Imprimer cette page

Continuum de la vulnérabilité – Exemples de facteurs qui influent sur la vulnérabilité

  • Diffusion : 16 décembre 2013
  • Dernière mise à jour : décembre 2013

Certains travailleurs sont plus vulnérables que d'autres aux blessures, aux maladies et aux décès. La vulnérabilité d'un travailleur dépend de nombreux facteurs liés à la personne et au lieu de travail qui interagissent de manières compliquées pour accroître le risque de blessures, de maladies ou de décès liés au travail.

Le continuum de la vulnérabilité illustre des exemples de certains facteurs qui rendent des travailleurs vulnérables. Ces facteurs sont classés en trois catégories : les facteurs individuels, les facteurs propres au lieu de travail et les facteurs dynamiques.

Les facteurs individuels comprennent les suivants : l'âge, le niveau d'alphabétisation, la durée de résidence au Canada, l'expérience de la racialisation ainsi que les capacités physiques et mentales.

Les facteurs propres au lieu de travail comprennent les suivants : la nouveauté des tâches d'un travail, les heures de travail, le salaire / les gains ainsi que le niveau de stabilité d'emploi.

Les facteurs dynamiques comprennent les suivants : la connaissance des droits et responsabilités en santé et sécurité au travail, la crainte de représailles et les compétences en santé et sécurité au travail.

On a établi un continuum des risques pour chaque facteur afin d'illustrer l'influence qu'exerce ce facteur sur la vulnérabilité. Le risque passe d'élevé à faible tout au long du continuum. Du côté où le risque est élevé, les travailleurs présentent un risque plus grand d'être vulnérables aux blessures, aux maladies et aux décès.

Un encadré grisé illustre les travailleurs qui sont les plus vulnérables parce qu'ils se trouvent du côté du risque élevé en raison de multiples facteurs.

Exemple n° 1 : Un jeune travailleur se situerait du côté du risque élevé en raison de son âge. Un travailleur plus âgé pourrait également se situer du côté du risque élevé de ce continuum de risque.

Exemple n° 2 : Un travailleur ou une travailleuse qui occupe un nouvel emploi peut se trouver du côté du risque élevé en raison de la nouveauté des tâches qu'il ou qu'elle doit accomplir, tandis qu'un employé saisonnier qui connaît les tâches se situerait du côté du risque faible.

ISBN 978-1-4606-3285-7 (HTML)
ISBN 978-1-4606-3284-0 (Version imprimé)