Table des matières | Imprimer cette page

Principes, pratiques et compétences

  • Dernière mise à jour : janvier 2015

Les principes, pratiques et compétences énoncés sur cette page et la suivante viennent appuyer les objectifs du présent cadre de participation. Bien que chaque activité de participation soit différente, le respect de ces principes, l’application de ces pratiques et la mise à contribution de ces compétences aideront à faire en sorte qu’elle cadre bien avec la vision du ministère concernant la participation de ses intervenants et qu’elle appuie sa réalisation.

Principes du MTR concernant la participation de ses intervenants

Les principes ci-après visent à appuyer les activités de participation des intervenants du ministère en aidant ce dernier à planifier et à mettre en œuvre de telles activités et en contribuant à la cohérence et à l’excellence de ces activités à l’échelle du ministère.

  1. Authenticité
    Offrir aux intervenants de réelles possibilités d’influer sur les résultats et être prêt à suivre leurs conseils.
  2. Pertinence
    Choisir une forme de participation proportionnelle à l’importance d’une proposition et la plus propice à l’atteinte de son objectif.
  3. Inclusivité et équilibre
    Encourager l’éventail complet d’intervenants concernés à participer, éliminer les obstacles à la participation des groupes les plus difficiles à mobiliser et viser une participation équitable et équilibrée.
  4. Facilité
    Respecter le fait que les intervenants n’ont que des quantités limitées de temps et de ressources à nous consacrer, et ainsi, prévoir différentes méthodes de participation et veiller à ce que celle-ci soit la moins prenante ou pesante possible.
  5. Rapidité et fréquence
    En autant que faire se peut, adopter des processus propices à une participation rapide et répétée.
  6. Clarté immédiate et transparence continue
    Présenter clairement l’objet, la portée et les contraintes de chaque activité de participation et veiller à une communication ouverte et honnête tout au long du processus.
  7. Responsabilité et intégrité
    Tenir compte des conseils des intervenants, tenir les engagements et offrir un retour d’information final.

Pratiques visant l’amélioration et la coordination des communications internes

L’amélioration des communications internes et le partage des connaissances à l’échelle du ministère contribueront à faire en sorte que le savoir recueilli grâce à la participation des intervenants soit plus efficacement traduit en action.

Améliorer la coordination interne

Améliorer la coordination interne permettra de prévoir des consultations mieux planifiées, mieux ciblées et plus efficaces et réduira leur lourdeur administrative tant pour les intervenants que pour le ministère.

Les avantages pour les intervenants incluent une plus grande pertinence des activités de participation, des choix de dates et d’heures tenant mieux compte de leur disponibilité, une moindre lassitude face aux consultations et des conseils plus cohérents émanant du ministère.

Améliorer le partage interne des connaissances

Améliorer la façon dont les conseils des intervenants sont organisés et partagés à l’échelle du ministère permettra de mieux les prendre en considération lors des activités de planification et des prises de décisions.

Une meilleure gestion de l’information aidera aussi à mieux repérer les questions litigieuses, à y faire face plus rapidement, et à veiller à ce que le personnel soit au courant des actions, des résultats clés et des autres livrables découlant des réunions ou autres interactions avec les intervenants.

Compétences liées au perfectionnement continu

Le ministère est bien déterminé à fournir à son personnel le soutien requis pour qu’il dispose des habiletés et des ressources nécessaires pour pouvoir procéder à des activités de participation efficaces. L’un des éléments clés d’un perfectionnement continu à cet égard est l’évaluation permanente de nos efforts visant à solliciter et à obtenir la participation de nos intervenants.

Habiletés et soutiens

Le ministère a conscience que la planification et l’exécution réussies de différentes activités de participation supposent la mise à contribution d’un vaste éventail d’habiletés et de soutiens.

Les outils, ressources et occasions d’apprentissage et de renforcement du savoir-faire concernant la participation aident les décisionnaires à planifier et à mener des activités de participation de qualité supérieure qui atteignent systématiquement les objectifs visés.

Apprentissage et perfectionnement continus

Les activités de participation des intervenants nécessitent souvent un important investissement en temps et en efforts, tant de la part des intervenants que du ministère, et ils méritent de ce fait de faire l’objet d’une évaluation permanente afin d’en assurer la planification et l’exécution efficaces.

Intégrer l’évaluation aux activités de participation (et surtout aux consultations de plus grande envergure) contribuera au perfectionnement continu. Il convient par ailleurs de veiller à ce que les leçons tirées des activités lors de leur évaluation soient communiquées à l’ensemble du ministère.

précédent | suivant