Imprimer cette page

Alerte : Explosion de pneu — pyrolyse

  • Diffusion : 15 mars 2016
  • Dernière mise à jour : mars 2016

Avis de non-responsabilité : Cette ressource a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il ne se veut pas un avis juridique et ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et les règlements qui y sont associés. Pour obtenir de plus amples renseignements, voir l'avis de non-responsabilité intégral.

Contexte

Les gros pneus en caoutchouc pour les camions et le matériel lourd ont le potentiel d’exploser avec une force dévastatrice en raison d’un processus de décomposition, ce qui peut survenir lorsque le pneu surchauffe ou est exposé à une source de chaleur. Les travailleurs et d’autres personnes peuvent subir des blessures importantes ou fatales à la suite d’un tel incident.

Dangers

La pyrolyse est la décomposition thermochimique d’une matière organique pouvant survenir à des températures élevées en l’absence d’oxygène. Ce processus de décomposition exige uniquement la présence de caoutchouc et de chaleur. Lorsque la chaleur est appliquée au pneu ou à ses composants, des vapeurs d’hydrocarbures sont relâchées à l’intérieur du pneu. Quand les vapeurs sont relâchées, la pression d’air et la température à l’intérieur du pneu augmentent de manière importante. Ces vapeurs sont hautement inflammables. Si la vapeur inflammable à l’intérieur du pneu entre en contact avec de l’oxygène à une température supérieure à 400 degrés Celsius, l’inflammation spontanée peut survenir, entraînant une explosion.

Une fois commencé le processus de décomposition, celui-ci est irréversible. Il n’y a pas d’indication visuelle que le processus de décomposition se déroule. En fonction des circonstances particulières, une explosion peut survenir immédiatement, dans un délai de quelques minutes ou plusieurs heures après l’exposition à la source de chaleur. Dans plusieurs cas, une explosion peut causer la projection à de grandes distances du pneu et (ou) de ses composants, entraîner de graves blessures et (ou) le décès de travailleurs, ainsi que d’importants dommages matériels.

La liste suivante énumère certaines situations dans lesquelles la pyrolyse peut survenir :

  • soudure;
  • chauffage avec une lampe à souder;
  • surchauffe des freins;
  • contact du matériel avec des lignes à haute tension;
  • incendies de pneus ou de matériel;
  • foudroiement;
  • conduite sur de longues distances avec des pneus sous-gonflés.

Emplacements et secteurs

Les gros pneus en caoutchouc pour les pneus et le matériel lourd peuvent se retrouver dans des lieux de travail réglementés par la province. Ce danger constitue une préoccupation particulière pour les travailleurs du secteur de l’entretien de véhicules ainsi que des services d’intervention d’urgence.

Précautions

  • Les systèmes de freinage et de pneu doivent être entretenus conformément aux manuels d’entretien et d’exploitation du fabricant.
  • Une jante ne devrait jamais être chauffée pendant que le pneu y est encore monté, notamment par de la soudure ou l’utilisation de chalumeaux coupeurs, ou par d’autres procédures qui créeraient de la chaleur extrême. Le pneu doit être enlevé de la jante avant la réalisation de ce type de travaux.
  • Des distances de sécurité minimales doivent être conservées lorsque du matériel est manœuvré dans une zone où des lignes électriques sous tension sont présentes.

Dans les cas où on soupçonne que la pyrolyse a commencé, par exemple lorsqu’une pièce d’équipement est entrée en contact avec des lignes électriques aériennes, les travailleurs devraient être tenus à l’écart de la zone jusqu’à ce que le danger n’existe plus. La durée réelle peut varier en fonction des circonstances particulières.

Exigences légales

Aux termes de l’article 25 de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST), l’employeur doit :

  • prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances afin de protéger les travailleurs [disposition 25 (2) h)];
  • fournir au travailleur les renseignements, les directives et la surveillance nécessaires à la protection de sa santé et de sa sécurité [disposition 25 (2) a)];
  • s’assurer que les mesures et les procédures prescrites sont appliquées sur le lieu de travail [disposition 25 (1) c)].

Aux termes de l’article 27 de la LSST, le superviseur doit :

  • veiller à ce que le travailleur travaille de la façon et en utilisant les appareils de protection qu’exigent la Loi et ses règlements [disposition 27 (1) a)];
  • informer le travailleur de l’existence de tout danger éventuel ou réel dont il a connaissance et qui menace la santé ou la sécurité du travailleur [disposition 27 (2) a)];
  • prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour assurer la protection du travailleur [disposition 27 (2) c)].

Aux termes de l’article 28 de la LSST, un travailleur doit :

  • travailler conformément aux dispositions de la Loi et de ses règlements [disposition 28 (1) a)];
  • signaler à son employeur ou superviseur l’absence de matériel ou d’appareil de protection ou, si ceux-ci existent, les défectuosités qui peuvent le mettre en danger ou mettre un autre travailleur en danger [disposition 28 (1) c)].

Des règlements particuliers à certains secteurs de travail s’appliquent également.

Aux termes du Règlement sur les établissements industriels (Règlement 851) :

  • l’article 60 prescrit les exigences en matière de distance minimale des lignes électriques sous tension;
  • l’article 77 prescrit les exigences en matière de protection pour les travailleurs qui gonflent des pneus.

Aux termes du Règlement de l’Ontario 213/91 sur les chantiers de construction (en anglais seulement) :

  • l’article 110 prescrit les exigences en matière de protection pour les travailleurs qui gonflent des pneus;
  • l’article 188 prescrit les exigences de distance minimale des conducteurs électriques aériens sous tension.

Aux termes du Règlement sur les mines et installations minières (Règlement 854) :

  • l’article 107.1 prévoit les exigences en matière de procédures et de formation pour les travailleurs concernant les travaux effectués sur les assemblages de pneus et de roues;
  • le paragraphe 159 (2) prescrit les exigences de distance minimale des lignes électriques aériennes sous tension;
  • l’article 194 prescrit les mesures de sécurité pour les opérations de soudage et de découpage.

Aux termes du Règlement sur les établissements d’hébergement et de soins de santé (Règlement de l’Ontario 67/93) :

  • le paragraphe 72 (1) prescrit les exigences de distance minimale des conducteurs électriques sous tension.

Pour plus d’information

Partenaires en santé et sécurité

Communiquez avec l’InfoCentre de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail sans frais au 1 877 202-0008 afin d’obtenir plus de renseignements.

N’oubliez pas qu’en plus de vous conformer aux mesures législatives sur la santé et la sécurité au travail, vous devez vous conformer aux lois applicables en matière d’environnement.

Il est permis de photocopier les bulletins Alerte du ministère du Travail. Veuillez les distribuer en grand nombre et les afficher dans des endroits bien en vue.

Avis de non-responsabilité : La présente ressource Web a été créée pour aider les parties des lieux de travail à comprendre certaines des obligations que leur imposent la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Elle ne vise pas à remplacer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés. Il convient de toujours se reporter au texte de loi officiel.

Il incombe aux parties des lieux de travail d'assurer le respect de la législation. La présente ressource Web ne se veut pas un avis juridique. Les personnes qui ont besoin d'aide pour interpréter la législation et son application possible dans des circonstances précises devraient consulter un avocat.

La présente ressource Web sera mise à la disposition des inspecteurs du ministère du Travail, mais ceux-ci feront observer la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements qui y sont associés en se fondant sur les faits qu'ils pourraient relever dans les lieux de travail. La présente ressource Web ne se répercute d'aucune façon sur le pouvoir de décider qu'ont les inspecteurs lorsqu'il s'agit de faire observer les lois et règlements.