Imprimer Imprimer cette page

Alerte : Soudage de contenants

  • ISSN : 1198-8770
  • Diffusion : mars 1995
  • Dernière mise à jour : janvier 2011

Résumé du danger :

Dans deux accidents récents, trois travailleurs ont perdu la vie par suite de l'explosion du réservoir de carburant qu'ils étaient en train de souder. Dans le premier cas, les deux victimes soudaient un réservoir de carburant diesel de 150 gallons, tandis que dans l'autre, le travailleur tué soudait un réservoir d'essence de 500 gallons. Ces accidents auraient pu être évités si les soudeurs avaient suivi les méthodes appropriées pour le nettoyage, la purge et la vérification des réservoirs.

Après le premier accident, on a découvert que le carburant diesel se trouvant dans le réservoir contenait de l'essence. La présence d'à peine deux pour cent d'essence dans le carburant diesel suffit à créer un mélange explosif et à abaisser le point d'éclair au-dessous de la température à l'intérieur du réservoir (le point d'éclair est la température à laquelle une étincelle ou une autre source d'allumage provoque une explosion).

Recommandations :

Avant d'effectuer un travail à chaud (soudage ou découpage) sur un contenant qui a pu contenir un liquide inflammable ou combustible, il convient absolument de prendre les précautions minimales suivantes :

  • Il faut déterminer la configuration interne du récipient, afin de s'assurer que ses éléments internes, comme les chicanes, ne nuisent pas au nettoyage ou à la purge.
  • Le récipient doit être drainé et nettoyé suivant les méthodes appropriées.
  • Pour déterminer s'il est sécuritaire de procéder à la réparation après le drainage et le nettoyage du récipient, il faut effectuer un test à l'intérieur du récipient à l'aide d'un détecteur de gaz combustible avant de commencer le travail à chaud et périodiquement pendant la réparation.

Il est parfois impossible de drainer et de nettoyer certains récipients de façon adéquate. En pareil cas, le récipient peut être rendu sécuritaire au moyen d'une purge et d'un inertage à l'aide d'un gaz inerte, à condition seulement que l'on prenne les précautions suivantes :

  • Il faut utiliser le matériel approprié et faire appel à des méthodes reconnues.
  • La teneur en oxygène à l'intérieur du récipient doit être surveillée à l'aide d'un analyseur d'oxygène et maintenue à pratiquement zéro pendant le travail.
  • Les travailleurs doivent être informés des limites du processus d'inertage.

Ne jamais supposer qu'un récipient est propre ou sans danger. il faut veiller à le rendre sécuritaire et en vérifier la sécurité avant de commencer tout travail à chaud. ne pas respecter cette règle pourrait vous coûter la vie!

Le Règlement concernant les établissements industriels (R.R.O. 1990, Règl. 851, art. 78) précise que lorsqu’il faut réparer ou modifier un fût, un réservoir, un pipeline ou un autre contenant, il doit être vidangé et nettoyé ou évacué autrement de toute substance explosive, inflammable ou dangereuse.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consulter la fiche technique 4-14, Soudage et autre travail à chaud sur les récipients, qui est disponible auprès de Publications ServiceOntario. Si l'on a besoin d'aide, appeler l’InfoCentre de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail.

La présente Alerte du ministère du Travail n’a aucun effet légal. Elle ne constitue pas des conseils juridiques ni ne les remplace. Si vous avez besoin d’assistance pour interpréter une disposition législative et son application à votre situation, veuillez communiquer avec un avocat.

N'oubliez pas qu'en plus de vous conformer aux mesures législatives sur la santé et la sécurité au travail, vous devez vous conformer aux lois applicables en matière d'environnement.

Veuillez faire des photocopies des bulletins Alerte, puis les distribuer en grand nombre et les afficher dans des endroits bien en vue.