des matières | Imprimer Imprimer cette page

Ligne directrice nº 33 : Tournage à des températures extrêmes | Lignes directrices sur la sécurité dans l'industrie du cinéma et de la télévision de l'Ontario

  • ISSN : 978-1-4249-9955-2
  • Diffusion : juin 2009
  • Dernière mise à jour : août 2010

Tournage À des Températures Extrêmes

Les procédures suivantes sont recommandées pour l'ensemble des tournages à des températures extrêmes (chaudes ou froides). Elles visent à aider les employeurs, les travailleurs et les autres membres du personnel à comprendre les effets des températures extrêmes sur le corps et à prévenir ces effets sur les lieux de travail.

De façon générale, toutes les personnes travaillant à des températures extrêmes doivent être préparées au stress que peut subir leur corps à la suite d'une exposition à des températures extrêmement chaudes ou froides. Il faut prendre des précautions supplémentaires pour se protéger contre les environnements qui peuvent s'avérer hostiles.

Les plus grands dangers sont l'épuisement par la chaleur, les coups de chaleur, les engelures et l'hypothermie. Bien que la température et les conditions à l'intérieur comme à l'extérieur rendent le travail difficile, il faut se conformer aux exigences énoncées dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail de même que dans la réglementation applicable.

Exigences juridiques

Il incombe aux employeurs, en vertu de l'alinéa 25 (2) h), et aux superviseurs, en vertu de l'alinéa 27 (2) c) de la Loi sur la santé et la sécurité au travail, de prendre toutes les précautions raisonnables pour protéger un travailleur. Elles consistent entre autres à élaborer des politiques et des procédures pour protéger les travailleurs lorsqu'ils exercent leur métier dans des environnements chauds et froids.

Chaleurs extrêmes

Travailler dans des chaleurs extrêmes affecte la capacité du corps d'une personne à se refroidir. Lorsque la chaleur est accompagnée d'autres contraintes telles que le travail physique exigeant, la perte de liquides, la fatigue et certains troubles médicaux, elle peut engendrer des maladies liées à la chaleur, une invalidité et même causer la mort.

Toute personne travaillant à une chaleur extrême peut être exposée à ces risques. En Ontario, le stress dû à la chaleur préoccupe les gens durant l'été, surtout en début de saison, lorsqu'ils ne sont pas encore habitués à la chaleur. Il est important de comprendre les symptômes et de prendre les mesures préventives contre les conditions contraignantes liées à la chaleur pour pouvoir fonctionner dans de telles conditions.

L'employeur devrait élaborer un programme de prévention du stress dû à la chaleur qui définit les éléments suivants :

  1. formation destinée aux travailleurs sur les dangers et les effets de la chaleur sur la santé et sur la prévention des maladies liées à la chaleur;
  2. critères ou méthode de surveillance (p. ex., réaction aux vagues de chaleur et aux alertes d'Environnement Canada ou calcul de l'indice humidex, à l'aide d'appareils de mesure de la température et du taux d'humidité, ou de l'indice WBGT );
  3. plan de surveillance ou d'échantillonnage (p. ex., quand, où et quoi mesurer ou surveiller);
  4. mesures préventives ou d'intervention comme augmenter la fréquence des pauses, réduire le rythme et la charge de travail, éviter l'exposition directe au soleil, établir le calendrier en réservant les heures de travail intense à la partie la plus fraîche de la journée, porter un chapeau et un écran solaire à l'extérieur, etc.;
  5. plan d'approvisionnement en eau et incitation à l'hydratation (boire au moins un verre tous les 20 min.);
  6. premiers soins et mesures d'intervention en cas d'urgence, y compris surveiller les symptômes des travailleurs et enquêter sur les incidents relatifs aux maladies liées à la chaleur.

Comment combattre la chaleur

Le corps produit toujours de la chaleur qu'il évacue dans l'environnement. Plus le corps travaille fort, plus il doit perdre de la chaleur. Lorsque l'environnement est chaud et humide ou en présence d'une source de chaleur rayonnante (p. ex., : une grande installation d'éclairage, une fournaise ou le soleil), le corps doit travailler plus fort pour évacuer la chaleur. Lorsque l'air circule (p. ex., l'air des ventilateurs ou le vent) et que la température ambiante est plus fraîche que la température du corps, il est plus facile d'évacuer la chaleur dans l'environnement.

Les travailleurs qui prennent des médicaments ou qui présentent des antécédents de troubles médicaux peuvent être plus enclins au stress dû à la chaleur. Ces personnes devraient aviser leur médecin traitant qu'ils travaillent dans un environnement chaud et lui demander conseil.

Il faut cependant noter que les coups de chaleur constituent une urgence médicale qui nécessite des soins médicaux immédiats (où l'on doit appeler une ambulance).

Il existe d'autres facteurs susceptibles de causer de la fatigue due à la chaleur, mis à part les troubles médicaux et certains médicaments. Il s'agit notamment de l'âge, du sexe, des antécédents de maladies liées à la chaleur et de l'utilisation d'un équipement de protection individuelle (EPI) ou de vêtements lourds tels que des costumes.

Travailler dans des froids extrêmes

Travailler dans des froids extrêmes peut affecter la capacité du corps à se réchauffer. Lorsque le froid est accompagné d'autres contraintes telles que le travail physique exigeant, la perte de liquides, la fatigue et certains troubles médicaux, il peut engendrer des maladies liées au froid, une invalidité et même causer la mort.

Lorsque les températures sont très froides, la plus grande préoccupation est le risque d'hypothermie ou le refroidissement excessif du corps. Un autre effet grave de l'exposition au froid est l'engelure ou le gel des extrémités comme les doigts, les orteils, le nez et les lobes d'oreille. L'hypothermie peut être mortelle en l'absence de soins médicaux immédiats.

Les signes avant-coureurs de l'hypothermie sont la nausée, la fatigue, les étourdissements, l'irritabilité et l'euphorie. Les travailleurs peuvent aussi souffrir de douleurs aux extrémités (mains, pieds, oreilles, etc.) et de tremblements violents. Ils doivent être amenés dans un refuge chauffé et consulter un médecin au besoin.

Ceux qui prennent des médicaments ou qui présentent des antécédents de troubles médicaux peuvent être plus enclins à l'hypothermie et au refroidissement excessif. Ces personnes devraient aviser leur médecin traitant qu'ils travaillent dans un environnement froid et lui demander conseil.

L'employeur devrait élaborer un programme de prévention du stress dû au froid qui définit les éléments suivants :

  1. formation destinée aux travailleurs sur les dangers et les effets du froid sur la santé et sur la prévention des maladies liées au froid;
  2. critères ou méthode de surveillance (p. ex., réaction aux avertissements de refroidissement éolien et aux alertes de vague de froid d'Environnement Canada ou mesure de la vitesse du vent et de la température de l'air);
  3. plan de surveillance ou d'échantillonnage (p. ex., quand, où et quoi mesurer ou surveiller);
  4. travailleurs aux conditions de travail et exiger qu'ils portent des vêtements de protection, prévoir des périodes de réchauffement, fournir un abri pour se réchauffer, utiliser le système de surveillance mutuelle, porter l'équipement approprié et avoir un rythme de travail approprié pour éviter la transpiration ou les périodes de faible activité);
  5. distribution de boissons sucrées chaudes et de soupes (permet d'accroître l'apport calorique et de prévenir la déshydratation qui risque d'accroître le risque de blessures causées par le froid);
  6. premiers soins et mesures d'intervention en cas d'urgence, y compris surveiller les symptômes des travailleurs et enquêter sur les incidents relatifs aux maladies liées au froid.
  7. Remarque : Veuillez consulter l'annexe C sur les conditions météorologiques difficiles pour connaître les symptômes, les traitements et la manière de prévenir les effets physiologiques liés au travail effectué dans des températures extrêmes.

Liens Additionnels Utiles

Guide sur le stress dû à la chaleur des Centres de santé des travailleurs de l'Ontario : (en anglais seulement) où l'on explique comment interpréter l'indice humidex.

Liens vers le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST) :

Directives concernant la santé et la sécurité du ministère du Travail

précédent | suivant