Table des matières | Imprimer cette page

Message du président

  • Diffusion : septembre 2005
  • Dernière mise à jour : juin 2009

Photo de Kevin Flynn, Adjoint parlementaire du ministre du Travail en 2005Kevin Flynn, député provincial d'Oakville, président

Le gouvernement de l'Ontario ouvre à l'amélioration de la sécurité des lieux de travail de l'Ontario pour les porter au rang des lieux de travail les plus sûrs du monde. Afin d'atteindre cet objectif, le gouvernement s'est fixé pour cible de réduire les lésions au travail de 20 pour cent, sur une période de quatre ans, grâce à une vaste stratégie intégrée en matière de santé et sécurité qui s'articule autour de plusieurs axes : l'éducation, la formation, la législation, les règlements et l'exécution. La cible du gouvernement est de réduire de 60 000 par an, d'ici à 2008, le nombre des lésions au travail.

Résolu à élaborer une stratégie intégrée en vue d'atteindre ces objectifs, l'ancien ministre du Travail, Christopher Bentley, a créé le Groupe d'action pour la santé et la sécurité, subdivisé en comités sectoriels pour les secteurs de la fabrication, des soins de santé et de la construction. Les comités ont soulevé des questions liées à l'ergonomie et le Comité du secteur de la fabrication a mis sur pied un groupe d'étude chargé d'étudier les questions liées à l'ergonomie et d'élaborer des stratégies pour les résoudre.

Le Sous-comité d'ergonomie (le Sous-comité), fondé par le ministre Bentley, a pour mandat d'examiner des stratégies de réduction des troubles musculo-squelettiques (TMS) en Ontario. Le Sous-comité a poursuivi son travail sous la direction du ministre du Travail actuel, Steve Peters. Bien que le Sous-comité ait concentré ses travaux sur les problèmes existant dans le secteur de la fabrication, et dans une perspective plus vaste, sur le secteur industriel, les recommandations qu'il formule s'appliquent aussi aux autres secteurs.

Le Sous-comité a étudié différentes approches de l'ergonomie, en considérant les meilleures pratiques, les politiques et les mesures d'exécution comme des moyens d'éliminer ce grave type de lésions. Le Sous-comité a eu la chance d'écouter divers présentateurs compétents, qui lui ont exposé leurs connaissances de la recherche, des meilleures pratiques et de la loi. Le rapport qui suit présente des recommandations détaillées qui mettent l'emphase sur l'éducation et la sensibilisation, la recherche, le respect des règles et des facteurs motivants.

Le rapport contient des renseignements qui, je l'espère, alimenteront la volonté d'améliorer la santé et la sécurité des travailleurs. Le Sous-comité d'ergonomie a adopté une perspective pratique pour élaborer son rapport. D'un côté, il reconnaît et soutient le travail qui se profile au sein du système de santé et sécurité au travail, et de l'autre, il recommande des mesures supplémentaires qui pourraient être adoptées au sein du système et par les intervenants.

J'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec le Sous-comité d'ergonomie et je remercie ses membres et leurs organismes du temps et de l'effort qu'ils ont consacrés à cette initiative. Leur dévouement envers l'amélioration de la santé et de la sécurité au travail est remarquable. C'est cet engagement concerté à porter la santé et la sécurité à un niveau supérieur qui permettra de réduire le nombre de lésions et de maladies professionnelles en Ontario.

Meilleures salutations.

Kevin Flynn, député provincial d'Oakville
Adjoint parlementaire au ministre du Travail
Président, Sous-comité d'ergonomie

précédent | suivant