Table des matières | Imprimer Imprimer cette page

Ligne Directrice nº 11 : Matériel à essence | Lignes directrices sur la sécurité dans l'industrie du cinéma et de la télévision de l'Ontario

  • ISSN : 978-1-4249-9955-2
  • Diffusion : novembre 1990
  • Révision : juin 2009
  • Dernière mise à jour : mars 2011

Matériel à essence

  1. Tous les moteurs à essence produisent du monoxyde de carbone en concentrations plus élevées que les moteurs au gaz propane. Lorsque cela est possible, envisager l'utilisation de matériel au gaz propane ou au gaz naturel plutôt que du matériel à essence.
  2. Le monoxyde de carbone peut rapidement s'accumuler dans un endroit intérieur et affecter les gens qui s'y trouvent sans qu'ils réalisent qu'ils sont exposés. Les symptômes de l'exposition au monoxyde de carbone comprennent de la confusion, des maux de tête, des étourdissements, de la fatigue et une faiblesse. Il est important de fournir au personnel pouvant y être exposé des renseignements et une formation sur les signes et les symptômes d'une surexposition.
  3. Un bon entretien du matériel, notamment la mise au point du moteur, constitue la mesure la plus importante pour contrôler le taux d'émission de monoxyde de carbone. Un moteur bien mis au point peut produire des concentrations de monoxyde de carbone jusqu'à 1 000 fois inférieures à celles d'un moteur qui n'est pas bien mis au point. Une mise au point efficace du moteur nécessite la mesure de la quantité de monoxyde de carbone présente dans le flux d'échappement. Si le matériel est loué, la mise au point du moteur doit faire partie du contrat de location.
  4. Assurer une ventilation adéquate si des moteurs à combustion interne doivent être utilisés à l'intérieur de bâtiments ou de structures fermées (conformément à l'article 127 du Règlement 851). Dans ces situations, on doit surveiller les concentrations de monoxyde de carbone dans les endroits exposés de manière à assurer une ventilation adéquate en tout temps. Les concentrations de CO doivent être mesurées à l'aide d'instruments étalonnés et par une personne ayant reçu une formation sur l'utilisation appropriée de ces instruments et qui en connaît les limites. Un compteur de monoxyde de carbone à lecture directe ayant la capacité d'offrir une mise en garde advenant une exposition potentiellement supérieure aux limites actuelles d'exposition en milieu de travail peut suffire à cette fin. Les limites actuelles d'exposition en milieu de travail au monoxyde de carbone sont de 25 ppm pour une valeur limite moyenne pondérée selon la durée de 8 heures et de 100 ppm pour une valeur limite d'exposition de courte durée de 15 minutes, conformément au Règlement 833.
  5. Les gaz d'échappement doivent être extraits adéquatement afin d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs (conformément à l'article 127 du Règlement 851).
  6. Les dispositifs de ventilation ne doivent pas être installés près d’une sortie, car cela représente un danger d’incendie.
  7. Tout le matériel doit être doté d'une commande d’arrêt d’urgence.
  8. Tous les systèmes d'extinction sur les lieux doivent convenir à la tâche, au matériel ou à la situation (conformément à l'article 123 du Règlement 851).
  9. Lorsqu'un moteur à combustion interne est utilisé, un travailleur qualifié doit vérifier le bon fonctionnement du moteur aussi souvent que cela est jugé nécessaire.
  10. Les moteurs à essence doivent être ravitaillés à l'extérieur, lorsque le moteur est arrêté, et en gardant une distance d'au moins trois mètres entre le point de distribution et toute source d'inflammation (conformément à l'article 61 du Règlement 851).

précédent | suivant