Imprimer Imprimer cette page

Foire aux questions sur le Programme des perspectives de recherche (PPR) de 2016-2017

  • Dernière mise à jour : septembre 2016

Volets du programme

Pouvez-vous expliquer la différence entre le volet RMT et le volet DMP?

Le volet Recherche axée sur le milieu de travail (RMT) vise à financer les projets de recherche d’une durée d’au plus deux ans dont les objectifs et questions de recherche sont clairement énoncés.

D’autre part, le volet Données et mise en pratique (DMP) appuie les propositions qui visent à créer des solutions ou des outils fondés sur des recherches menées à bien. Les propositions au titre du volet DMP sont de moins longue durée et doivent avoir une incidence immédiate sur les milieux de travail.

Pour en savoir plus, consulter les Lignes directrices du PPR 2016-2017.

Des fonds distincts sont-ils destinés aux subventions octroyées dans chaque volet?

Non, les projets sont financés selon le mérite de chaque budget. Selon notre expérience des appels de propositions précédents, la séparation des fonds par volet n’est pas nécessaire pour faire en sorte que les meilleurs projets soient financés.

Quel est le taux de réussite des demandes présentées au programme?

Depuis la création du programme en 2013, 39 des 141 projets (27,7 %) ont été financés.

Est-il possible de retarder la date de début d’un projet pour faciliter la collecte de données?

Les demandes concernant le report des dates de début seront examinées au cas par cas.

Les demandeurs doivent-ils présenter tous les outils qui seront utilisés pour un projet du volet DMP?

Non, mais plus les évaluateurs reçoivent de renseignements, plus ils sont en mesure d’évaluer avec exactitude la qualité et la possible incidence du projet proposé.

Admissibilité

Qui est admissible au PPR?

Veuillez consulter les Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur l’admissibilité.

Les organismes autres que les centres de recherche sont-ils admissibles au PPR, comme les organisations syndicales, patronales ou communautaires?

Les groupes communautaires, d’employeurs et de travailleurs sont admissibles au PPR s’ils répondent aux critères d’admissibilité des Lignes directrices du PPR. Les groupes qui ne sont pas des centres de recherche sont toutefois encouragés à s’associer avec des établissements d’enseignement pour voir à ce que la méthode de la recherche proposée soit expliquée de manière appropriée dans la demande.

Acceptez-vous des propositions d’hôpitaux?

Oui, les hôpitaux sont des organismes admissibles, comme l’indique les Lignes directrices du PPR. Tous les organismes admissibles doivent montrer qu’ils ont la capacité de mener la recherche proposée.

Un organisme national est-il admissible au PPR s’il est basé en Ontario?

Oui, un organisme national basé en Ontario est admissible au PPR. Un organisme national basé à l’extérieur de l’Ontario doit collaborer avec un organisme ontarien admissible.

Plus précisément, les demandeurs des établissements nationaux basés en Ontario doivent démontrer que leur proposition appuiera la santé et la sécurité des lieux de travail en Ontario et aura des répercussions particulières à cet égard.

Pourriez-vous expliquer ce que signifie « essais cliniques » dans les Lignes directrices du PPR?

Les « essais cliniques » sont des études qui visent à déterminer si une stratégie, un traitement ou un appareil médical est sûr et efficace pour les êtres humains. Le PPR ne finance pas de projets nécessitant des essais cliniques.

Pourriez-vous expliquer ce qui signifie « recherches privatives » dans les Lignes directrices du PPR?

« Les recherches privatives » sont des initiatives de recherche qui sont entreprises principalement au profit d’une organisation particulière, contrairement à celles qui sont offertes globalement et gratuitement en vue d’améliorer la santé et la sécurité dans la province.

Priorités stratégiques du PPR

Quelles sont les priorités stratégiques du PPR?

Veuillez consulter des Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur nos priorités stratégiques.

Les propositions doivent-elles tenir compte des priorités stratégiques du ministère du Travail ou de celles de l’organisme du demandeur?

Les propositions doivent être axées sur les priorités décrites dans les Lignes directrices du PPR.

Et si le sujet de notre proposition de recherche ne figure pas dans la liste des domaines prioritaires des Lignes directrices du PPR?

La liste des exemples de sujets de recherche n’est pas exhaustive. Vous pouvez soumettre des propositions qui ne concernent pas des sujets mentionnés dans les Lignes directrices du PPR si vous êtes en mesure d’expliquer en quoi elles sont liées aux priorités du PPR.

Un demandeur devrait-il cibler plus d’une priorité pour optimiser les chances de réussite d’une proposition?

Pas forcément. Au bout du compte, les propositions sont jugées pour leur qualité et leur incidence. Une proposition axée sur une ou deux priorités est susceptible d’être de meilleure qualité qu’une proposition ciblant de nombreuses priorités de façon superficielle.

Un demandeur devrait-il cibler des priorités en particulier pour optimiser les chances de réussites d’une proposition.

Le PPR ne cible pas des secteurs en particulier. Plus précisément, nous encourageons l’élaboration de propositions qui peuvent s’appliquer à des plusieurs secteurs.

Budget

Quel est le montant du financement offert au titre du PPR?

Consultez les Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur le budget.

Le demandeur peut-il payer des co-chercheurs d’autres pays?

Oui, selon le rôle du chercheur. Veuillez indiquer les rôles et compétences (p. ex., Ph. D., étudiant) de tous les membres de l’équipe qui reçoivent des paiements.

Le demandeur peut-il embaucher des consultants?

Oui, mais le demandeur doit respecter les lignes directrices du budget du PPR lorsqu’il embauche des consultants.

La subvention du PPR couvre-t-elle les coûts préliminaires que le demandeur pourrait devoir assumer avant la conclusion de l’entente de paiement de transfert? Par exemple, peut-il amorcer ses activités, comme la collecte de données, avant la conclusion de l’entente?

Le financement commence à la date indiquée dans l’entente de paiement de transfert. Les coûts associés aux activités menées avant la conclusion de l’entente ne seront pas admissibles à un remboursement et devront donc être assumés par le bénéficiaire de la subvention ou ses partenaires.

Le demandeur peut-il dépasser la limite de 10 % fixée pour les frais de déplacement si la recherche est menée en région rurale ou éloignée?

Les demandes seront évaluées au cas par cas. Il sera nécessaire de justifier le dépassement de la limite de 10 % dans la demande de financement.

Quelle importance les contributions complémentaires ont-elles pour la réussite d’un projet?

Bien que les contributions financières ou en nature soient fortement recommandées, elles ne sont pas obligatoires; nous n’évaluerons pas les propositions de façon préférentielle uniquement en fonction des contributions complémentaires.

Collaborations

Le demandeur peut-il collaborer avec un laboratoire de santé publique?

Oui, si le demandeur peut montrer clairement en quoi cette collaboration peut améliorer les résultats en santé et sécurité au travail.

Le demandeur peut-il collaborer avec un organisme ou un chercheur étranger?

Oui, le demandeur peut collaborer avec des organismes ou des chercheurs d’autres pays si le chercheur principal et l’établissement hôte (responsables de la gestion du financement) sont basés en Ontario.

Le demandeur peut-il proposer un projet pour lequel il ne prévoit aucune collaboration?

Oui, mais la collaboration est fortement recommandée.

La Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail peut-elle agir à titre de partenaire de diffusion des connaissances?

Oui.

Le demandeur peut-il collaborer avec des organismes juridiques, comme un groupe de services juridiques?

Il est fortement recommandé de collaborer avec divers groupes et personnes, mais ces collaborations doivent être en lien avec le projet proposé et contribuer à améliorer ou concerner la santé et la sécurité au travail.

Un étudiant d’un programme postdoctoral peut-il agir à titre de co-chercheur pour un projet proposé?

Oui.

Si le Ministère est nommé dans la demande comme collaborateur, participe-t-il à la définition des domaines prioritaires de recherche du projet?

Non. Afin d’éviter tout conflit d’intérêts, le Ministère ne peut pas participer directement à l’élaboration du projet de recherche. La participation ou la collaboration du Ministère peut concerner la transmission de données, la rédaction d’une lettre d’appui ou l’apport d’une forme d’expertise.

Existe-t-il une plate-forme facilitant la collaboration entre les universités et d’autres centres de recherche?

Il n’existe actuellement aucun mécanisme ou forum qui facilite la collaboration entre les organismes.

Lettres d’appui

Les utilisateurs de connaissances peuvent-ils rédiger des lettres d’appui s’ils sont aussi membres de l’équipe de recherche?

Oui, les utilisateurs de connaissances peuvent envoyer des lettres d’appui, même s’ils font partie de l’équipe de recherche.

Les collaborateurs peuvent-ils rédiger des lettres d’appui?

Oui, s’ils ne sont pas co-chargés de projet ou co-chercheurs.

Aux fins de la préparation des lettres d’appui, qui est un « utilisateur de connaissances »?

Un utilisateur de connaissances est un utilisateur possible des données probantes et de l’information issues du projet, comme une partie du milieu de travail, un employeur, un syndicat, un organisme de santé et sécurité, etc.

Les lettres signées par voie électronique sont-elles acceptables?

Oui.

Un demandeur peut-il fournir une lettre rédigée par le ministère du Travail, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée ou la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail?

Oui. Le contenu de la lettre déterminera si la lettre d’appui présente un conflit d’intérêts.

À qui les lettres d’appui doivent-elles s’adresser?

Les lettres d’appui doivent s’adresser à l’Unité des paiements de transfert et du financement de la recherche (UPTFR) et accompagner la proposition de projet initiale.

Diffusion du savoir

Qu’est-ce que des outils de diffusion des connaissances?

Les outils de diffusion des connaissances peuvent être, entre autres, des résumés facile à comprendre, divers modes de diffusion (comme un site Web, un bulletin d’information, une conférence ou un séminaire, un média social, etc.) et tout autre outil complémentaire ou différent proposé par le demandeur.

Les propositions axées sur la diffusion des connaissances sont-elles admissibles au titre du volet DMP?

Oui, le volet DMP vise à trouver des solutions fondées sur la recherche existante qui auront une incidence immédiate sur les milieux de travail; la diffusion des connaissances répondrait à cette définition.

Qu’est-ce qu’un utilisateur de connaissances? Le Ministère peut-il agir à titre d’utilisateur des connaissances?

Les utilisateurs de connaissances peuvent comprendre des employeurs, des travailleurs, des groupes d’intérêts ou tout autre groupe autre que le demandeur qui pourrait tirer parti de la recherche proposée et l’utiliser.

Le Ministère peut utiliser les résultats de la recherche pour élaborer des politiques ou orienter ses programmes. Il peut aussi transmettre les résultats d’une recherche financée au système de santé et sécurité au travail.

Formulaires de demande, processus de présentation et date limite

Comment obtenir de plus amples renseignements?

Nous vous invitons à consulter les Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur le programme. Vous pouvez aussi visiter le site Web du Ministère pour ce faire.

Si vous avez toujours des questions, vous pouvez communiquer avec le personnel de l’UPTFR par courriel à l’adresse researchgrants@ontario.ca ou par téléphone, au 416 212-6518.

Où trouver les formulaires de demande?

Les formulaires de demande du PPR se trouvent sur le site Web du Ministère.

Acceptez-vous les projets de recherche quantitative ou qualitative?

Le Ministère accepte les projets de recherche quantitative et qualitative ainsi que les projets qui reposent sur une méthodologie mixte.

Quelle est la date limite de présentation des demandes?

La date limite figure aux Lignes directrices du PPR.

La date limite de présentation des demandes est-elle flexible? Par exemple, les demandeurs du Nord de l’Ontario doivent-ils présenter leur proposition avant la date limite, ou la proposition peut-elle être oblitérée par la poste le jour de la date limite?

Toutes les propositions doivent nous parvenir au plus tard le 5 décembre 2016, afin de na pas retarder le tri des propositions et le processus d’évaluation.

Est-ce que je recevrai un accusé de réception?

Oui. Veuillez consulter les Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur l’accusé de réception.

Est-il possible de se voir octroyer une subvention pour plus d’un programme ou projet?

Le nombre de subventions accordées à un seul chercheur ou à une seule équipe n’est pas limité.

Comment présenter ma demande?

Veuillez consulter les Lignes directrices du PPR pour en savoir plus sur la présentation des demandes.

Pouvons-nous poser des questions au personnel de l’UPTFR pendant toute la période de présentation des demandes?

Le personnel de l’UPTFR sera heureux d’aider les demandeurs en ce qui concerne l’administration et les détails du programme, mais ne pourra les conseiller sur la recherche, la méthodologie et d’autres questions de nature scientifique. Vous pouvez joindre le personnel par courriel à l’adresse researchgrants@ontario.ca ou par téléphone, au 416 212-6518.

À quel moment les demandeurs seront-ils tous informés des résultats de l’appel de propositions, et quand les projets commenceront-ils?

Les demandeurs seront informés des résultats de l’appel au printemps 2017. Les projets devraient commencer en juin ou en juillet 2017, une fois que les ententes de paiement de transfert avec les demandeurs retenus seront conclues.

À quel moment les subventions du PPR seront-elles annoncées?

Les décisions de financement seront communiquées à la haute direction de l’établissement responsable de la recherche, à la personne-ressource principale de l’établissement et au chercheur principal du projet. La liste des bénéficiaires d’une subvention devrait être annoncée au printemps 2017.

Qui est considéré comme un signataire?

Un signataire est une personne autorisée à lier l’organisme à une entente par contrat, généralement le vice-président à la recherche, le président ou le directeur général. C’est au demandeur de nommer le signataire de son établissement.

Les signatures électroniques sont-elles acceptées?

Non. Il est impossible d’insérer des signatures électroniques dans les formulaires de demande.

Quelle est la durée prévue des projets proposés, et est-il possible de demander une prolongation?

Les projets du volet RMT ne doivent pas prendre plus de deux ans à réaliser, et les projets du volet DMP, pas plus de dix-huit mois. Il est possible de demander une prolongation au Ministère en justifiant l’incapacité de respecter le délai imparti par le PPR. À sa discrétion, le Ministère peut accepter ou refuser une demande de prolongation.

Puis-je participer à l’examen des pairs indépendants pour le PPR?

Pour éviter tout conflit d’intérêts, les demandeurs, dont les co-chargés de projet et les co-chercheurs, ne peuvent participer à l’examen des pairs indépendants. Les autres personnes qui ne présentent aucune demande et souhaitent prendre part au processus peuvent écrire à l’adresse researchgrants@ontario.ca.