Imprimer Imprimer cette page

Alerte : Les tambours de treuil rotatifs sur rail sans dispositif de sécurité

  • Diffusion : 9 novembre 2015
  • Dernière mise à jour : novembre 2015

Des travailleurs ont été blessés alors qu’ils faisaient fonctionner des treuils sur rail portatifs. Généralement, ces treuils sont équipés de protections au-dessus de la courroie d’entraînement et du frein du treuil, mais ils ne sont pas munis de dispositif de sécurité ou clôturés afin d’empêcher un travailleur d’accéder soit au tambour de treuil rotatif ou au point de pincement entre le tambour et le câble.

La présente alerte au danger vise à aider les parties des lieux de travail, notamment les fabricants et les fournisseurs, à être conscients du risque d’être entraîné (point de pincement par attraction) associé aux treuils sur rail qui ne possèdent pas de dispositif de sécurité fixe ou d’entrave pour empêcher un travailleur d’être exposé soit au tambour de treuil rotatif ou au point de pincement entre le tambour et le câble.

Treuil sur rail

Vue avant d’un treuil sur rail.

Vue latérale d’un treuil sur rail

Vue latérale d’un treuil sur rail montrant le levier de frein, le levier d’embrayage et le stabilisateur.

Résumé du danger

Les risques d’être entraîné (aussi appelés point de coincement par attraction) sont créés entre deux objets à contre rotation, un objet en rotation et un objet fixe ou une matière s’enroulant autour d’un cylindre rotatif. Dans le cas des treuils sur rail, le danger d’être entraîné est créé par le câble s’enroulant autour du tambour de treuil. Le point de pincement est le point où le câble entre en contact avec le tambour. Généralement, cela signifie que les doigts de l’opérateur peuvent être pincés entre le câble et le tambour de treuil lorsque le câble s’enroule autour du tambour.

Comme l’exige le Règlement sur la construction (Chantiers de construction, Règl. de l’Ont. 213/91, en anglais seulement), « chaque engrenage, poulie, courroie, chaîne, arbre, volant moteur, scie et autre partie d’une machine à commande mécanique à laquelle un travailleur peut avoir accès doit être dotée d’un dispositif de sécurité ou clôturé afin qu’il ne constitue pas de danger pour le travailleur » [article 109] [traduction libre].


Tambour de treuil sur lequel le câble est enroulé

La bobine sur le tambour du treuil sur lequel le câble est enroulé est montrée.

La Loi sur la santé et la sécurité au travail exige que l’employeur informe le travailleur, ou la personne qui exerce son autorité sur celui-ci, des risques que comportent le travail, la manipulation et l’utilisation de tout matériel [alinéa 25(2) d)]. Par conséquent, les employeurs doivent signaler le danger d’être entraîné aux travailleurs ou à une personne qui exerce son autorité sur ceux-ci. Conformément à l’article 109 du Règlement sur la construction, un employeur doit doter d’un dispositif de sécurité ou clôturer le treuil afin d’empêcher les travailleurs d’entrer en contact avec le câble lorsqu’il s’enroule autour du tambour du treuil. Dans de telles situations, des dispositifs de sécurité sont utilisés pour empêcher les travailleurs d’être exposés aux dangers que présentent les pièces mobiles de machines.

Mesures de protection

Dans le cas d’un treuil sur rail, l’opérateur peut être protégé contre le danger d’être entraîné entre le câble et l’enrouleur à l’aide d’une ou de plusieurs des méthodes suivantes. Les exemples qui suivent peuvent ne pas s’appliquer à toutes les circonstances. Par exemple, les méthodes 2 et 3 protègent seulement l’opérateur et pas les employés qui peuvent travailler près du treuil et qui pourraient être exposés au danger d’être entraîné. Un fabricant de ce genre de treuil a déclaré que le décrochage d’une charge exige la présence d’un deuxième travailleur, en plus de l’opérateur. L’opérateur relâche le frein alors que le deuxième travailleur débloque le câble du treuil. Si d’autres travailleurs que l’opérateur sont exposés à ce danger, un dispositif de sécurité ou une clôture protégeant tous les travailleurs est obligatoire aux termes de l’article 109 du Règlement sur la construction.


Un dispositif de sécurité fixé au-dessus de la zone dangereuse à l’avant de l’enrouleur sur le treuil.

Méthode n° 1 : Dispositif protégeant la zone dangereuse à l’avant de l’enrouleur – exemple de dispositif de sécurité fixe

Un dispositif de sécurité fixe attaché à l’avant de l’enrouleur peut empêcher l’opérateur de mettre sa main près du danger et d’autres travailleurs d’être entraînés dans le point de pincement. Un dispositif de sécurité fixe ne peut pas être enlevé sans outils. (Il s’agit d’un exemple, le dessin n’est peut-être pas à l’échelle.)

Un dispositif de sécurité (une grille) attaché à l’avant de l’enrouleur du bloc d’alimentation sur le treuil.

Méthode n° 2 : Entrave sur le bloc d’alimentation – s’applique seulement si l’opérateur est le seul travailleur exposé au danger

Un dispositif de sécurité fixe attaché à l’avant de l’enrouleur peut empêcher l’opérateur de mettre sa main près du danger. Un dispositif de sécurité fixe ne peut pas être enlevé sans outils. (Il s’agit d’un exemple, le dessin n’est peut-être pas à l’échelle.)

Une commande à deux mains pour activer le système d’entraînement de l’enrouleur sur le treuil.

Méthode n° 3 : Commande à deux mains – s’applique seulement si l’opérateur est le seul travailleur exposé au danger

Normalement, pour soulever une charge, l’opérateur tire sur le levier d’embrayage, ce qui soulève le levier de frein; une seule main est nécessaire pour activer l’enrouleur. La main gauche est normalement sur le stabilisateur pour empêcher le balancement du bloc d’alimentation. Les commandes devraient être conçues de manière à ce que le moteur soit activé par deux leviers simultanément, ce qui oblige l’opérateur à avoir les deux mains sur les commandes. Ce type de dispositif de sécurité protège uniquement l’opérateur.

Deux mains doivent être utilisées pour activer l’enrouleur et soulever une charge.

Pour plus d’information

Appelez l’InfoCentre de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail sans frais au
1 877 202-0008 ou consultez :