Table des matières | Imprimer Imprimer cette page

Ligne directrice nº 17 : Autos-caméra | Lignes directrices sur la sécurité dans l'industrie du cinéma et de la télévision de l'Ontario

  • ISSN : 978-1-4249-9955-2
  • Diffusion : novembre 1990
  • Révision : juin 2009
  • Dernière mise à jour : août 2010

Autos-caméra

  1. L'auto-caméra est un véhicule conçu pour y monter des caméras et autre matériel destiné à filmer l'extérieur ou l'intérieur d'un véhicule stationnaire ou en mouvement. Seul ce type de véhicule doit être utilisé à cette fin. L'utilisation de tout autre véhicule est déconseillée et ne justifie nullement le non-respect de la présente ligne directrice.
    1. On désigne la personne responsable du véhicule sous le nom d'« opérateur ».
    2. Une personne compétente et expérimentée doit procéder à la vérification sommaire quotidienne de l'auto-caméra avant et après son utilisation. Cette vérification doit porter notamment sur les freins, les pneus, le circuit électrique et le matériel de remorquage. L'opérateur doit conserver un registre de ces vérifications et le signer.
  2. Tout montage doit être effectué de façon sécuritaire par un personnel qualifié et expérimenté. Conformément au paragraphe 26.1 (4) du Règlement de l'Ontario 213/91, des procédures de sauvetage écrites doivent être en place avant d'utiliser du matériel antichute.
  3. L'auto-caméra employée lors de tournages nocturnes doit comporter deux feux arrière amovibles que l'on fixe au véhicule remorqué.
  4. Sept personnes au plus, y compris les membres de l'équipe de tournage et les interprètes, peuvent prendre place à bord de ce type de véhicule ou sur celui-ci, à moins que l'aménagement du véhicule ne permette un nombre supérieur.
    1. Un panneau doit être clairement visible à l'arrière du véhicule indiquant la vitesse, la capacité pondérale et l'occupation maximales permises.
    2. Afin d'assurer d'avoir la vision la plus dégagée possible, l'opérateur est seul dans la cabine lorsque le véhicule est en mouvement.
    3. Seules les personnes participant directement au plan sont autorisées à monter à bord du véhicule lorsqu'il se déplace.
  5. Seul le matériel essentiel à la séquence doit être transporté sur ou dans l'auto-caméra.
  6. Remorquage arrière : Nul ne doit s'installer sur la barre de remorquage ou à l'extérieur du véhicule remorqué, à l'exception d'un cascadeur qualifié qui en a accepté les risques. Cette règle ne s'applique pas au remorquage de plateformes de caméras conçues à cette fin.
  7. Prendre des précautions supplémentaires lorsque l'on travaille sur des véhicules dans des conditions difficiles (p. ex., mauvais temps, cascades et utilisation d'explosifs).
  8. Tous les circuits électriques doivent être certifiés par l'Association canadienne de normalisation (CSA) ou l'Office de la sécurité des installations électriques (OSIE) (en anglais seulement), conformément à l'article 40 du Règlement 851. En outre, ils doivent être conçus pour être utilisés à l'extérieur et être dotés d'un disjoncteur de fuite de terre (conformément à l'article 44.1 du Règlement 851).
  9. Communications

  10. Les moyens de communication spéciaux employés concernant la conduite de l'auto-caméra, tels que les signaux sonores, doivent être énoncés au cours d'une réunion de tout le personnel concerné, avant l'utilisation du véhicule.
  11. Une seule personne doit rester en communication avec le conducteur par un canal disponible indépendant. Si l'on impose le silence radio, on doit adopter un autre genre de signaux, notamment l'abandon ou l'arrêt d'urgence.
  12. Procéder à un parcours des lieux ou à une répétition sans technique de toute scène en présence de tout le personnel participant. Communiquer clairement à toutes les personnes intéressées l'action envisagée, les variantes possibles et le nom de la personne qui a l'autorité de tout arrêter.
  13. Par souci d'uniformité dans l'ensemble de l'industrie, l'opérateur du véhicule doit employer les signaux sonores suivants :
    • avant d'avancer : deux coups de klaxon brefs;
    • avant de reculer : trois coups brefs;
    • arrêt d'urgence : un coup prolongé.

    Remarque : Pour les tournages nocturnes dans des zones résidentielles, on peut utiliser d'autres types de signaux.

  14. Un exemplaire de la présente ligne directrice doit être fourni à l'opérateur dans le cadre d'une réunion sur la sécurité et celui-ci doit également être conservé dans la boîte à gants de toutes les autos-caméra.

précédent | suivant