Table des matières | Imprimer cette page

Tracteurs et autres machines agricoles automotrices

  • ISBN : 1-4249-0805-1
  • Diffusion : juin 2006
  • Dernière mise à jour : juillet 2015
  • Voir aussi : Opérations agricoles

Introduction

Les Directives concernant la santé et la sécurité au travail à l'intention des opérations agricoles en Ontario visent à souligner les dangers particuliers, parfois uniques et inhabituels, inhérents aux exploitations agricoles. Elles ont été élaborées conjointement par des représentants du milieu agricole, de la Farm Safety Association (maintenant Services de prévention et de sécurité au travail [en anglais seulement]), du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales et du ministère du Travail.

Les directives entendent aider les employeurs, superviseurs et travailleurs des exploitations agricoles à reconnaître les dangers et à déterminer la meilleure façon de respecter leurs obligations en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) et des règlements d'application. Les directives renferment des renseignements généraux destinés à aider les personnes présentes au lieu de travail à repérer des dangers particuliers et des situations dangereuses. Elles suggèrent également diverses mesures à envisager pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs et prévenir les blessures.

À noter que les directives ne remplacent pas les lois en vigueur. Les employeurs, superviseurs et travailleurs des exploitations agricoles ont des responsabilités et devoirs en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les trois règlements d'application suivants : le Règl. de l’Ont. 414/05, Opérations agricoles; R.R.O. 1990 Règl. 834, Blessure critique -- définition, et Règl. de l’Ont. 297/13, Sensibilisation à la santé et à la sécurité au travail et formation . Ils doivent obéir aux exigences de la LSST et de ces trois règlements.

Les employeurs sont légalement tenus de prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection des travailleurs; pour leur part, les superviseurs et travailleurs doivent prendre les mesures appropriées pour repérer et éliminer tous les dangers au lieu de travail. Les directives constituent un point de départ pour les parties du lieu de travail; elles les aideront à déterminer la meilleure façon de respecter leurs obligations en vertu de la LSST. Toutefois, la conformité aux recommandations présentées dans les présentes directives ne dégage pas les parties du lieu de travail de l'obligation de respecter la LSST.

La présente est la première édition des directives. Celles-ci seront révisées et actualisées, au besoin, et élargies pour tenir compte des nouvelles technologies et méthodes de production.

Le tracteur est la machine la plus souvent impliquée dans les accidents sur la ferme. Les retournements représentent environ la moitié des accidents mortels mettant en cause un tracteur, causent un grand nombre de blessures invalidantes et énormément de dommages matériels. Environ 85 % des retournements de tracteurs sont des retournements latéraux; 14 % sont des renversements arrière et 1 % des renversements avant. La majorité des décès attribuables à un renversement surviennent lorsqu'un tracteur n'est pas équipé d'une structure de protection contre le retournement.

La présente section porte sur les sujets suivants :

Définitions

Structure de protection contre le retournement : Structure sur un tracteur agricole ou autre appareil automoteur qui limite la majorité des renversements à 90 degrés et protège l'opérateur pourvu qu'il porte le dispositif de retenue.

Prise de mouvement :
Adaptateur permettant d'utiliser une partie d'énergie du tracteur pour alimenter un autre équipement attaché à celui-ci.
Machine agricole automotrice :
Véhicule automoteur fabriqué, conçu ou modifié pour usage agricole.
Équipement :
Appareil agricole remorqué par un tracteur ou un autre appareil agricole automoteur ou monté sur celui-ci. Par exemple, charrue, disque, remorque et cultivateur.

Remarque : Dans le présent document, le terme « tracteur » dénote également les autres machines agricoles automotrices.

Responsabilités générales

  1. L'employeur fournit de l'information, des instructions et une supervision relatives à l'opération sécuritaire d'un tracteur.
  2. Un tracteur et tous ses équipements doivent être maintenus en bon état. On doit s'assurer que tous les appareils de sécurité sont opérationnels et conserver des dossiers d'entretien.
  3. Un tracteur doit servir aux fins prévues, telles que précisées par le fabricant et décrites dans le manuel de l'opérateur.
  4. Si un tracteur ou de l'équipement est modifié, l'employeur et l'opérateur doivent tenir compte de l'effet des modifications sur son fonctionnement.
  5. Les autocollants de sécurité posés sur un tracteur doivent être visibles et non obstrués. Les autocollants de sécurité endommagés ou perdus doivent être remplacés par des nouveaux autocollants, le cas échéant.
  6. L'opérateur doit être la seule personne à bord d'un tracteur pendant que celui-ci est en marche. Si un tracteur est muni d'un siège de formation, celui ci doit servir uniquement à cette fin.
  7. Les enfants et autres tiers doivent être tenus à l'écart des tracteurs pendant que ceux-ci sont en opération.

Facteurs à envisager dans l'opération d'un tracteur

L'information présentée dans le reste de cette section décrit les divers dangers associés à l'utilisation d'un tracteur. Certaines précautions et mesures préventives sont recommandées.

Formation

  1. L'employeur doit s'assurer que le travailleur qui opère un tracteur est compétent à le faire.
  2. L'employeur doit s'assurer qu'un opérateur :
    • comprend et peut appliquer les instructions présentées dans le manuel de l'opérateur avant d'utiliser le tracteur pour la première fois;
    • sait reconnaître les dangers connexes et les maîtriser.
  3. Un opérateur doit d'abord s'exercer à utiliser un tracteur sans équipement, dans une aire vaste et de niveau. Une personne compétente doit :
    • montrer à l'opérateur à mettre le moteur en marche sans danger et à utiliser chaque commande;
    • offrir des instructions à distance de sécurité pendant que le tracteur est en opération.
  4. Après avoir appris à utiliser le tracteur sans équipement dans une aire de niveau, l'opérateur peut apprendre à l'opérer avec de l'équipement attaché. Un opérateur devrait entreprendre graduellement les tâches plus compliquées associées à l'opération d'un tracteur.

Avant de mettre le moteur en marche

  1. L'opérateur doit effectuer une vérification sommaire du tracteur quotidiennement, avant de mettre le moteur en marche.
  2. L'opérateur doit prendre l'habitude d'effectuer les vérifications d'entretien suivantes avant de mettre le moteur en marche. Les travailleurs doivent signaler les défectuosités qu'ils ont constatées à l'employeur ou au superviseur.
    • Niveaux de lubrifiant et de carburant.
    • Niveau du fluide du radiateur--cette vérification doit être effectuée quand le tracteur est froid. Il faut agir avec une extrême prudence si le niveau est vérifié quand le radiateur est chaud.
    • Pression des pneus.
    • Fuites hydrauliques.
    • Raccords--resserrer ceux qui sont lâches.
    • Feux--voir à ce qu'ils fonctionnent et soient visibles.
  3. Tous les protecteurs doivent être en place et opérationnels.
  4. Un travailleur qui opère un tracteur doit :
    • suivre les instructions imprimées sur les autocollants de sécurité attachés au tracteur;
    • s'assurer que les autocollants de sécurité sont propres et non obstrués.
  5. Avant de bouger un tracteur, l'opérateur doit s'assurer :
    • que la distance d'axe en axe des plans médians des roues est aussi grande que possible sans nuire au travail;
    • que la visibilité est bonne de tous les côtés;
    • que rien n'obstrue le chemin que le tracteur doit emprunter;
    • qu'il n'y a pas de dangers ou d'obstructions tels les fils aériens;
    • que les freins fonctionnent correctement;
    • que, le cas échéant, les pédales de frein sont verrouillées ensemble avant de circuler sur une route.
  6. On doit éviter de laisser le moteur du tracteur tourner au ralenti à l'intérieur d'un bâtiment pendant des périodes prolongées, car des gaz toxiques peuvent s'accumuler. Les gaz toxiques renferment du monoxyde de carbone, un gaz inodore, sans couleur et mortel. Si un tracteur doit être utilisé à l'intérieur, il faut prévoir une ventilation adéquate ou envoyer les gaz d'échappement directement à l'extérieur.
  7. On doit se servir des techniques de montage et de démontage du matériel appropriées afin de prévenir les glissements et les chutes. La méthode de contact trois points doit être utilisée autant que possible. Cette méthode consiste à maintenir le contact avec la machine avec deux mains et un pied ou deux pieds et une main en tout temps pendant le montage ou le démontage.

Opération d'un tracteur

Structures de protection contre le retournement

  1. En vertu de la Loi sur les appareils agricoles, tous les tracteurs nouveaux et usagés fabriqués après le 1er janvier 1992, dont la puissance nominale indiquée par le fabricant est supérieure à vingt chevaux-vapeur et qui sont commercialisés par un vendeur, doivent être équipés d'une structure de protection contre le retournement et d'un dispositif de retenue.
  2. Lorsqu'il y a un risque de retournement ou que l'opérateur circule sur une voie publique, le tracteur doit être muni d'une structure de protection contre le retournement et l'opérateur doit utiliser un dispositif de retenue.
  3. Les tracteurs peuvent être utilisés sans structures de protection contre le retournement lorsque celles-ci ne sont pas pratiques, par exemple lorsque la hauteur libre est peu élevée, notamment dans les vergers, les bâtiments agricoles, les serres et autres endroits où une tâche particulière nécessite des tracteurs bas. On doit agir très prudemment lorsqu'on opère un tracteur dans ces circonstances.

Prévention des retournements

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au retournement d'un tracteur, notamment terrain accidenté, terrain en pente, vitesse excessive ou utilisation d'un chargeur frontal ou d'équipements soulevés. Les mesures suivantes contribueront à prévenir les retournements.

  1. Monter les roues du tracteur de façon à obtenir le plus grand écartement possible. Un tracteur se retournera latéralement beaucoup plus facilement si les roues sont rapprochées. L'opérateur doit faire preuve de prudence si les roues sont rapprochées pour les cultures à petits interlignes, particulièrement s'il se déplace à une plus grande vitesse sur les routes.
  2. Si possible, un opérateur doit éviter de conduire le tracteur à proximité des fossés, des remblais, des trous et sur les pentes fortes.
  3. Un opérateur doit ralentir avant de tourner, en travaillant sur un terrain en pente, en utilisant un chargeur et en circulant sur des surfaces accidentées, glissantes ou boueuses.
  4. Une pente supérieure à 30 degrés peut déplacer le centre de gravité d'un tracteur. Pour accroître la stabilité du tracteur en travaillant sur un terrain en pente, un opérateur doit monter ou descendre la pente en ligne droite plutôt qu'en diagonale.
  5. En descendant une pente, un opérateur doit :

    • rétrograder et rester au rapport qui empêche la marche en roue libre, sans freinage excessif;
    • ne jamais descendre en roue libre;
    • prendre garde en transportant des charges lourdes, de grande hauteur, oscillantes et instables.

    En montant une pente, un opérateur doit :

    • s'assurer que le centre de gravité reste devant le point de contact entre les roues arrières du tracteur et le sol;
    • essayer de faire marche arrière au besoin pour gravir la pente;
    • utiliser des contrepoids à l'avant du tracteur au besoin.
  6. Relâcher la pédale d'embrayage en douceur, particulièrement en montant la pente. Les départs soudains sont dangereux car le tracteur pourrait se renverser.
  7. Maintenir les chargeurs aussi près du sol que possible.

Précautions générales

  1. Mettre la prise de mouvement hors fonction lorsqu'elle n'est pas en usage. Le protecteur de la prise de mouvement devrait être en place lorsque l'équipement est en usage.
  2. Ne jamais sauter d'un tracteur en marche ou laisser un tracteur en marche sans surveillance. Le tracteur pourrait commencer à rouler ou à bouger et renverser quelqu'un.
  3. Éviter de porter des vêtements amples lorsqu'on opère un tracteur. Les vêtements amples peuvent s'accrocher aux pièces mobiles ou aux leviers et causer un accident.
  4. Si le tracteur est pris dans la boue, essayer de le dégager en faisant marche arrière ou à l'aide d'un autre tracteur. L'autre tracteur doit être suffisamment gros et puissant pour le dégager et comporter une structure de protection contre le retournement et un dispositif de retenue.
  5. En stationnant un tracteur, un opérateur doit :
    • mettre la prise de mouvement hors fonction;
    • baisser l'équipement près du sol;
    • couper l'alimentation du moteur avant de descendre du tracteur;
    • embrayer les freins d'immobilisation et les mettre en position neutre ou de stationnement;
    • embrayer les freins pour empêcher le tracteur de rouler.
  6. Le Code de la route énonce que quiconque opère un tracteur agricole sur une voie publique doit avoir au moins 16 ans. L'opérateur d'un tracteur doit également obéir à toutes les règles de la circulation lorsqu'il circule sur les voies publiques. Il doit donc munir le tracteur de feux adéquats et d'un panneau de véhicule lent, utiliser les signaux à main et observer les priorités.

Attelage

  1. Le point de tirage d'un tracteur servant à tirer des charges doit être celui qui est précisé dans les instructions du fabricant et le poids de la charge ne doit pas dépasser le poids indiqué par le fabricant.
  2. Éviter d'atteler une charge plus haut que la barre de traction du tracteur et à une hauteur plus grande que celle recommandée par le fabricant.
  3. Lorsque l'attelage trois points est utilisé, ajouter des poids à l'avant, au besoin, pour maintenir la stabilité du tracteur et prévenir les problèmes de direction. Les charges attelées trop haut peuvent causer des renversements arrière.
  4. Utiliser des attaches et des chevilles de sécurité conçues pour l'attelage.
  5. Une chaîne ou un câble servant à tirer un objet doit être en bon état et approprié à l'usage prévu. En particulier, il doit pouvoir tirer la charge sans se briser.
  6. Lorsqu'une chaîne ou un câble sert à tirer une charge, il faut éliminer le jeu lentement et s'assurer qu'il n'y a pas de chaînes desserrées qui traînent.

Équipement

  1. Tous les protecteurs doivent être en place et opérationnels.
  2. On ne doit pas opérer l'équipement s'il manque des protecteurs.
  3. Un opérateur doit couper l'alimentation du moteur avant d'effectuer des ajustements ou l'entretien de l'équipement.
  4. On doit utiliser des contrepoids pour assurer la stabilité du tracteur, au besoin.
  5. L'opérateur doit soulever l'équipement monté à l'arrière et conduire lentement en faisant des virages serrés.
  6. L'opérateur doit monter et descendre l'équipement lentement et en douceur.

Remplissage du réservoir de carburant

Les mesures suivantes diminueront le risque d'incendie ou d'explosion pendant le remplissage du réservoir de carburant.

  1. Faire le plein à l'extérieur.
  2. Ranger le carburant à l'extérieur des bâtiments.
  3. S'assurer que l'aire utilisée pour faire le plein ne contient pas de matériel inflammable.
  4. Mettre le tracteur à la terre en plaçant l'équipement monté par terre ou en utilisant un fil de mise à la terre pour réduire l'électricité statique. L'électricité statique, une étincelle causée par le dispositif d'allumage ou un échappement chaud pourrait provoquer un incendie.
  5. Vérifier qu'un extincteur à poudre se trouve à proximité.
  6. Ne jamais faire le plein pendant que le moteur est en marche ou s'il est chaud.
  7. Cesser de fumer pour faire le plein.

Mesures de sécurité relatives aux gros tracteurs

Les mesures de sécurité s'appliquent aux tracteurs petits et gros, mais l'opération d'un appareil extrêmement grand nécessite l'adoption de consignes de sécurité spéciales. L'employeur a l'obligation d'informer les opérateurs des dangers éventuels supplémentaires et de leur donner des instructions à cet égard.

Dimensions : Les dimensions du tracteur peuvent causer des problèmes dans les lieux exigus, aux coins et aux portes et sur les routes étroites. Les hauteurs libres, notamment à proximité des lignes aériennes de transport d'électricité, peuvent également poser un problème. Un opérateur doit être au courant des dangers potentiels. Le poids du tracteur doit être pris en compte pour les opérations effectuées sur les petits ponts, les planchers et les camions à plateau.

Direction : Les directions uniques des gros tracteurs à quatre roues motrices peuvent être difficiles à manouvrer. L'équipement à toutes roues directrices peut projeter un appareil remorqué dans une direction inattendue. Une direction par articulation des bâtis peut déplacer le centre de gravité du tracteur et causer un renversement inattendu. La conduite sur les routes à circulation rapide avec une direction par articulation des bâtis exige plus de compétences que la conduite des tracteurs conventionnels.

précédent | suivant