Quoi de neuf?

Février 2016 | numéro 69

Plus de 31 000 Ontariennes et Ontariens reçoivent directement les dernières nouvelles du ministère du Travail dans leur corbeille d’arrivée. Abonnez-vous dès maintenant pour en savoir plus.

L’Ontario annonce une nouvelle stratégie ESPT pour les premiers intervenants

L’Ontario mettra en oeuvre un certain nombre de nouvelles initiatives pour aider à prévenir ou atténuer les risques de troubles de stress post-traumatique chez les premiers intervenants.

Plus d’info >

Maladies professionnelles chez les mineurs

Les travailleurs risquent de contracter une maladie professionnelle en raison d’expositions physiques, chimiques ou biologiques dans les mines souterraines et à ciel ouvert. Ces dangers peuvent entraîner, chez les travailleurs, de graves blessures, des troubles de santé à long terme et même la mort. Renseignez-vous sur la façon de protéger ces travailleurs contre ces dangers dans le nouveau document d’information du ministère.

Plus d’info >

Protéger les enfants artistes

La Loi de 2015 sur la protection des enfants artistes de l’Ontario est entrée en vigueur le 5 février 2016. La loi vise à favoriser les intérêts, la protection et le bien-être des enfants artistes rémunérés qui travaillent dans les industries de la scène et du spectacle.

Plus d’info >

Vidéo concernant l'hygiène sur les chantiers de construction

Les toilettes sont sans doute le dernier endroit sur un chantier de construction qui présentent des dangers. Les installations d’hygiène inadéquates sont une cause principale de la propagation des maladies chez les travailleurs de la construction et leurs familles. Visionnez une nouvelle vidéo sur la façon de protéger les travailleurs contre les dangers d’une mauvaise hygiène et la propagation des maladies infectieuses sur les chantiers de construction.

Visionner la vidéo >

CMSS : nouvelles normes pour les programmes de formation et les fournisseurs

Pour obtenir une approbation relative aux programmes de formation à l’agrément des membres des comités mixtes de santé et de sécurité (CMSS) et les fournisseurs de formation, il faut répondre à certains critères. Un rappel que ces nouvelles normes pour l’approbation de ces programmes et l’agrément des fournisseurs entrent en vigueur le 1er mars. Les membres des CMSS qui ont été formés en vertu des normes de 1996 et qui n’ont pas reçu leur agrément doivent envoyer une confirmation de la formation de la partie 2 d’ici le 30 avril.

Plus d’info >

Résultats d’inspections éclair : manutention des matériaux

Les travailleurs risquent de se blesser grièvement ou même de mourir en raison de dangers que pose la manutention des matériaux. Du 14 septembre au 23 octobre 2015, le ministère a mené une campagne éclair dans des lieux de travail industriels de la province. Prenez connaissance des résultats des inspecteurs.

Plus d’info >

L’Ontario ouvre à Ottawa une nouvelle clinique pour les travailleurs ayant subi des blessures au travail

L’Ontario a ouvert une nouvelle clinique de santé au travail pour les travailleurs à Ottawa, dont la mission est d’aider à traiter et réduire les blessures et les maladies professionnelles.

Plus d’info >

Chariots téléscopiques

Un chariot télescopique ou un chariot élévateur à portée variable est un équipement mobile d'apparence similaire à une plate-forme de travail élévatrice motorisée, à un chariot élévateur à fourche ou à une grue mobile. Apprenez quelles sont exigences sont prévues dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail, et les règlements sur la construction en ce qui a trait à l’utilisation de cet équipement.

Plus d’info >

Déclassement des grues mobiles

À mesure que les grues mobiles prennent de l’âge, elles peuvent atteindre un point où il est possible de prolonger leur durée de vie utile en apportant des modifications physiques en vue de réduire de manière permanente leur capacité de levage. Dans ce cas, le ministère du Travail accepte le déclassement d’une grue, sous réserve des conditions indiquées ci-dessous.

Plus d’info >

Journée internationale de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif

Saviez-vous que les lésions attribuables au travail répétitif sont les blessures les plus courantes chez les travailleuses et travailleurs? Elles touchent principalement les tendons, les muscles, les nerfs et les tendons.

Plus d’info >

Follow us on TwitterLike us on Facebook

Plus de 19 000 Ontariennes et Ontariens
se sont joints à la conversation. Êtes-vous de la partie?

Pour se désabonner | Numéros précédents